Actualités


La chasse aux musulmanEs et aux « islamo-gauchistes » est ouverte, et le gouvernement en est responsable

Depuis l’horrible assassinat de Samuel Paty, pas un jour ne se passe sans de nouvelles violences, symboliques ou très concrètes, contre des individus, des collectifs ou des lieux de culte musulmans : dégradation de mosquées (à Montélimar, Bordeaux, Béziers…), agression armée à caractère raciste contre des femmes voilées près de la Tour Eiffel, appels au meurtre contre des militants de diverses organisations musulmanes – ou supposées telles, etc.


Communiqué de presse de la Commission des Prisonniers et des Libérés - Bande de Gaza.

Ce communiqué a été lu, en français, par la Commission des Prisonniers et des Libérés au cours d’une manifestation immobile à Gaza pour la libération de Maher Al-Akhras en grève de la faim pour protester contre son incarcération en détention administrative.


L’islamo-gauchisme : comment (ne) naît (pas) une idéologie

Publié le 27 octobre 2020
Par Samuel Hayat (Chercheur en science politique)

TRIBUNE. Pour le chercheur en science politique Samuel Hayat, le concept d’islamo-gauchisme est « un épouvantail créé pour unir ceux et celles qui veulent stigmatiser les musulmans, s’opposer à la gauche et délégitimer les sciences sociales ».


Gaza Stories Saison 2 - Épisode 34 : "Gaza, la saison des dattes"

26 octobre 2020

A Gaza, c’est à la mi-septembre que l’on cueille des dattes. Les images, tournées dans la coopérative de Khan Younès montrent ce travail, toujours impressionnant et acrobatique !


Notre peine est immense, et les charognards sont là

Publié sur le site de Contretemps, le 24 octobre 2020.

Horreur, sidération, effroi : c’est ce que nous ressentons face à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, par un meurtrier fanatique. Cette mort est atroce. Elle l’est dans l’absolu d’un homme tué en pleine rue. Elle l’est par la manière épouvantable dont le meurtre a été commis : la décapitation. Elle l’est encore parce son auteur l’a justifiée en se référant au cours dispensé par Samuel Paty sur la liberté d’expression, cours durant lequel il a présenté à ses élèves une caricature de Mahomet ; qu’un cours puisse déboucher sur un assassinat est insupportable.


Contre l’extrême droite et ses idiots utiles : No pasarán !

25 OCT. 2020 | PAR DOMINIQUE VIDAL | BLOG : DOMINIQUE VIDAL

Si je reprends l’inoubliable cri des Républicains espagnols, c’est que l’irrespirable climat politique actuel me fait penser aux années qui précédèrent la Seconde Guerre mondiale.

La France de 2020 n’est évidemment pas l’Allemagne de 1933. Mais les mêmes forces, qui œuvrèrent là-bas à la victoire du nazisme et chez nous à la collaboration avec lui, hurlent à nouveau leur haine, dans un contexte nationaliste mondial très inquiétant. L’« islamo-gauchisme » a remplacé dans leur bouche le « judéo-bolchevisme ». Au nom de la défense de la liberté d’expression, elles veulent en réalité étouffer notre liberté d’expression.


Terrorisme et islamophobie, éviter la guerre civile (La Perm’, Emission spéciale)

Paroles D’Honneur

Il y a une semaine, Samuel Paty, enseignant d’histoire-géographie, a été tué et décapité par un jeune extrémiste se revendiquant de l’islam pour avoir affiché en cours des caricatures de Charlie Hebdo sur le Prophète Mohamed (saws). Depuis cet acte atroce, alors que la sidération est à son comble et que ce crime exige des réactions efficaces, adaptées et responsables, le gouvernement, avec en tête de file Gérald Darmanin, mais aussi la quasi-totalité du champ politique et médiatique a décidé de réagir de la pire manière qui soit : par la stigmatisation de la communauté musulmane et la surenchère autoritaire. Perquisitions préventives, proposition de dissolution d’organisations musulmanes, fermeture de mosquées, etc. Depuis une semaine la radicalisation islamophobe, faisant fi de l’Etat de droit, semble avoir passé un stade extrêmement dangereux... ce qui a galvanisé l’extrême droite et encouragé des appels à "prendre les armes", "le temps des larmes étant terminé"... de quoi craindre les prémices d’une guerre civile ?


Union nationale, offensive islamophobe : retour sur le débat de Révolution Permanente

Jeudi soir, Révolution Permanente diffusait un nouveau grand live Facebook "Conflans. Après l’horreur, refuser l’instrumentalisation". Animé par Anasse Kazib, avec la présence de Youcef Brakni, Omar Slaouti, Marwan Muhammad (CCIF) ou encore Marion (enseignante dans le 93) et Inès Rossi (militante Du Pain et des Roses), après l’horreur, il a été l’occasion de porter une parole alternative contre l’union nationale et la déferlante islamophobe qui marque la séquence actuelle.


Les vicomtes pourfendus

19 OCT. 2020 | PAR MONIA BEN ROMDAN | BLOG : LE BLOG DE MONIA BEN ROMDAN

Vous connaissez le vicomte de Terralba ? C’est un bonhomme qui s’est fait couper en deux par un boulet sur un champ de bataille. Il a survécu, mais il est devenu fou, et la partie droite - celle qui reste - coupe tout ce qui bouge en deux. Je suis prof de lettres en banlieue, je suis française, tunisienne et de culture musulmane. Je me suis toujours sentie coupée en deux.


France : une névrose de l’altérité

Henri Goldman

24 octobre 2020

Les « caricatures de Mahomet » ont été publiées en 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten. Cette publication a mis les populations musulmanes en ébullition dans le monde entier. Puis, petit à petit, l’affaire s’est calmée partout. Sauf en France, où on a trouvé judicieux de souffler sur les braises en transformant les caricatures en fétiches agités en permanence. Pourquoi ?

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Marche des Sans-Papiers : cet immense merci est notre première victoire !

vendredi 23 octobre 2020 par Marche des Solidarités

21 OCT. 2020 | PAR MARCHE DES SOLIDARITÉS | BLOG : LE BLOG DE MARCHE DES SOLIDARITÉS

C’est ça notre première victoire. Parce que ce simple merci dit qu’une autre société existe que celle qui tourne sale à force d’inégalités et de racisme. Parce qu’il dit aussi que, face au mépris des autorités, au silence de Macron et des principaux médias, ce qui s’est construit est une base pour aller plus fort, plus haut. Vers l’Acte 4. Merci. On continue.



Soirée-débat autour des livres de Sylvain Cypel et Gérard Haddad

mercredi 21 octobre 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

À 17h30 le 13 novembre à l’AGECA, débat autour des livres de Sylvain Cypel et Gérard Haddad.
Organisée par l’UJFP

- Sylvain Cypel a été directeur de la rédaction de Courrier international et rédacteur en chef au Monde. Il a couvert les premières années de la seconde Intifada et a été correspondant du Monde aux États-Unis de 2007 à 2013. Il nous présentera son dernier livre, l’État d’Israël contre les Juifs.

- Gérard Haddad est psychiatre et psychanalyste. Profondément marqué par la figure de Yeshayahou Leibowitz, il est aujourd’hui très critique de la politique sécuritaire d’Israël et de l’évolution identitaire du judaïsme français. Il exposera ses positions en se référant notamment à son livre, le Silence des Prophètes.



Intervention de André Rosevèque au rassemblement en soutien à la Zone libre de Cenon

mercredi 21 octobre 2020 par André Rosevègue

Dimanche 18 octobre 2020

J’interviens ici au nom de l’Union Juive française pour la paix.

Je voudrais en quelques mots vous dire pourquoi.

Si beaucoup d’entre nous sont vivants aujourd’hui, c’est parce que nos parents, nos grand-parents, nous-mêmes parfois, avons survécu au génocide des Juifs comme des Tziganes, grâce à mille petits gestes de soutien pour les sauver des rafles que la police française assurait pour le compte des autorités d’occupation.



Le développement durable en Palestine à l’ombre de l’occupation

mercredi 21 octobre 2020

Comment les Palestiniens développent-ils leurs ressources naturelles
et culturelles dans les contraintes de l’occupation ?

Pour la 20e édition des Semaines de rencontres islamo-chrétiennes (SERIC), l’atelier Israël-Palestine du Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC) organise, avec le Centre pastoral St-Merry et le Conseil des Musulmans à Massy (CMM), deux rencontres sur le développement durable en Palestine :
– à la mosquée de Massy (11 novembre 14h30 - 17h30) sur les « ressources naturelles » [*]
– à l’église St-Merry (12 novembre 17h00 - 20h15) sur les « ressources culturelles ».



Derrière les dissolutions, la haine

mardi 20 octobre 2020 par Maxime BENATOUIL

Avec le Décret du 21 novembre 1940, les fascistes du régime de Vichy ont dissout la quasi totalité des organisations juives. Les premières à en pâtir étaient les associations de lutte contre l’antisémitisme et celles qui s’occupaient de charité communautaire. Les antisémites avaient en horreur que l’objet de leur haine témoigne de sa capacité à s’organiser politiquement et à faire vivre des liens de solidarité.



De l’art d’utiliser le fanatisme religieux pour légitimer le racisme d’État

lundi 19 octobre 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

L’assassinat atroce d’un enseignant par un jeune fanatique nous émeut et nous bouleverse tous. Les enseignants, en général méprisés par le pouvoir, s’interrogent sur les conditions d’exercice de leur métier et sur la liberté d’enseigner.

Le jeune terroriste a agi avec les motivations d’un fanatique religieux, qui prétend se revendiquer de l’islam. Il faudra dire un jour les ravages psychologiques qu’auront fait guerres et répressions génocidaires en Tchétchénie.



Audition à l’Assemblée nationale de Mme Danièle Lochak, université Paris Nanterre, membre du GISTI

lundi 19 octobre 2020

Dans le cadre de la mission d’information sur l’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme et les réponses à y apporter.



COMMUNIQUÉ DU 17 OCTOBRE : L’IMPASSE

lundi 19 octobre 2020 par CCIF

De CCIF samedi 17 octobre 2020

Depuis l’annonce de l’attentat qui a touché notre pays ce 16 octobre 2020, le monde est sidéré. En termes de récupération politique, chacun scrute la réaction de son adversaire, pour pouvoir le charger en responsabilité. Devant un tel acte, chacun veut parler et trouver des coupables. Alors que, par décence et contre ces récupérations, nous préconisions le silence — celui qu’impose le recueillement — les habituels manipulateurs d’opinion, faisant mine de ne pas comprendre que nous parlons d’un silence de deuil, se sont sentis en confiance pour proclamer leur courage à parler, crier, et se lever contre « l’islamisme » auquel ils ont automatiquement associé notre travail de lutte contre l’islamophobie.



« Ne durcissez pas la loi sur les squats, luttez contre le mal logement ! »

dimanche 18 octobre 2020

Tribune parue sur le site du journal Libération le 18 octobre 2020

La question des squats revient périodiquement sur la scène médiatique, s’agissant soit d’occupation d’immeubles vacants par des sans-logis, soit d’occupations illégales du « domicile d’autrui ». En septembre, un débat a été lancé à la suite de l’occupation d’une résidence secondaire à Théoule-sur-Mer. Quelques autres affaires médiatisées les jours suivants ont fait enfler la polémique, et ont conduit le rapporteur de la loi ASAP (accélération et simplification de l’action publique) à présenter un amendement contre le squat de résidences secondaires avec le soutien du Gouvernement.



17 octobre : aujourd’hui on manifeste !

samedi 17 octobre 2020 par Marche des Solidarités

17 OCT. 2020 | PAR MARCHE DES SOLIDARITÉS | BLOG : LE BLOG DE MARCHE DES SOLIDARITÉS

Les marches de sans-papiers entrent dans Paris ce matin. Elles convergeront place de la République. Et nous manifesterons. Ceux et celles que pouvoir et médias veulent rendre invisibles parmi les invisibles seront en tête. Aves des dizaines de milliers d’autres manifestantEs pour dire que nos sorts sont liés. Dernières infos.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5722050