Accueil > Pour comprendre > Pour comprendre

Pour comprendre

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués

En particulier, les articles de cette rubrique sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats.

Articles de cette rubrique


Contre l’antisémitisme, avec détermination et sang-froid (Analyses, opinions & débats)

lundi 23 avril 2018 par Dominique Vidal

Par Dominique Vidal. Publié le 23 avr. 2018 sur son blog Médiapart.

Je partage avec les signataires du Manifeste des 300 une seule conviction : la lutte contre l’antisémitisme constitue un impératif moral et politique majeur, dans une société encore rongée par toutes les formes de racisme. Il en va de l’avenir de la démocratie et donc de la République. Mais je ne suis d’accord, ni avec leur analyse du phénomène, ni avec leur démarche pour le combattre.



L’islamophobie ne sera jamais une réponse à l’antisémitisme (Analyses, opinions & débats)

lundi 23 avril 2018 par Marwan Muhammad

Par Marwan Muhammad ; publié dans son blog Médiapart.

Il n’y a pas « d’antisémitisme musulman », tout comme il n’y a pas « d’islamophobie juive ». Il y a par contre des comportements et des actes antisémites, parmi lesquels certains sont commis (aussi et entre autres) par des musulmans. Et il y a des comportements et des actes islamophobes, parmi lesquels certains sont commis (aussi et entre autres) par des juifs. Je parle ici des deux groupes que l’on cherche à antagoniser, mais cela est valable quelle que soit l’appartenance.



La Palestine n’est pas une cause perdue, et voici pourquoi (Analyses, opinions & débats)

lundi 23 avril 2018 par Richard Falk

18 avril 2018

Rima Najjar – Il ne fait aucun doute qu’Israël et ses alliés veulent que le monde entier croie que la Palestine est une cause perdue.

Richard Falk, qui a été rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens relate un entretien qu’il a eu avec l’ambassadeur de France auprès des Nations Unies à la fin de son mandat de rapporteur.



De Gaza à Yarmouk - Halte aux massacres des palestiniens - Droit au retour pour tous les réfugiés palestiniens (Analyses, opinions & débats)

lundi 23 avril 2018 par Forum Palestine Citoyenneté

Depuis la nuit du 19 avril, l’armée du régime syrien, appuyée par les Russes, a lancé une campagne pour détruire le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk à 8 km au sud de Damas. Plus de 45 frappes aériennes, des roquettes et des mortiers depuis ce matin.



Madame Knoll (Analyses, opinions & débats)

vendredi 20 avril 2018 par Olivier Pène

Lettre d’Olivier Pène, parue le 12 avril 2018 dans le journal Politis (courrier des lectrices et lecteurs). Publié sur notre site, avec l’aimable autorisaton de Politis.

Mireille Knoll était notre amie. Ma femme et moi devions aller chez elle samedi 24 mars, et c’est par la police que nous avons appris cet horrible assassinat accompli la veille. Je ne vais pas vous décrire dans quel état nous a mis ce crime odieux. Je ne connaissais pas ce propos de Malek Boutih que vous citez dans le n° 1496 de Politis, mais il y a eu bien d’autres sottises.



Israël et la Nakba, de la reconnaissance au déni (Analyses, opinions & débats)

jeudi 19 avril 2018 par Eitan Bronstein, Eleonore Merza Bronstein

Par Eitan Bronstein Aparicio et Eleonore Merza Bronstein. Publié le 19 avril 2018 sur le site d’Orient XXI.

Israël célèbre son soixante-dixième anniversaire. Pour les Palestiniens, il s’agit plutôt de la Nakba, la catastrophe qui les a frappés et contraints à l’exil. Si la Nakba était reconnue par de nombreux responsables et intellectuels israéliens durant les premières années du jeune État, elle a été par la suite contestée officiellement, alors que les preuves des exactions commises par l’armée israélienne en 1947-1949 et de l’épuration ethnique dont furent victimes les Palestiniens s’accumulaient.



Pas de financement de l’UE pour l’industrie militaire israélienne (Analyses, opinions & débats)

jeudi 19 avril 2018 par ECCP

L’UE doit arrêter de contribuer à la militarisation et aux profits tirés des violations des droits humains dans les territoires palestiniens occupés.

L’Union européenne subventionne la recherche de l’industrie de la sécurité depuis de nombreuses années.

Cet argent des contribuables européens va à des entreprises militaires, parmi lesquelles de nombreuses firmes israéliennes, sous le masque de la recherche et la promesse que technologies et techniques développées seront affectées seulement à des usages civils.



Palestine - Les leçons de l’histoire : comment les suprémacismes s’installent (Analyses, opinions & débats)

mercredi 18 avril 2018 par Mossa’ab Bachir

Par Mossa’ab Bachir

En Israël, on débat souvent avec passion du nazisme.

Le grand philosophe Yeshayahou Leibowitz, scandalisé par le comportement israélien après la Guerre des Six Jours, avait parlé de « judéo-nazisme ».

Plus récemment, l’historien Zeev Sternhell, pourtant sioniste a écrit : « en Israël pousse un racisme proche du nazisme à ses débuts ».

Dans la droite israélienne aussi, ce sujet est abordé. Nétanyahou confirme son amitié pour le dirigeant hongrois Viktor Orban alors que celui-ci a entrepris la réhabilitation du régime pronazi de l’amiral Horthy.

Et Moshé Feiglin, candidat malheureux à la tête du Likoud en 1995 avait à l’époque estimé que « le nazisme a permis de sortir l’Allemagne d’une situation de détresse pour l’amener à une situation fantastique sur le plan physique et idéologique ».

Alors, peut-on comparer sionisme et nazisme ?

Il y a une différence fondamentale : à Gaza, en trois grands massacres de 2008 à 2014, il y a eu environ 5 000 morts pour environ deux millions d’habitants. Ça s’appelle crimes de guerre, crimes contre l’humanité, utilisation d’armes interdites et il faudra que les responsables de ces crimes soient jugés.

Dans le ghetto de Varsovie, il y a eu 99% de morts. Ça s’appelle une extermination, un génocide. On ne peut pas comparer.

Il reste que sionisme et nazisme sont au départ des idéologies suprémacistes qui déclarent qu’un groupe humain a tous les droits et que les autres n’en ont aucun. Et que ces deux idéologies ont énormément écrit pour légiférer, pour identifier les privilégiés et pour exclure les autres des droits humains les plus élémentaires.

Mossa’ab Bachir est un jeune gazaoui. Il a été prisonnier politique et a connu les bombardements massifs. Son texte est extrêmement précis et rassemble minutieusement de multiples faits, étayés par d’abondantes notes. Il s’appuie sur ses nombreuses recherches de textes et de documents. Il dégage ainsi un noyau que nous devrions regarder en face : les traits communs aux constructions des suprémacismes.

Cet article est précieux pour comprendre comment les Palestiniens, depuis des décennies, ont été dépossédés de leur terre et privés de tout droit. C’est pourquoi nous le publions.



Gaza : trois questions à Sylvain Cypel (Gaza)

mercredi 18 avril 2018

Par Chris Den Hond. Vidéo publiée le 9 avril 2018 sur le site d’Orient XXI.



Mobilisation pour la journée de solidarité avec les prisonniers palestiniens : matériel et actions (En Israël-Palestine)

A l’occasion de la journée de solidarité avec les prisonniers palestiniens, le 17 avril 2018, la Plateforme Palestine vous propose plusieurs outils pour sensibiliser et interpeller sur la question des enfants prisonniers palestiniens.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3168234