Les 10 clips antiracistes de l’UJFP

L’Union juive française pour la paix est une organisation juive laïque qui a été créée sur la question du Proche-Orient et du soutien au peuple palestinien. Mais le combat pour la justice et l’égalité des droits ne pouvait se mener là-bas et ne pas concerner le racisme aussi ici en France. Sur la base des mêmes valeurs, l’UJFP s’est donc engagée aux côtes des victimes du racisme pour promouvoir un nouvel antiracisme, politique et décolonial.

En 2016, l’UJFP a publié un petit livre intitulé « Une parole juive contre le racisme ». Les 5000 exemplaires de ce livre sont aujourd’hui épuisés et l’UJFP travaille à la seconde édition qui paraîtra en janvier 2018.

Le projet de clips vidéo

Pour prolonger cette réflexion, le réalisateur Eyal Sivan a donné la parole à 35 militants antiracistes de l’UJFP. A partir de leur trajectoire personnelle, ils s’expriment sur le racisme et l’antiracisme d’aujourd’hui. Il s’agit de lutter contre les stéréotypes concernant les Juifs mais aussi de montrer comment des Juifs peuvent contribuer à la construction d’un nouvel antiracisme.

Les clips seront utilisés dans les établissements scolaires, dans des réunions publiques dans les quartiers populaires, partout où se mène la lutte contre le racisme, contre les discriminations, contre les violences policières et le racisme d’État.

Bande-annonce

« Ce qu’on peut faire contre le racisme et quand on est juif, c’est déjà se mettre à la bonne place. Ne pas choisir une place où on est en porte-à-faux avec l’oppression dans le monde, où on est en porte-à-faux avec la domination dans le monde. Si on veut séparer les Juifs et les Arabes, alors justement, il y a matière à rapprocher les Juifs des Arabes. Faire le contraire de ce qu’on attend de nous. Puisqu’il y a cette injonction de s’en prendre aux Rroms, être avec les Rroms. Puisqu’on a désigné l’Islam comme étant une religion dangereuse, s’intéresser aux Musulmans qui portent cet opprobre sur eux. Être du bon côté. Et donc, choisir sa place : pour moi, c’est ça le militantisme antiraciste. »

Une militante dans un des clips.

Les 10 clips « Paroles juives contre le racisme »

1 – Qui sommes nous ?

À partir de leur trajectoire personnelle, 35 militants antiracistes de l’UJFP. s’expriment sur le racisme et l’antiracisme d’aujourd’hui.

2 – Pourquoi une parole juive ?

« Je ne milite pas en tant que Juif pour défendre une cause juive ou une opinion juive, mais peut-être pour faire entendre le fait que certains Juifs peuvent défendre un intérêt universel, même envers et contre des opinions qui se disent défendre des intérêts juifs »

3 – Racisme d’état

« Le racisme d’État c’est les réfugiés, les sans-papiers, les contrôles au faciès, les crimes policiers etc… »

4 – Racisme et féminisme

« On ne peut pas éviter de poser la question de racisme dans les mouvements féministes, ni éviter de poser la question de sexisme chez les antiracistes. »

5 – Racisme et colonialisme

« Le colonialisme, c’est l’une des applications du racisme. S’il y a des êtres supérieurs à des êtres inférieurs, alors effectivement, on peut les coloniser, on peut les exploiter, etc. »

6 – Hiérarchie des racismes ?

« L’antisémitisme est une forme de racisme, il n’y a pas de raison de penser qu’il soit plus important que les autres. Au contraire, le penser serait en quelque sorte une opinion raciste »

7 – Antisémitisme et antisionisme

« Je pense qu’il y a plein de raisons d’être antisioniste, mais, parce que je suis juive, oui, c’est une raison de plus d’être antisioniste. »

8 – Israël et les Juifs

« Israël, c’est le pays qui confisque la voix des Juifs. Et donc en tant que Juif, je ne suis pas d’accord pour que l’Etat d’Israël prenne ma parole. »

9 – Les Juifs ont peur en France ?

« Je pense que tout est fait pour faire peur aux juifs. Mais en réalité, je serais bien plus inquiète si j’étais musulmane ou si j’étais noire, en France, ou si j’étais palestinienne en Israël. »

10 – Lutter contre le racisme

« Ce qu’on peut faire contre le racisme, en tout cas de mon point de vue et quand on est juif, c’est déjà se mettre à la bonne place. Ne pas choisir une place où on est en porte-à-faux, où on est en porte-à-faux avec l’oppression dans le monde, où on est en porte-à-faux avec la domination dans le monde. »

Les 10 clips « Paroles juives contre le racisme » sur Youtube

Infos :
clipes.jpg

Eyal Sivan, est un réalisateur, producteur, essayiste et professeur franco-israélien. Il est fréquemment invité à évoquer la représentation du conflit israélo-palestinien, le documentaire et l’éthique, le crime politique et sa représentation, l’usage politique de la mémoire, la représentation des génocides…

Filmographie (non exhaustive)

1991 : Izkor, les esclaves de la mémoire

1999 : Un spécialiste, portrait d’un criminel moderne, avec Rony Brauman

2004 : Pour l’amour du peuple (Aus Liebe zum Volk), avec Audrey Maurion

2004 : Route 181, fragments d’un voyage en Palestine-Israël, avec Michel Khleifi

2006 : Irak : quand les soldats meurent…, avec Jean-Paul Mari
2009 : Jaffa, la mécanique de l’orange

Qui sommes-nous ?
Pourquoi une parole juive ?
Racisme d’état
Racisme et féminisme
Racisme et colonialisme
Hiérarchie des racismes
Antisémitisme et antisionisme
Israël et les Juifs
Les Juifs ont peur en France ?
Lutter contre le racisme

Voir le-s sujet-s Vidéo
Tous les dossiers