Actualités


Destruction et violences à Umm el-Hiran : un déplacement de population à l’oeuvre dans le Naqab israélien

Un jour presque comme les autres dans le désert du Naqab, au sud d’Israël.

Mercredi 18 janvier, les autorités israéliennes ont démoli le village bédouin d’Umm el-Hiran de plus d’un millier d’habitants pour établir sur ses ruines la nouvelle localité juive de Hiram. Cela clôt une bataille juridique de quatorze ans dans le cadre de la judaïsation du Naqab par la démolition des villages de Bédouins et le regroupement de ces derniers dans des villes dortoirs. (voir nos articles sur ce propos).


La police Yo’av attaque continuellement Al-Araqib et Umm al Hiran dans le Negev / Naqab

Al-Araqib
Le jeudi, le 12 janvier 2017, des agents du gouvernement ont escorté la police Yo’av, qui a confisqué 3 voitures, un réservoir d’eau et une charrette et a demoli encore une fois (108ème) le village.

Voir la vidéo et des photos , qui montre la démolition et le discours de Sheik Sayyah Al Turi. Il parle de la situation des Bédouins dans le Negev et de la politique israélienne d’apartheid et de destruction à l’égard de ses propres citoyens.


Omar Barghouti : "La campagne BDS vise à forcer Israël à se conformer au droit international"


Une conférence pour rien ? Le point de vue de Pascal Boniface

Publié le 16 janvier 2017.

Ce dimanche 15 janvier s’est tenue à Paris une conférence pour la paix au Proche-Orient, réunissant soixante-quinze pays mais sans les deux principaux protagonistes. Quels en furent les enjeux et quels en sont les résultats ?

Sans surprise, elle s’est achevée par un communiqué rappelant le soutien de la communauté internationale à la solution dite des « deux États », sans qu’elle n’ait pu pour autant faire avancer cette cause. En réalité, l’objectif de la conférence était plus modeste. Nul ne se faisait d’illusion sur les possibilités d’un progrès quelconque, notamment du fait du refus du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, de soutenir cette conférence et son objectif, ainsi que de celui des autres pays de le sanctionner.


À Metz, le 24 janvier 2017, rassemblement de soutien à Richard Srogosz et au collectif BDS 57 devant le TGI

En soutien à Richard et au collectif BDS 57 (Boycott, Désinvestissement, Sanctions)
Pour le droit au boycott et contre la criminalisation du mouvement social

Rassemblement le 24 janvier à partir de 12h30 devant le Tribunal de Grande Instance de Metz.


Israël : « Renvoyer dos à dos bourreau et victime, colonisateur et colonisé, est la formule clef de la diplomatie internationale… et la raison de son impuissance »

Entretien paru dans L’Anticapitaliste
Dimanche 15 janvier 2017

Militant révolutionnaire et antisioniste, Michel Warschawski a fondé avec d’autres militants de gauche le Centre d’Information Alternative (AIC). Avec lui, nous revenons sur la situation du pouvoir israélien ces dernières semaines et les perspectives pour les militants pour la Palestine.


La dernière gifle de Benyamin Nétanyahou à François Hollande

CONFÉRENCE POUR LA PAIX AU PROCHE-ORIENT, PARIS, 15 JANVIER

13 JANVIER 2017

Le 15 janvier au matin s’ouvrira la conférence pour la paix au Proche-Orient convoquée par la France. Benyamin Nétanyahou a refusé qu’Israël y participe, confirmant le peu de cas qu’il fait de son « ami » François Hollande.


Une conférence inutile le 15 janvier à Paris

Le 15 janvier 2017, cinq jours avant l’entrée en fonction de Trump aux USA, doit se tenir au Quai d’Orsay, à l’appel du Président Hollande, une conférence pour la paix entre Israël et la Palestine.

70 délégations sont invitées, sans les principaux intéressés. Mahmoud Abbas a cependant annoncé qu’il serait présent à Paris. Netanyahu, par contre, sans surprise, dénonce cette rencontre qui pourrait aggraver la condamnation d’Israël votée à l’ONU dans la résolution 2334.


Pour en finir avec le délit de solidarité

Communiqué de presse – action collective, 12 janvier 2017.

Procès d’habitants de la vallée de la Roya « coupables » d’être venus en aide à des réfugié⋅e⋅s, avec la menace de lourdes sanctions. Mesures d’intimidation, poursuites - et parfois condamnations - de personnes ayant agi en soutien de migrant⋅e⋅s ou de Roms, à Calais, à Paris, à Norrent-Fontes, à Boulogne, à Loos, à Perpignan, à St-Etienne, à Meaux... On assiste depuis plusieurs mois à la recrudescence de cas où la solidarité est tenue pour un délit.

Il est clair que les autorités entendent faire plier les citoyennes et les citoyens qui n’adhèrent pas aux politiques de non accueil et de mise à l’écart des migrants, et qu’elles n’hésitent pas pour cela à les assimiler à ceux qui profitent de la vulnérabilité des exilé⋅e⋅s et les exploitent, passeurs et trafiquants en tout genre.

75 organisations associatives ou syndicales, nationales ou locales, publient un manifeste par lequel elles entendent dénoncer ces procédés. Dans les semaines qui viennent, elles mettront en œuvre toutes sortes d’actions afin que soient préservés le droit de regard, le droit de critique, le droit de s’opposer à des politiques qu’on désapprouve, le droit de se conduire autrement qu’en agent de politiques de fermeture : le droit d’agir en toute humanité.

Ci-dessous, le texte de l’appel :


"Une parole juive contre le racisme" - Présentation

Ouvrage collectif de l’UJFP.

Cet ouvrage est une initiative de l’UJFP, Union juive française pour la paix.

Il s’adresse à un large public de jeunes, d’enseignants, d’éducateurs, de militants, qui souhaitent faire le point sur le racisme et entendre ce que des Juifs ont à dire sur la manière de le combattre avec tous.

C’est du racisme dont nous voulons parler, pas seulement de sa variante antisémite.

Nous voulons montrer ici comment la lutte contre le racisme est indivisible. Toutes les attitudes et toutes les politiques de rejet, d’exclusion, de persécution et d’épuration ethnique sont à combattre.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


À Bordeaux, soutien au DAL, le 26 janvier 2017

mercredi 18 janvier 2017

L’UJFP Aquitaine appelle au rassemblement de soutien au DAL, association Droit au logement de Bordeaux, le Jeudi 26 janvier à 13h30 Place de la République, devant le palais de justice où se tiendra le procès en appel des prévenus.


Ci-dessous le communiqué de l’association Droit Au Logement de Gironde (D.A.L 33)

En juillet 2013, sous pression médiatique, une répression judiciaire et politique sans précédent à Bordeaux s’est abattue sur notre association. Cinq de nos bénévoles se sont retrouvés accusé-e-s de violation de domicile et d’installation de familles étrangères dans un logement vacant, rue Planterose à Bordeaux.



Rencontre-débat : "Pourquoi faut-il soutenir aujourd’hui la Palestine ?"

mardi 17 janvier 2017

Le Comité " Action-Solidarite "organise une rencontre-débat le vendredi 27 janvier 2017 à 19h30 au local la ruche :

Pourquoi faut-il soutenir aujourd’hui la Palestine ?

Animée et présentée par Georges Gumpel
Membre de l’UJFP ( Union juive française pour la paix )
Membre de la campagne
BDS ( Boycoot/Désinvestissement/Sanctions )

Lieu : Local La ruche
19 rue de Prony
69400 Villefranche s/Saone

PAF : Entrée libre



#BringBackOur50000Euros

dimanche 15 janvier 2017

Lettre ouverte à Monsieur Estrosi

PIERRE STAMBUL

VENDREDI, 13 JANVIER, 2017
L’HUMANITÉ

Par Pierre Stambul Membre de l’Union Juive Française Pour La Paix (www.ujfp.org) dans la région PACA



On aura tout entendu

dimanche 15 janvier 2017 par Alexis Delacôte

Je suppose que certains ont écouté l’émission sur le cinéma sur France Inter samedi dernier : "On aura tout vu". Je joins le message que je leur ai envoyé. Pour écouter le passage, aller sur les dernières minutes de l’émission [*]



Urgent : allez voir le film "Entre les frontières" de Avi Mograbi

vendredi 13 janvier 2017 par Jean-Claude Meyer

Ne ratez pas le film de Avi Mograbi, Entre les frontières qui ne va pas rester longtemps en salle. C’est un documentaire sur le sort des Érythréens et Éthiopiens réfugiés en Israël et qui n’ont aucun droit. Le réalisateur a été autorisé à filmer un genre de Théâtre de l’Opprimé (Augusto Boal) dans le camp de rétention de Holot dans le Negev près de la frontière israélo-égyptienne où plus de 3000 Africains sont retenus. Ils doivent signer 3 fois par jour, ce qui ne laisse pas de temps pour travailler ou aller à Tel Aviv. Le film dénonce le racisme anti-noirs mais le fait avec l’arme du théâtre et même du rire ce qui paraît paradoxal dans cette situation. Une scène très intéressante montre le questionnement d’un des Africains qui se demande pourquoi on leur fait jouer les soldats israéliens alors que des Israéliens présents jouent les Africains...Apprendre en jouant à se mettre à la place de l’Autre, une arme de destruction massive de tout racisme !



Crise de l’électricité et de l’eau à Gaza

jeudi 12 janvier 2017

Lundi 9 janvier 2017, par Ziad Medoukh.

Un appel au secours. À voir les destructions d’Alep comment ne pas avoir pensé à l’état semblable des villes de la bande de Gaza et de certains quartiers de Gaza depuis l’offensive israélienne Bordure protectrice, l’été 2014. Destruction exemplaire, si l’on peut dire, au point qu’ayant ressenti une impression de déjà vu devant certaines photos du chaos d’Alep envoyées dans les médias, l’information récente de la propagande confirma sans nous surprendre que les lieux effectifs de ces documents étaient bien Gaza. Ce qui hélas n’enlève rien à la réalité du sinistre d’Alep d’autre part. Mais Alep se reconstruira car c’est une ville libérée maintenant ouverte à l’accueil des ressources pour la faire revivre. Ce n’est pas le cas de Gaza, un enclos où rien ne peut entrer sinon le minimum fourni par UNRWA ni sortir et parfois, on ne sait pourquoi cette fois là plutôt que les autres, soudain une personne qui attendait son tour. Maintenant, la bande de Gaza ne dispose plus d’électricité ni de l’eau qui en dépend. Ou si peu. Rien de décisif n’a été reconstruit, l’environnement demeure un ensemble immense de décombres et les gens héroïques dans leurs entreprises pour supporter d’y vivre enfermés souffrent de plus en plus. Quand le calvaire des Gazaouis finira-t-il ? (L. D.)



À Marseille, conférence-débat le 27 janvier 2017 sur le thème de Gaza

mercredi 11 janvier 2017

Ouvrons, ouvrons la cage aux Gazaouis !

Sarah Katz et Pierre Stambul viennent de publier « Chroniques de Gaza », aux éditions Acratie. Ils en disent ceci : « Notre tâche essentielle a été de recueillir un maximum d’informations et de témoignages dans tous les domaines : la vie quotidienne, les associations, les partis politiques, la religion, les agriculteurs, les pêcheurs, la société civile, la jeunesse, les Bédouins, le système éducatif….Nous avons recensé les besoins les plus urgents en matière de collaboration ou de solidarité. Si quelqu’un associe à Gaza le mot de terroriste, fuck off ! Ces stéréotypes sont criminels et contribuent à maintenir la cage fermée ».

Un livre qu’ils présentent le 27 janvier à Manifesten, avant une discussion générale.



Le drone israélien Skylark d’Elbit Systems n’a pas été choisi par l’armée française !

mercredi 11 janvier 2017 par Campagne BDS France

Communiqué de la Campagne BDS France

le 9 janvier 2017

C’est une nouvelle défaite que vient de rencontrer la société d’armement israélienne Elbit Systems.

En effet son offre de drones de reconnaissance Skylark 1LE pour un montant de 100 millions d’euros a été écartée par la France.

La société Elbit est en échec pour la deuxième fois, puisque son drone le Watchkeeper avait déjà été écartée par la France en début d’année 2016 [*] .



Comment un diplomate israélien a travaillé au cœur du Parti travailliste pour mettre à mal Corbyn

mercredi 11 janvier 2017

Des enregistrements secrets révèlent comment un agent politique de l’ambassade a cherché à créer des organisations et des groupes de jeunesse pour promouvoir l’influence israélienne au sein du Parti travailliste britannique



Acharnement anti Rroms ce 1er janvier

mercredi 11 janvier 2017

Il y en a pour qui l’année commence particulièrement bien ! Mercredi dernier, le 28 décembre, 3 familles rroms se sont réfugiées dans un immeuble abandonné depuis au moins octobre 2015 à St Denis (93). Les trois familles, 12 personnes, comprennent 7 enfants de 2 à 11 ans au total.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1780382