Témoignage de Gaza les 11 et 12 mars 2024

Abu Amir – 11 mars 2024 en fin d’après-midi – Un point de la situation – par téléphone

Gaza bruisse de rumeurs : un très bref cessez-le-feu pourrait intervenir incessamment, pour deux jours. Le temps de préparer des listes en vue d’un retour d’otages ?

Aussi, Israël chercherait des interlocuteurs dans Gaza pour la réception et la distribution d’aide alimentaire : deux grandes familles, connues pour leur opposition aux autorités de Gaza, en gros « problèmes » avec le Hamas, auraient été contactées – et, disent certains, auraient accepté ce rôle.

Au-delà des rumeurs, parce que sur ce point des mouvements peuvent se voir, la construction d’un « nouveau port » débute.

Question : De nombreux camions, appartenant à de grandes entreprises gazaouies, sont passés à proximité de la maison d’Abu Amir. Où prendre les matériaux nécessaires ?

Abu Amir : Eh bien, il y a tous les gravats laissés par le pilonnage par des mois de bombardements intensifs sur Gaza…

Par rapport à la création d’un tel port provisoire, la position du Hamas semble ambiguë. Les autorités de Gaza l’acceptent, sans franche approbation. Mais ce ne pourrait pas avoir lieu si elles s’y opposaient, aucun mouvement ne pourrait se faire sans permission. Or la construction débute.

La situation dans le camp de fortune des paysans au bord de la mer à Khan Younis : les paysans sont tristes et en colère. Le mois de Ramadan, ils veulent le passer sur leurs terres, sinon dans leurs maisons dont il ne reste rien, au moins près des ruines. S’il y a un cessez-le-feu, ils feront tout pour y retourner. Lors de la distribution de repas aujourd’hui par l’équipe, l’opinion commune exprimée était : ici nous n’avons rien qui nous retienne.

L’équipe fait son maximum pour s’adjoindre d’autres associations pour faire face aux besoins, pour organiser malgré tout le tour quotidien.

Une remarque quand même : les deux derniers jours, les bombardements israéliens ont été particulièrement violents, ce matin, les bombardements continuent, mais plus mollement.

Par message WhatsApp, une traduction du fil Telegram (https://t.me/btfseel) 

Les habitants de Gaza ont accueilli le premier jour du Ramadan avec beaucoup de déception et de tristesse en raison de la poursuite des attaques israéliennes sur toutes les zones de la bande de Gaza, bien que la fréquence des attaques ait été faible aujourd’hui par rapport aux jours précédents. Toutefois, des informations non confirmées font état d’une trêve de deux jours à partir de demain. Des informations indiquent également que le port qui recevra l’aide de Chypre a commencé à être construit dans la zone de Sheikh Ajlin, près de Madinat Al-Zahra, et que des camions et des équipements lourds ont commencé à se rendre dans la zone portuaire pour y entamer les travaux. On pense que les décombres des maisons détruites dans la ville de Gaza seront utilisés pour construire le nouveau port.

Le gouvernement du Hamas n’a fait aucune déclaration concernant l’établissement de ce port, mais des pourparlers en cours indiquent que le port est en construction. Nous avons vu des camions transportant de l’équipement lourd stationnés sur la route côtière en face de ma maison, attendant une coordination pour entrer dans la zone de travail, et ils y sont effectivement entrés aujourd’hui.

De nombreuses rumeurs non confirmées affirment également que l’occupation s’est coordonnée avec deux grandes familles de la ville de Gaza pour y recevoir et y distribuer de l’aide. Ces familles ont un grand contentieux avec le Hamas et attendent impatiemment la chute du Hamas. Lorsque le Hamas a pris le contrôle de Gaza en 2008, il a réprimé ces familles parce qu’elles harcelaient le grand public.
À mon avis, il y a quelque chose d’étrange dans l’insistance à établir ce port, et il y a de nombreuses déclarations au sujet de la question de l’entrée de l’aide :

📌 Haaretz :
🔸 L’armée israélienne, avec l’aide de responsables gouvernementaux, promeut une campagne visant à discréditer le nom de l’agence UNRWA dans le but de nuire au pouvoir civil du Hamas dans la bande de Gaza.

🔸 Malgré les efforts israéliens :
Aucune organisation n’a encore été trouvée qui accepte la responsabilité civile de la population. Alors que les pays qui avaient gelé leurs contributions à l’agence les ont renouvelées par crainte d’affamer les Gazaouis.

🔸 Le plan israélien repose sur l’affaiblissement de l’UNRWA jusqu’à sa dissolution.

🔸 L’armée israélienne a présenté lundi le plan qui conduira à la dissolution de l’agence à Gaza et en Cisjordanie.

Sur les fils infos à Gaza, 12 mars 8:30

Le premier navire transportant de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza quitte maintenant Chypre (https://t.me/btfseel).

La trêve de deux jours a également échoué, et il y a une avancée des véhicules militaires à l’est de Deir al-Balah, en particulier sur la rue Salah al-Din, et l’occupation menace d’entrer dans la ville de Deir al-Balah, qui est pleine de personnes déplacées. Deir al-Balah est semblable à Rafah en termes de densité de personnes déplacées en raison de sa situation géographique. Il s’agit d’une zone plus petite que Rafah, mais avec la même densité de population, ce qui doit être noté. L’invasion de Deir al-Balah n’est pas moins dangereuse que celle de Rafah, mais le monde regarde les effectifs, et pas la densité.

Chaîne israélienne 7 :

Passage de bus transportant des enfants orphelins qui ont été transférés d’un orphelinat de la bande de Gaza à Bethléem.

🔸Tel Aviv a accepté de transférer 70 orphelins d’un orphelinat de Gaza vers un nouveau refuge à Bethléem, à la demande du gouvernement allemand.

Les enfants ont été transférés par l’intermédiaire de la Croix-Rouge à la demande de la coordination allemande entre l’Autorité palestinienne et Israël. À noter que Berlin finançait l’orphelinat de Gaza.