Actualités


Ce que les combattants juifs de 1948 disent sur la Nakba

Par Thomas Vescovi
Vendredi 1 juin 2018

Si, officiellement, Israéliens et Palestiniens s’écharpent au sujet des événements de 1948 qui ont conduit 805 000 Arabes à l’exil forcé, en pratique, des combattants juifs ont très tôt témoigné des crimes dont ils ont pu être complices, voire auteurs


PALESTINEVISION, C’EST ICI : 3 HEURES DE SPECTACLE ET DE SOLIDARITÉ !


Ripostons à l’autoritarisme ! (1 et 2)

16 MAI 2019 | PAR BÉATRICE TURPIN | BLOG : CARNETS

Pour le Comité Adama, la stratégie de rapprochement avec la gauche, les mouvements sociaux et maintenant avec les Gilets jaunes n’est pas un choix mais une obligation, « une question de survie ». Et c’est ça l’esprit de la conférence « Ripostons à l’autoritarisme ! » qui a eu lieu le 11 mai 2019 à Paris, nous dit Youcef Brakni dans son introduction. Parti pris et vidéos.


Eurovision 2019 : dernier appel de Gaza

Qu’est-ce que cela fait de chanter si près de tant de misère humaine et de tant de souffrance ?

Par Haidar Eid, 17 mai 2019


Mettons fin à la Nakba grâce à l’espoir, la résistance et une véritable solidarité

par le COMITÉ NATIONAL PALESTINIEN (BNC)

15 mai 2019

Les Palestiniens, en Palestine et en exil, commémorent aujourd’hui le 71ème anniversaire de la Nakba de 1948, catastrophe en arabe. L’espoir nous permet de continuer à résister et à revendiquer nos droits à la liberté, la justice, l’égalité et la dignité.


Sauvons le droit d’asile - STOP DUBLIN

Les exilé(e)s ne peuvent pas choisir le pays dans lequel ils souhaiteraient demander l’asile.

Le Règlement dit “Dublin III” prévoit qu’une demande d’asile doit être examinée dans le premier pays européen où les empreintes du demandeur d’asile ont été prises. Les demandeurs d’asile arrivant principalement dans les Etats à la frontière sud de l’Union Européenne (Italie, Grèce, Espagne, Bulgarie...), leurs empreintes y sont prises de façon plus ou moins forcée : ils sont automatiquement soumis à ce règlement. L’Europe a fait le choix de répondre à la “crise migratoire” en créant une véritable crise de l’accueil.


Chacals et Arabes (encore un mot sur le dialogue judéo-allemand)

Par Gil Anidjar.

Peu après la parution du livre de Houria Bouteldja, l’une dit à l’autre, par-delà l’Atlantique : écrivons un texte ensemble. L’autre ne refusa pas, mais suggéra une autre forme de dialogue : écrivons chacun.e un texte et faisons-les paraître ensemble. Du temps passa. Ce décalage supplémentaire apporta son lot d’oubli, et la part d’inconscient, dans la conversation, qui était indispensable à produire quelque résonance. C’est ainsi une sorte de trilogue (non, vraiment, font les autres convives ? Vous plaisantez sans doute !), fait non seulement de mots mais de silence et de distance, comme c’est le cas dans les meilleures occurrences, nous semble-t-il, qui s’est instauré, à l’insu de la principale protagoniste, mais aussi, en grande partie, des deux autres.

Après un premier texte de Joëlle Marelli, voici un second de Gil Anidjar. Celui-ci a notamment travaillé sur les relations judéo-arabes ; il enseigne la littérature et la religion comparées à l’université Columbia (Department of Middle East and Asian Languages and Cultures).


Critique de la tribune de Denis Charbit : "Quand antisionisme et antisémitisme se recoupent"

Sonia Fayman critique ici la tribune de Denis Charbit : "Quand antisionisme et antisémitisme se recoupent" parue sur le site du journal Libération le 24 mars 2019

Qu’il y ait plusieurs références historiques en matière d’antisionisme n’enlève rien à la pertinence de l’antisionisme anticolonialiste actuel ; il est fondé sur la nature même du sionisme qui est une forme de colonialisme, même si des milliers de gens en ont été enthousiasmés dans une démarche nationaliste et dans la recherche d’une réponse à l’oppression. Si cette caractéristique colonialiste n’est pas apparue à tout le monde en son temps, et toujours pas aujourd’hui, une analyse socio-historique permet d’établir la nature colonialiste du sionisme : conquête d’une terre habitée par un peuple originaire, soumission de ce peuple, destruction de son habitat, privation de ses droits au profit de colons arrivant par vagues, voire autoritairement « importés » de certains pays et instauration d’un système de division ethnique.


Antisémitisme dans Sud-Ouest Dimanche. Des titres effrayants pour un contenu plus raisonnable, mais bien trop partiel

Par André Rosevègue.

En France, on peut mourir parce que Juif. On peut être harcelé parce que Juif. On peut être stigmatisé parce que Juif. En 2019, cela doit être dénoncé, expliqué, combattu. Malheureusement, Sud-Ouest Dimanche choisit de dénoncer sans expliquer, ce qui n’est pas le meilleur moyen de combattre.


L’Israël de Netanyahou va établir un régime d’apartheid. L’Occident va-t-il laisser faire ?

Gideon Levy

Mardi 14 mai 2019

Les dirigeants du monde n’auront pas d’autre choix que de reconnaître que, sous leur surveillance, un deuxième État ségrégationniste à la sud-africaine a été instauré

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Les Journées de Printemps de l’UJFP, les 18 et 19 mai 2019

samedi 18 mai 2019 par Coordination nationale de l’UJFP

Cher.e.s adhérent.e.s, cher.e.s ami.e.s, cher.e.s sympathisant.e.s

Dans la période actuelle, faire le point sur l’UJFP et son positionnement politique, nous a paru important.

Nous avons donc prévu une journée de réflexion construite en trois séquences (18 mai après-midi, 18 mai en soirée et 19 mai en matinée) :



L’assureur Axa se désinvestit d’une entreprise d’armement israélienne, cible d’une campagne de boycott

lundi 13 mai 2019 par Emmanuel Riondé

PAR EMMANUEL RIONDÉ 13 MAI 2019

Une filiale d’Axa a récemment confirmé son retrait de l’actionariat d’Elbit Systems, une entreprise israélienne fabriquant des armes utilisées contre les Palestiniens, notamment des bombes au phosphore blanc. Une victoire pour l’ONG SumOfUs et la campagne Boycott désinvestissement sanction (BDS), qui appellent la compagnie d’assurance à mettre aussi un terme à ses liens avec les banques accusées de financer la colonisation. D’autres actions de boycott, y compris d’événements culturels, sont prévues, le tout dans un contexte où Benyamin Netanyahou envisage sans être inquiété l’annexion des colonies.



L’« accord du siècle » ? La bénédiction américaine au vol de terres et à la ghettoïsation des Palestiniens par Israël

lundi 13 mai 2019 par Jonathan Cook

Par Jonathan Cook. Publié sur le site de Middle East Eye (MEE), le 10 mai 2019.

L’équipe de Trump pour le Moyen-Orient semble avoir commencé, au cours des dix-huit derniers mois, à appliquer le plan même s’il n’a pas encore été publié.

Un rapport publié cette semaine par le journal Israel Hayom dévoilant apparemment « l’accord du siècle » de Donald Trump donne l’impression d’un plan de paix qui aurait pu être élaboré par un agent immobilier ou un vendeur de voitures.



"Etonnant voyage" : une marche de Rennes à Saint-Malo

lundi 13 mai 2019

Difficulté à se loger, se nourrir, élever dignement ses enfants : que nous soyons français ou exilés, nous rencontrons souvent des problèmes similaires dans un pays développé comme la France, qui se targue d’être la patrie de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.



Causerie Sionisme / Antisionisme / Antisémitisme : de quoi parle-t-on ?

lundi 13 mai 2019

Dans les médias et sur les réseaux sociaux, beaucoup s’enflamment autour des termes d’ « antisionisme », de « sionisme » et d’ « antisémitisme ». Et si on revenait sur les origines et définitions de ces mots pour y voir clair ? Une soirée au Cridev pour se donner des repères historiques et sémantiques ; de quoi comprendre et analyser les débats déroutants, les amalgames graves sur le sujet et les conséquences pour les Palestinen-ne-s… »

Causerie co-construite par l’Union Juive Française pour la Paix, l’association l’Allumette et le CRIDEV.



Fuir la police, comme Zyed et Bouna, et tant d’autres

lundi 13 mai 2019 par Nacira Guénif

Par Nacira Guénif. Publié le 11 mai 2019 sur son Blog : pérégrinations, bifurcations, récréations.

Aujourd’hui, se tenait une rencontre publique à Mantes la Jolie du collectif des Jeunes du Mantois, pour rappeler que 162 jeunes garçons et filles ont été interpellé-e-s et agenouillé-e-s des heures durant le 6 décembre dernier et pour penser les luttes locales et solidaires à venir qu’exige la fin de l’extension du domaine de la répression policière. Ce texte a été lu en introduction.



Bombardements israéliens contre les civils de Gaza

dimanche 12 mai 2019 par Gaza Stories

Ce qu’on voit dans cette vidéo, c’est que de la haine d’un régime et d’un État contre un peuple ne demande que de vivre en paix et en sécurité.....



L’amour par temps sombre

samedi 11 mai 2019 par Joëlle Marelli

Joëlle Marelli 9 mai 2019

Peu après la parution du livre de Houria Bouteldja, l’une dit à l’autre, par-delà l’Atlantique : écrivons un texte ensemble. L’autre ne refusa pas, mais suggéra une autre forme de dialogue : écrivons chacun.e un texte et faisons-les paraître ensemble. Du temps passa. Ce décalage supplémentaire apporta son lot d’oubli, et la part d’inconscient, dans la conversation, qui était indispensable à produire quelque résonnance. C’est ainsi une sorte de trilogue (non, vraiment, font les autres convives ? Vous plaisantez sans doute !), fait non seulement de mots mais de silence et de distance, comme c’est le cas dans les meilleures occurrences, nous semble-t-il, qui s’est instauré, à l’insu de la principale protagoniste, mais aussi, en grande partie, des deux autres.



La Cour supérieure administrative de Basse-Saxe se prononce sur la légalité du BDS. Par Ghislain Poissonnier, magistrat

samedi 11 mai 2019 par Ghislain Poissonnier

11 mai |Ghislain Poissonnier |Tribunes

La question de la liberté de parler de BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) et d’agir dans le cadre de cette campagne ne se pose pas qu’en France. Après la Cour d’appel d’Angleterre et du Pays de Galles, les juridictions allemandes ont eu à se prononcer sur cette question récemment.



Rencontre nationale contre la criminalisation des luttes

vendredi 10 mai 2019

À l’initiative de : Comité Adama Traoré, ATTAC, Solidaires, Front de Mères, Collectif « Tous Migrants », Désarmons Les !, Confédération Paysanne, Réseau « Sortir du Nucléaire », des participant-e-s à la lutte de Bure, et d’autres...

En soutien : Collectif Romain Rolland, Fondation Copernic, UJFP...

Texte d’appel signable par collectifs/organisations et à partager un maximum
(Envoyez-votre signature à retrouversouffle@riseup.net)

Nous, organisations nationales, collectifs, habitants de quartiers populaires, de territoires en luttes, gilets jaunes, personnes impliquées dans des luttes migratoires, sociales, écologistes, paysannes, anti-nucléaires, n’avons plus peur des mots : la répression féroce contre le mouvement des gilets jaunes n’est pas une bavure, elle incarne un système. 279 blessés graves, 22 éborgnés, 5 mains arrachées, 1 personne décédée. 8700 gardes à vue, 2000 procès, 1500 comparutions immédiates, 40 % de peines de prison ferme. Cette répression brutale était autrefois réservée aux quartiers populaires. Maintenant, nous entrons dans un autoritarisme qui se généralise à toute la société.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4051424