Actualités


Netanyahou blanchit l’histoire

Par Michel Warschawski. Publié le lundi 16 juillet 2018.

AU PIED DU MUR - Benjamin Netanyahou – cet homme détestable qui a osé un jour accuser la gauche israélienne d’avoir oublié ce que c’était qu’être Juif [2] – vient de cosigner un document avec le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, dans lequel il blanchit « la nation polonaise dans son ensemble » pour le génocide de plus de deux millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans le document officiel dicté par la droite ultraconservatrice polonaise, des faits historiques ont été falsifiés, suivant un argumentaire grossièrement négationniste.


Flottille pour la liberté : "Tant que le blocus israélien existera, nous continuerons à naviguer vers Gaza"

Interview de Sarah Katz par Eugénie Barbezat. Publiée le 17 Juillet 2018 sur le site de l’Humanité.

Sarah Katz, militante française de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), et équipière de l’un des quatre bateaux de la flottille qui va quitter la Sicile aux alentours du 19 juillet, pour tenter de rejoindre les côtes palestiniennes, détaille les objectifs de cette mission et témoigne de sa détermination à passer pour dénoncer le blocus qui, en plus des bombardements quasi quotidiens, pèse cruellement sur la vie des Gazaouis.


Communiqué de l’UJFP à l’occasion du décès de Jacques Salles

Le Bureau national de l’UJFP et l’UJFP Aquitaine ont appris avec une grande tristesse le décès de Jacques Salles, fondateur et Président d’honneur de Palestine 33 en Gironde, et infatigable militant de la solidarité avec la résistance du peuple palestinien. Depuis son premier voyage à Gaza avec Françoise son épouse, ils ont fait de la solidarité avec les Gazaouis leur activité principale. Ils n’étaient pas pour rien dans les liens que la commune de Saint-Pierre d’Aurillac, dans le Sud Gironde avait tissé avec le village de Al Qarara. Ils s’y rendaient chaque année tant que le blocus ne les en a pas empêchés.


Le sénat irlandais vote une loi interdisant les activités économiques en lien avec les colonies israéliennes

Par Alice Garcia (Plateforme des ONG françaises pour la Palestine). Publié le 11 juillet 2018.

C’est une première dans le monde. Une proposition de loi présentée par la sénatrice Frances Black interdisant les activités en lien avec des colonies implantées sur un territoire occupé a été adoptée par le sénat irlandais (le Seanad) le 11 juillet 2018. Elle doit maintenant être examinée par la chambre basse du Parlement.


Lettre de Sarah Katz au Président de la République, à propos de la Flottille de la Liberté

Sarah Katz
Démographe, spécialiste d’analyse de données retraitée du CNRS
au Président de la République Française Emmanuel Macron
le 15 juillet 2018

Monsieur le Président,

Je me présente, je suis Sarah Katz, et je participe à la flottille de la liberté pour briser le blocus qu’Israël impose aux Palestiniens de la Bande de Gaza.


Combien de futurs Mbappé et Kanté se sont noyés en Méditerranée ?

Par Rafik Chekkat. Publié le 15 juillet 2018 sur son blog Médiapart.

Les Bleus, « 6ème équipe africaine » ? Ce surnom présente un défaut majeur, celui d’occulter totalement l’expérience pourtant décisive de l’exil. Car l’histoire de l’équipe de France de football, c’est l’histoire des immigrations coloniales et postcoloniales. Et ce n’est pas qu’une belle histoire.


Lettre des 10 pour Salah Hamouri

Nous sommes 10. Nous avons en commun le fait de ne plus être en activité professionnelle. D’origine et d’opinions diverses, nous sommes tous engagés pour que les Palestiniens disposent de leurs droits reconnus par la communauté internationale. Nous sommes tous des militants pour la libération de notre compatriote Salah Hamouri. Nous avons aussi tous en commun d’être attachés aux libertés fondamentales et au respect des droits inaliénables des citoyens qui sont l’essence même de toute démocratie.


Communiqué de presse : "Non aux inscriptions racistes sur les mairies de Thal-Marmoutier et Haegen !"

Communiqué de l’Union Locale CGT de Saverne et environs, le 11 juillet 2018.

Dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 juillet 2018, un tag raciste a été inscrit sur le mur de la mairie de HAEGEN (67), près de SAVERNE. Cinq jours plus tôt le 30 juin, un slogan raciste très similaire "dehors les nègres" accompagné d’une croix gammée avait été découvert sur le mur de la mairie de THAL - MARMOUTIER à 2 km de là.


Le CRIF et le porte parole de l’armée israélienne n’arrêteront pas le développement du mouvement BDS

Communiqué de la Campagne BDS France. Publié le 9 juillet 2018.

Selon i24news, le président du Crif Francis Kalifat a révélé avoir remis un dossier complet au ministère de l’Intérieur pour demander l’interdiction du BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) en France, lors d’une visite en Israël il y a quelques mois.


Sissi détient la clé du programme envisagé par Trump dans le Sinaï pour tuer l’État palestinien

Par Jonathan Cook. Publié le 6 juillet sur le site de Middle East Eye.

Il y a tout lieu de croire que l’objectif de l’initiative couvée par Israël et le président américain est de reloger progressivement les Palestiniens dans le Sinaï en investissant dans des projets d’infrastructure et de faire de l’Égypte le geôlier visible de Gaza.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Nouveau recueil de poésie de Ziad Medoukh sur Gaza : « Gaza, la vie est belle »

vendredi 6 juillet 2018

Sortie en France d’un nouveau recueil de poésie de Ziad Medoukh sur Gaza : « Gaza, la vie est belle » - Juin 2018.

Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, vient de sortir en France son nouveau recueil de poésie sur la bande de Gaza.

C’est le sixième recueil de poésie publié par l’auteur palestinien, qui continue à dénoncer dans ses articles et poèmes l’injustice imposée à toute une population civile dans une région enfermée et abandonnée.

Ce recueil intitulé « Gaza, la vie est belle » est publié aux éditions du Mont Popey en France, il regroupe 30 poèmes écrits par le poète palestinien de Gaza en 2018.



Migration : renforcer la solidarité internationale contre le nationalisme et la xénophobie

vendredi 6 juillet 2018 par Réseau Des Ponts Pas Des Murs

Par Réseau Des Ponts Pas Des Murs – 5 juillet 2018.

Le sommet qui vient de se tenir à Bruxelles les 28 et 29 juin, confirme l’entêtement des dirigeant·e·s européen·ne·s dans une politique du pire qui, loin d’être le fruit de maladresses face à l’idée d’une invasion imaginaire de personnes étrangères, s’apparente à une stratégie explicite de coercition des populations en adoptant sans réserve les positions de l’extrême droite. La politique migratoire européenne, à l’image de celle des pays membres, reste aveugle à une compréhension plus globale des migrations qui est celle de la solidarité internationale.



Le 14 juillet 2018 : marchons vers les Centres de Rétention pour migrant.e.s !

jeudi 5 juillet 2018

En avril dernier, l’association altermondialiste basque Bizi a lancé, en présence de Cédric Herrou, une campagne d’action "Eux c’est Nous" en solidarité avec les migrant.e.s et contre la loi Asile-Immigration. 80 volontaires s’étaient rendus devant le Centre de rétention administrative Centre de rétention d’Hendaye en demandant de prendre la place des migrant-e-s et en dénonçant les "prisons pour innocent.e.s".
José Bové présent parmi ces 80 volontaires avait appelé à étendre le mouvement. Depuis, plus de 1000 personnes avaient composé un cortège "Eux c’est nous !" sur Bayonne. 50 volontaires "Eux c’est nous !" se sont présentés au Centre de Rétention de Saint-Exupéry de Lyon pour demander à y prendre la place des migrant-e-s. Cette action a été relayée par Vincent Verzat sur sa chaîne "Partager c’est sympa" : https://www.youtube.com/watch?v=FVH6k6gdmko



Pierre Stambul : « Antisionisme-antisémitisme : pourquoi et comment éviter la confusion »

jeudi 5 juillet 2018 par Pierre Stambul

Transcription de la conférence de Pierre Stambul, coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), le 27 juin 2018 à l’église St-Merry.

L’union Juive Française pour la Paix (UJFP), fondée en 1994, s’est développée surtout à partir de la seconde Intifada (2000-2002). Notre idée de départ était de dire : « pas de crimes en notre nom », sous notre attachement au judaïsme sous quelque forme que ce soit nous n’avons rien à voir avec les crimes commis par l’Etat d’Israél. Petit à petit, surtout en militant et en voyageant là-bas, nous avons découvert les véritables mots qu’il faut employer pour définir cette guerre : occupation, colonisation, apartheid, et racisme qui, dans notre éducation juive, est un interdit absolu, et même maintenant crime de guerre et crime contre l’humanité.



De Paris à Netanya combien d’immigrants français ?

mercredi 4 juillet 2018 par Yaniv Pohoryles

De Paris à Netanya combien d’immigrants [*] français ?

Ynet 27 juin 2018. Par Yaniv Pohoryles
traduction Michèle Sibony

Pas facile de se loger, de trouver du travail, et les chiffres de l’immigration vont en se réduisant : la plus grande communauté juive d’Europe est un facteur important de l’immigration vers Israël, mais le potentiel est encore énorme. Combien sont arrivés, et combien sont encore ici, et comment se sentent-ils dans le pays.



L’UJFP à l’Université d’Été Solidaire et Rebelle des mouvements sociaux et citoyens

mardi 3 juillet 2018

Cette université se tient à Grenoble du 22 au 26 août 2018.

L’UJFP co-organise :

- un module, le 23 août de 9h30 à 16h30 ; thème : Migrations : des causes et effets aux mobilisations citoyennes et

- un atelier le 24 août de 14h15 à 16h30 ; thème : Impact de l’occupation militaire sur les enfants palestiniens et résilience, avec Samah Jabr (psychiatre palestinienne).

L’UJFP tiendra également une table de presse.

Inscrivez-vous vite ici et venez nombreu.ses.x



Projet de film et tournée en France en mémoire de Razan EL NAJJAR

mardi 3 juillet 2018 par AFPS, UJFP

Un évènement à l’initiative de l’AFPS et de l’UJFP. Soutenu par la Campagne BDS-France et la coordination des associations palestiniennes de France.

Cet évènement sera lancé à partir du 8 octobre 2018 dans toute la France, pendant un mois. Il s’agit d’un film qui sera tourné cet été à GAZA par un cinéaste Gazaoui, Iyad Alasttal, et qui accompagnera une tournée avec la maman et la famille de RAZAN EL NAJJAR, cette jeune secouriste gazaouie assassinée le 1er juin dernier par un sniper israélien lors de la Marche du Retour, à proximité de la bordure de la ville de Khan Younès, dans la bande de Gaza.

Nous avons été très choqués par l’assassinat délibéré le 1er juin dernier par un sniper israélien, de Razan El Najjar, jeune secouriste gazaouie unanimement reconnue pour son dévouement et son comportement non violent.

Iyad Alasttal, un cinéaste gazaoui qui a étudié le cinéma en France, a alors eu l’idée d’organiser une tournée dans notre pays des parents de Razan, afin de témoigner de tout ce qui se passe "la-bas", à Gaza, cet endroit rapidement oublié de nos médias « mainstream ».



Festival des « Passeurs d’Humanité »

mardi 3 juillet 2018 par Les Ami.e.s de la Roya

Organisé par Les Ami.e.s de la Roya

Notre humanité s’est constituée au fil du temps. Elle est faite des mouvements des hommes et des femmes, de leurs échanges, du partage d’idées, de savoirs, de savoir-faire et de gestes, de la diversité, de la biodiversité...

Du 12 au 15 juillet aura lieu le premier Festival des passeurs d’Humanité dans la vallée de la Roya !

Nicole Lefeuvre et Sonia Fayman de l’UJFP participeront à la première table ronde du festival : Fenêtres sur l’hospitalité, le jeudi 12 juillet à Breil-sur-Roya, avec aussi Françoise Cotta, avocate, Yvan Gastaut, historien et Hubert Jourdan, co-animateur d’Habitat et Citoyenneté



Dix Français proposent à Netanyahou de prendre la place de Salah Hamouri en prison

lundi 2 juillet 2018 par René Backmann

Par René Backmann. Publié sur son blog Médiapart le 2 juillet 2018.

Malgré les démarches d’Emmanuel Macron et du ministère des affaires étrangères, le gouvernement israélien vient de prolonger de trois mois la détention administrative, sans procès ni charge, du jeune avocat franco-palestinien qui a déjà passé dix mois dans une prison israélienne.



Salah Hamouri : la France botte en touche une nouvelle fois

vendredi 29 juin 2018 par Pierre Barbancey

Par Pierre Barbancey. Publié le vendredi 29 juin 2018 sur le site de l’Humanité.

Sollicité par l’Humanité, le ministère français des Affaires étrangères se borne à « espérer » la libération de ce ressortissant français incarcéré depuis dix mois dans le cadre de la « détention administrative », alors qu’aucune charge ne lui a été signifiée.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3396883