Gaza Stories – Épisode 57 : « Tapis rouge ! »

10 décembre 2019

« Je suis humain » –  » أنا إنسان  » (Ana ‘insan). C’est le cri de ralliement du 5e festival de cinéma « Tapis rouge pour les droits de l’homme » destiné à rappeler au monde que depuis 13 ans les habitants de la bande de Gaza sont soumis à un blocus tel qu’il leur interdit tout accès au cinéma: il n’y a plus de salle à Gaza et les 2 tiers de la population ne sont jamais allés au cinéma.

Saoud Abou Ramadan, membre du comité d’organisation depuis le premier festival, « Tapis rouge », en 2015 est interviewé par Iyad et nous explique ce qu’est ce festival de cinéma sans cinéma :

Un an après les bombardements de l’été 2014 les organisateurs du premier festival ont eu l’idée d’offrir aux habitants de Gaza un tapis rouge dans une rue bordée de ruines menant à un cinéma en plein air puisque tout avait été détruit autour. Avec cette symbolique, réservée aux princes de ce monde, ils voulaient leur signifier qu’ils sont tout aussi importants qu’eux.

Depuis le premier festival, « Tapis rouge » fait partie du réseau du « Human Rights Film Network » (https://www.humanrightsfilmnetwork.org/ ) qui rassemble 41 membres, représentant une quarantaine de pays différents.

Important pour ne pas oublier. Les bombardements de l’offensive appelée par Tsahal  » מִבְצָע צוּק אֵיתָן  » (Mivtza’ tsouk eitan, c’est à dire « Opération Roc inébranlable ») ont duré 50 jours, faisant plus de 2 300 morts et plus de 10 600 blessés. Le nom hébreu (référence biblique) a été jugé trop agressif par les services de relation publiques de l’armée et a, en conséquence été « traduit » par « Opération Bordure protectrice » et repris en chœur par tous les médias.

© Gaza Stories, 2019


« Gaza Stories ».

– Une cagnotte a été mise en place pour aider nos amis à rassembler les fonds (30 000 euros) nécessaires pour acheter le matériel professionnel nécessaire. 223 donateurs ont déjà réuni 12 671€ et, grâce à eux le projet a pu démarrer. Mais plus de fonds sont nécessaires pour permettre à Iyad et son équipe de permettre à Gaza Stories de devenir une réalité durable.

Suivez et commenter Gaza Stories sur la chaine YouTube et partagez les pages Facebook

Commentaire de Michel Ouaknine

Right Menu Icon