Actualités


Je suis prof - Seize brèves réflexions contre la terreur et l’obscurantisme, en hommage à Samuel Paty

par Pierre Tevanian
22 octobre 2020

Les lignes qui suivent ont été inspirées par la nouvelle atroce de la mise à mort de mon collègue, Samuel Paty, et par la difficile semaine qui s’en est suivie. En hommage à un enseignant qui croyait en l’éducation, en la raison humaine et en la liberté d’expression, elles proposent une quinzaine de réflexions appelant, malgré l’émotion, à penser le présent, et en débattre, avec raison. Ces réflexions ne prétendent évidemment pas incarner la pensée de Samuel Paty, mais elles sont écrites pour lui , au sens où l’effort de pensée, de discernement, de nuances, de raison, a été fait en pensant à lui , et pour lui rendre hommage. Continuer de penser librement, d’exprimer, d’échanger les arguments, me parait le meilleur des hommages.


Les pompiers pyromanes

Musulman = terroriste ?

Les pompiers pyromanes se précipitent pour exiger la dissolution du CCIF, qui a, avouons-le, plein de torts : le CCIF a gagné un procès contre Clavreul, un copain de Valls qui les avait traités d’antisémites, et un autre contre Zemmour, vous savez, celui qui explique que le Maréchal Pétain sauvait les Juifs. En plus cette association ose affirmer qu’il y a de l’islamophobie en France.


Marche des Sans-Papiers : cet immense merci est notre première victoire !

21 OCT. 2020 | PAR MARCHE DES SOLIDARITÉS | BLOG : LE BLOG DE MARCHE DES SOLIDARITÉS

C’est ça notre première victoire. Parce que ce simple merci dit qu’une autre société existe que celle qui tourne sale à force d’inégalités et de racisme. Parce qu’il dit aussi que, face au mépris des autorités, au silence de Macron et des principaux médias, ce qui s’est construit est une base pour aller plus fort, plus haut. Vers l’Acte 4. Merci. On continue.


Intervention de André Rosevèque au rassemblement en soutien à la Zone libre de Cenon

Dimanche 18 octobre 2020

J’interviens ici au nom de l’Union Juive française pour la paix.

Je voudrais en quelques mots vous dire pourquoi.

Si beaucoup d’entre nous sont vivants aujourd’hui, c’est parce que nos parents, nos grand-parents, nous-mêmes parfois, avons survécu au génocide des Juifs comme des Tziganes, grâce à mille petits gestes de soutien pour les sauver des rafles que la police française assurait pour le compte des autorités d’occupation.


Ensemble, Noirs, Musulmans, Juifs et Rroms de la plateforme antiraciste, nous nous élevons contre la honteuse exploitation d’un attentat atroce

L’atroce assassinat de Samuel Paty, le 16 octobre 2020, aurait dû entraîner une réelle union nationale autour du deuil nécessaire et du soutien à la famille de la victime, aux enseignants et élèves du collège, à toute la ville de Conflans-Sainte-Honorine. Il devrait servir à penser la question des exclus de la République, il devrait permettre une réflexion approfondie sur la recherche des causes qui produisent de tels crimes, et sur les effets de l’exclusion, de la marginalisation qui ouvrent le chemin vers un fanatisme assassin revendiqué par une frange ultra minoritaire des populations qui les subissent et qui n’a rien à voir avec l’Islam vécu par l’immense majorité des Musulmans de notre pays.


Derrière les dissolutions, la haine

Avec le Décret du 21 novembre 1940, les fascistes du régime de Vichy ont dissout la quasi totalité des organisations juives. Les premières à en pâtir étaient les associations de lutte contre l’antisémitisme et celles qui s’occupaient de charité communautaire. Les antisémites avaient en horreur que l’objet de leur haine témoigne de sa capacité à s’organiser politiquement et à faire vivre des liens de solidarité.


De l’art d’utiliser le fanatisme religieux pour légitimer le racisme d’État

L’assassinat atroce d’un enseignant par un jeune fanatique nous émeut et nous bouleverse tous. Les enseignants, en général méprisés par le pouvoir, s’interrogent sur les conditions d’exercice de leur métier et sur la liberté d’enseigner.

Le jeune terroriste a agi avec les motivations d’un fanatique religieux, qui prétend se revendiquer de l’islam. Il faudra dire un jour les ravages psychologiques qu’auront fait guerres et répressions génocidaires en Tchétchénie.


COMMUNIQUÉ DU 17 OCTOBRE : L’IMPASSE

De CCIF samedi 17 octobre 2020

Depuis l’annonce de l’attentat qui a touché notre pays ce 16 octobre 2020, le monde est sidéré. En termes de récupération politique, chacun scrute la réaction de son adversaire, pour pouvoir le charger en responsabilité. Devant un tel acte, chacun veut parler et trouver des coupables. Alors que, par décence et contre ces récupérations, nous préconisions le silence — celui qu’impose le recueillement — les habituels manipulateurs d’opinion, faisant mine de ne pas comprendre que nous parlons d’un silence de deuil, se sont sentis en confiance pour proclamer leur courage à parler, crier, et se lever contre « l’islamisme » auquel ils ont automatiquement associé notre travail de lutte contre l’islamophobie.


Un prisonnier palestinien en grève de la faim

Maher al-Akhras, 49 ans, a été arrêté dans son village de Silah al-Dahr en Cisjordanie en juillet dernier. L’armée l’a placé en détention administrative car elle le suspecte d’appartenir au Jihad islamique ce que Maher nie farouchement.

Jeté en prison sans preuve ni jugement Maher a rapidement décidé de protester en faisant la grève de la faim. Cela faisait 80 jours hier 14 octobre.


Tous et toutes à Lannemezan le 24 octobre !

Georges Ibrahim Abdallah va entamer sa 37ème année de prison. En soi, c’est une infamie, un scandale inacceptable.

Georges est un communiste libanais. Il s’est engagé au côté du peuple palestinien et en défense de son propre pays au moment où l’armée israélienne envahissait le Liban. Les invasions de 1978 et 1982 causeront la mort de dizaines de milliers de personnes, dont les habitant.es des camps palestiniens de Sabra et Chatila.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Parce que nous sommes juifs, nous marcherons le 17 octobre avec tous les exilés et demandeurs d’asile pour exiger que soit respectée leur dignité.

jeudi 8 octobre 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

Nous marcherons le 17 octobre avec les exilés, les sans-papiers de toutes nationalités.

Nous marcherons pour exiger qu’ils aient une existence digne, exempte de tout préjugé.



Gaza Stories Saison 2 - Épisode 32 : "La musique qui nous unit"

jeudi 8 octobre 2020 par Iyad Alasttal

7 octobre 2020

Fehmi Elsaqa est un musicien autodidacte de Gaza. Son talent, sa sensibilité et son travail lui ont parmi de développer la passion pour la musique née alors qu’il n’avait que 7-8 ans.



Tous et toutes à Lannemezan le 24 octobre !

jeudi 8 octobre 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

Georges Ibrahim Abdallah va entamer sa 37ème année de prison. En soi, c’est une infamie, un scandale inacceptable.

Georges est un communiste libanais. Il s’est engagé au côté du peuple palestinien et en défense de son propre pays au moment où l’armée israélienne envahissait le Liban. Les invasions de 1978 et 1982 causeront la mort de dizaines de milliers de personnes, dont les habitant.es des camps palestiniens de Sabra et Chatila.



Le sionisme a toujours été une idéologie coloniale

mardi 6 octobre 2020 par Carolyn L. Karcher

3 octobre |Carolyn L. Karcher interviewée par Mohsen Abdelmoumen |Tribunes

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez participé à la marche sur le Pentagone d’octobre 1967 contre la guerre du Vietnam. Que représentent pour vous ces moments historiques ?



Appel à soutenir les 17 personnes assignées au Tribunal de Paris pour expulsion

mardi 6 octobre 2020 par COPAF

Le Collectif pour l’avenir des foyers de travailleurs immigrés (Copaf) a lancé l’appel ci-dessous pour soutenir 17 résidents de foyers assignés par leurs bailleurs, Adoma-CDC Habitat et Coallia, devant le tribunal en vue de leur expulsion.

L’UJFP, signataire de cet appel, demande à toutes et tous d’assister à ces procès afin d’y soutenir les assignés.

Adoma et Coallia ont eu 17 réponses identiques aux demandes des résidents :
EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION ! EXPULSION !



Urgence pour la Roya

lundi 5 octobre 2020

La tempête Alex a dévasté la vallée de la Roya. Du col de Tende à Vintimille.

Ce soir les villages restent coupés du monde, démunis. En lien, quelques nouvelles et un appel à les aider. Vous, qui souvent avez découvert la vallée et construit des amitiés à l’occasion du festival des passeurs d’humanité. Vous nous dites vos inquiétudes, votre solidarité chaleureuse et votre disponibilité pour leur venir en aide.



Les vandales antisémites ne seront jamais les amis de la Palestine

dimanche 4 octobre 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

Dans la nuit du jeudi au vendredi 2 octobre, l’antisémitisme a frappé un restaurant casher du 19ème arrondissement de Paris. Dévastés, les locaux ont été recouverts d’inscriptions « Hitler avait raison », « sales juifs », « youpins », ainsi que, bien évidemment, de multiples croix gammées.



Un citoyen libanais et français révolté par le discours d’Emmanuel Macron sur le Liban

dimanche 4 octobre 2020 par Roger Assaf

Par Roger Assaf, homme de théâtre, Citoyen libanais et français

Monsieur le Président,

Je salue votre engagement personnel dans les efforts pour trouver une solution au ‘’problème’’ libanais. Votre discours en témoigne. Je me permets de vous rappeler la parole d’un sage : ‘’la solution d’un problème commence par savoir se reconnaître comme une composante du problème’’.

Je partage avec la plus grande partie du peuple libanais votre condamnation de la classe dirigeante au Liban, votre réprobation de leur comportement criminel dans leur attachement crapuleux à leurs intérêts partisans (voire personnels) au détriment des besoins vitaux du peuple.



Gaza Stories Saison 2 - Épisode 30 : "Jihad, le peintre amputé"

dimanche 4 octobre 2020 par Iyad Alasttal

25 septembre 2020

Jihad Al-Goul est un artiste palestinien de Gaza, il est handicapé à la suite d’un bombardement israélien sur le camp de réfugiés d’Al-Bureej où 7 enfants ont été tués. Il a eu "de la chance", il n’était "que" blessé : des éclats lui ont arraché la jambe qu’il a fallu amputer. Jihad était alors un grand sportif et allait au lycée, il n’avait que 16 ans !



Soutien intersyndical à la marche nationale de Sans Papiers

dimanche 4 octobre 2020

A l’appel de 20 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des Solidarités, des États Généraux des Migrations et de plus de 230 organisations, des Sans-Papiers marchent depuis le 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris dans une grande manifestation le samedi 17 octobre.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5711278