Gaza Stories Saison 2 – Épisode 48 : « Père et fils, artistes de la vie »

En 2014, à la suite des terribles bombardements israéliens (plus de 2000 morts) sur la Bande de Gaza, Raed Issa, artiste palestinien, a perdu sa maison et son atelier. Un cauchemar qu’a vécu Raed pendant cette fameuse « Opération bordure protectrice » (le nom distribué aux médias occidentaux, jugé trop agressif avait été « adouci » par rapport à l’original hébreu et arabe, מִבְצָע צוּק אֵיתָן‎ & عملية منحدر صلب, « Opération roc solide »).

Au milieu des décombres, parmi ses œuvres endommagées Raed retrouve le premier tableau peint par son fils, Aboud: « de simples gribouillages d’enfant qui racontent l’histoire d’un tableau qui a survécu aux bombardements » dit-il .

Raed a décidé d’entretenir l’intérêt d’Aboud qui se développe en talent. Sa curiosité d’enfant le fait découvrir les tableaux d’artistes connus, tableaux qu’il réinterprète avec un esprit et un caractère touchants.

Raed sait bien que l’artiste est une composante importante du peuple palestinien qui transmet liberté d’esprit, espoir, transgression… Les Israéliens l’ont bien compris aussi et considèrent l’artiste comme un combattant qui délivre son message non seulement au peuple palestinien mais aussi le fait connaitre au monde entier.

© Gaza Stories, 2021

Commentaire de Michel Ouaknine


« Gaza Stories »

Suivez Gaza Stories


Abonnez-vous à Gaza Stories sur la chaine YouTube et partagez ses pages Facebook

Right Menu Icon