Actualités


Lettre de l’UJFP aux députés : "Observations de l’Union Juive française pour la Paix concernant la proposition de résolution n° 1952 « visant à lutter contre l’antisémitisme »"

Lettre envoyée le 14 juin 2019 aux députés.

Madame, Monsieur,

Nous vous écrivons au nom de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP). L’UJFP est une association juive qui combat la politique coloniale et d’apartheid commise par l’État d’Israël au nom des Juifs du monde entier et qui est mobilisée contre toutes les formes de racisme sans chercher à les hiérarchiser.


71ème année de la Nakba...

En 1948 Ben Gourion reconnaissait :

Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promis, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur.

Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?

(David Ben-Gourion, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121).


Pourquoi je suis optimiste à propos de l’« accord du siècle »

Par David Hearst. Publié le vendredi 14 juin 2019 sur le site de Middle East Eye (MEE).

L’accord représente la plus grande opportunité pour ceux qui ont le plus à y perdre

Pour vendre l’« accord du siècle » dont la publication se fait attendre, ses principaux auteurs déclarent que les Palestiniens ne sont pas encore capables de se gouverner eux-mêmes (selon Jared Kushner, gendre du président américain), qu’Israël a le droit d’annexer des parties de la Cisjordanie (selon l’ambassadeur américain en Israël David Friedman) ou encore que l’accord en lui-même est probablement inexécutable (selon le secrétaire d’État américain Mike Pompeo).


Déshumaniser les Palestiniens tout en croyant les soutenir

Par Susan Abulhawa. Publié sur le site de Chronique de Palestine, le 9 juin 2019.

En attribuant aux habitants de Gaza une bravoure mythique, la gauche ignore en fait ce qui fait l’humanité des Palestiniens.

Sur le plan politique, de l’extrême gauche à l’extrême droite et en passant par les frontières ethniques, presque tous ceux qui ont quelque chose à dire sur les manifestants à Gaza semblent incapables de reconnaître l’humanité palestinienne. Si cela vient de la droite, le récit est ponctué de « terroristes », de « roquettes » et de « Hamas » – en réalité une résistance palestinienne légitime mais largement considérée comme un croquemitaine dans l’imaginaire occidental.


La fête de l’Aïd vue par les enfants de Gaza.

A Gaza, la fête de l’Aïd el-Fitr (عيد الفطر), le "petit Aïd" qui clôt la fin du Ramadan est un évènement qui pour les enfants correspond à trois jours de vacances scolaires.

Pendant trois jours les enfants de Gaza qui savent ce que veulent dire les mots occupation, bombardement, blocus… redeviennent des enfants comme les autres. Ils reçoivent des cadeaux et profitent de la liberté que leurs donnent ces vacances.


Lettre de Assafir al Arabi à ses ami.e.s francophones

Lettre à nos ami.e.s Francophones

Assafir al Arabi publie des textes sur le monde arabe écrits par des chercheur.e.s et des acteurs engagés dans les combats de leurs sociétés. Ces textes sont motivés par le souci de fournir des analyses qui favorisent un changement, espéré et légitime. Espoir qui s’impose à nous, renait continuellement avec les différentes formes de résistance dont nos sociétés font preuve. Cet engagement évite à nos publications de succomber à l’exotisme ou à des formes - même nuancées - de néocolonialisme.

Assafir al Arabi est avant tout un journal en arabe (plus de 5000 textes depuis sa création en juillet 2002) mais qui a aussi 2 pages, l’une en français et une autre en anglais. Par le passé, nous manquions drastiquement de moyens financiers et humains pour les renouveler au rythme que nous aurions souhaité. Mais aujourd’hui ces rubriques comportent tout de même des centaines d’articles que nous avons reçus dans ces langues, ou que nous avons fait traduire.


Israël. Amnesty International engage une action judiciaire pour mettre fin au système de surveillance créé par NSO Group

13 mai 2019

Amnesty International soutient une action judiciaire visant à faire comparaître devant la justice le ministère de la Défense israélien pour lui demander d’annuler l’autorisation d’exportation accordée à NSO Group, une entreprise israélienne qui vend des logiciels ayant été utilisés pour commettre des attaques contre des défenseur·e·s des droits humains dans le monde entier.


L’UJFP PACA a envoyé un message de bienvenue à l’équipe des footballeurs amputés de Gaza qui sera lu lors des matchs de Martigues et Gardanne

L’Union Juive Française pour la Paix est une association juive antisioniste qui se bat pour les droits du peuple palestinien et contre le régime d’apartheid israélien.

Nous savons que le crime fondateur de cette guerre a été commis en 1948 quand 800 000 Palestinien-ne-s ont été victimes d’un nettoyage ethnique prémédité.

Nous saluons les marches du retour qui rappellent qu’il n’y a pas de paix juste sans réparation de la Nakba, la catastrophe de 1948.


Mythe contre mythes

Par Joelle Palmieri. Publié sur son blog le 31 mai 2019.

Le 22 septembre 2015, un peu moins de quatre ans et au lendemain des élections régionales françaises, je dressais une comptabilité de la « crise migratoire ». Mon but : démystifier ce qui avait mobilisé les électeurs FN. Aujourd’hui, au lendemain des élections européennes, rien n’a changé. Le sujet est au cœur des débats faisant croire à une opposition entre Europe libérale et Europe fasciste. Un leurre. Non seulement ce sujet ne devrait pas exister mais il rassemble la majorité des partis. Il démontre une banalité du racisme. C’est tout.


Veille de l’Aïd à Gaza

5 juin 2019. Iyad a posé sa caméra, plan fixe façon caméra de sécurité, dans différents lieux de Gaza où les Palestiniens se pressent pour faire de derniers achats pour célébrer dignement la fête de l’Aïd el-Fitr (عيد الفطر) qui clôt la fin du Ramadan.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


À Lyon, conférence "Palestine : La résistance par la culture"

mardi 18 juin 2019

Avec le Dr. Abdelfattah Abusrour.

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.



À Paris, conférence-débat dans le cadre de la journée mondiale des réfugiés (World Refugee Day)

mardi 18 juin 2019

Syriens, Érythréens, Afghans, Soudanais, Yéménites, Palestiniens, Ouighours, Congolais, Centrafricains, …

Ce que fuient les réfugiés : zones de conflits, persécutions et des régimes totalitaires.



À Nîmes, conférence-débat d’Abdelfattah Abusrour : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence"

lundi 17 juin 2019

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.

Le thème de sa conférence : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence".



À Créteil, soirée publique Palestine

lundi 17 juin 2019

Le collectif Palestine de Créteil invite Abdelfattah Abusrour,fondateur du Centre Culturel ALROWWAD du camp de réfugiés Aïda de Bethléem.
Il témoignera sur la situation quotidienne des réfugiés. .



Conférence à La Roche-sur-Yon "GAZA face au blocus, la vie et les espoirs d’une jeune génération"

lundi 10 juin 2019 par AFPS 85

L’AFPS 85 vous invite à une conférence avec Asmaa Al-Ghoul

Auteure de l’Insoumise de Gaza, cette journaliste militante, blogueuse, écrit pour réclamer la liberté d’exprimer ses opinions et ne se prive pas de critiquer aussi bien le Hamas que le Fatah.

Elle témoignera sur son parcours de femme, son histoire, mais aussi sur ce qui vivent les Gazaouis lors des marches pacifiques du retour.

Entrée et participation libres



Israël et la suprématie blanche - une nouvelle aube pour une relation séculaire ?

lundi 10 juin 2019

Revital Madar interviendra dans le cadre du séminaire "The White West 2"
à La Colonie le dimanche 16 juin de 17h25 à 17h55

"On ne peut pas, même s’il y a des décades entre (les deux événements, ndlr), tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après". " (Karl Lagerfeld, 2017).

Pour beaucoup en Israël, la montée des partis de droite en Europe représentait une occasion de renverser l’UE, une institution longtemps perçue en Israël comme pro-palestinienne. La criminalisation récente de l’expression du soutien au mouvement BDS en Allemagne, où il équivaut maintenant à de l’antisémitisme, et la déclaration d’Emmanuel Macron selon laquelle l’antisionisme est une nouvelle forme d’antisémitisme, ont rendu l’antisémitisme précieux pour Israël. En tant que concept, l’antisémitisme a connu une sorte de renaissance en tant qu’outil de propagande avec la nouvelle définition de l’IHRA qui fait de toute critique de l’État d’Israël un acte d’antisémitisme.



À Dinan, coup de projecteur sur la Palestine

dimanche 9 juin 2019 par Comité AFPS Dinan

Un regard palestinien sur la Palestine

L’association France Palestine solidarité de Dinan en collaboration avec Emeraude Cinéma vous invite à partager au travers de ces 6 films la vie des Palestiniens avec leur goût pour la vie dans leur résistance quotidienne



À Paris, vernissage de l’exposition Saïd Bouziri

dimanche 9 juin 2019 par AIDDA

Nous vous invitons à l’exposition présentée par l’association AIDDA, dans le cadre de la 5ème édition du Printemps culturel tunisien à la FTCR : 23 rue du Maroc 75019 paris , métro Stalingrad, le mardi 18 juin à 18h La collection Saïd Bouziri, centrée sur le thème "Affiches de l’immigration en France", est constituée de plusieurs centaines de pièces originales de divers formats couvrant la période des années 1970 à 2009, année de son décès. Il est, sans conteste un collectionneur infatigable de l’affiche dans « tous ses états. » Cette collection a été déposée à la BDCI et constitue pour de nombreux chercheurs et spécialistes une mine d’informations.



Intervention de Jean-Guy Greilsamer (UJFP) au colloque international « Quel avenir pour la Palestine » organisé le 4 juin 2019 par l’Académie de Géopolitique de Paris

mercredi 5 juin 2019 par Jean-Guy Greilsamer

J’interviens au nom de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) pour traiter la question :

Quelles sont les perspectives d’avenir de la Palestine du point de vue du respect du droit international contemporain et des droits humains universels.

Ces droits s’appuient sur des principes clairs desquels découlent les droits du peuple palestinien : la condamnation du colonialisme, de l’apartheid, de l’épuration ethnique des peuples autochtones, le droit au retour des réfugiés palestiniens, le respect des droits humains universels, le droit à la résistance y compris armée des peuples colonisés et à leur autodétermination.



Atterrée devant la bêtise raciste

mercredi 5 juin 2019 par Sonia Fayman

Par Sonia Fayman.

Une émission de télévision où était invitée une survivante d’Auschwitz-Birkenau a donné lieu à une polémique où le suprématisme blanc mâtiné de philosémitisme a encore sévi.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4113056