Accueil > Pour comprendre > En Israël-Palestine > Territoires occupés > Territoires occupés

Territoires occupés

Articles de cette rubrique


Propager le virus de l’occupation : le crachat comme arme entre les mains de l’Israël colonial (Territoires occupés)

mercredi 22 avril 2020 par Ramzy Baroud

Par Ramzy Baroud

14.04.2020 - Cracher sur quelqu’un est une insulte universelle. En Israël, par contre, cracher sur les Palestiniens est une toute autre histoire. Maintenant que nous savons que le coronavirus mortel peut être transmis par des gouttelettes de salive, les soldats israéliens et les colons juifs illégaux redoublent d’effort pour cracher sur le plus grand nombre possible de Palestiniens, leurs voitures, leurs poignées de porte, etc.



"Provocation gratuite" : un enregistrement met la lumière sur "une politique pourrie" (Territoires occupés)

mardi 31 décembre 2019 par Nir Hasson

Par Nir Hasson, Haaretz.

Au cours d’un enregistrement vidéo, des policiers se plaignent des opérations menées dans le quartier d’Issawiya à Jérusalem-est qui ne « provoquent que des problèmes supplémentaires ».

Des officiers de police israéliens postés dans le quartier palestinien d’Issawiya à Jérusalem-est ont été filmés en train de dénoncer l’inefficacité de leur opération en cours dans le quartier, si ce n’est pour provoquer délibérément les habitants.



« La cicatrice de Bethléem », nouvelle œuvre choc du street-artist Banksy (Territoires occupés)

lundi 30 décembre 2019

Par RFI. Publié le 23 décembre 2019.

« La cicatrice de Bethléem », cette nouvelle création du street-artist Banksy a été présentée vendredi 19 décembre 2019. Il s’agit d’une crèche de Noël accolée à un mur transpercé par un obus. L’artiste connu pour ses productions engagées entend ainsi dénoncer l’occupation israélienne en Cisjordanie.



« Vos crayons sont plus puissants que leurs balles » : l’éducation en Cisjordanie menacée (Territoires occupés)

dimanche 3 novembre 2019 par Shatha Hammad

Par Shatha Hammad. Publié le 30 octobre sur le site de Middle East Eye (MEE).

Les écoliers des zones palestiniennes sous le contrôle direct de l’armée israélienne se retrouvent sur le front, constamment menacés par les raids de l’armée et la violence des colons



Une scène pour la liberté (Territoires occupés)

mardi 15 octobre 2019 par Aline Jaccottet

Par Aline Jaccottet. Publié le 10 octobre sur son Blog Une plume en balade.

Offrir aux réfugiés palestiniens un espace de liberté grâce à l’art, c’était le pari de l’Israélienne Arna Mer-Khamis. Trente ans plus tard, le Théâtre de la Liberté de Jénine en Cisjordanie est devenu un haut lieu de résistance culturelle.



« Ce n’est plus une colonisation israélienne, mais un seul État d’apartheid » (Territoires occupés)

samedi 27 juillet 2019 par Jeff Halper

25 JUIL. 2019

PAR CHLOEVALLS | BLOG : LE BLOG DE CHLOEVALLS

Lundi, soixante-dix habitations palestiniennes ont été détruites à l’Est de Jérusalem pour des raisons de “sécurité”, créant un dangereux précédent. Entretien avec Jeff Halper, activiste israélien et co-fondateur d’ICAHD, qui lutte depuis 20 ans contre les exactions d’Israël et soutient la solution à un État.



DESTINATION : OCCUPATION - LE TOURISME NUMÉRIQUE ET LES COLONIES DE PEUPLEMENT ISRAÉLIENNES ILLÉGALES DANS LES TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPÉS (Territoires occupés)

vendredi 31 mai 2019 par Amnesty International

Le rapport d’Amnesty International du 30 janvier 2019
N° d’index : MDE 15/9490/2019

Synthèse :

« Tous ceux qui font du tourisme en Israël doivent vraiment visiter ce site. Cela permet de se faire une meilleure idée du pays. Un endroit super ! »
Avis publié sur TripAdvisor au sujet d’un site archéologique situé dans la colonie de Susya
« Appréciez la quiétude du désert et goûtez à la chaleureuse hospitalité israélienne. »
Commentaires sur Airbnb au sujet de la colonie de Kfar Adumim

Les entreprises du numérique ont révolutionné les codes de l’industrie du tourisme. Au lieu d’organiser leurs vacances à l’aide d’agences de voyage traditionnelles, les consommateurs peuvent à présent tout réserver en ligne. De leur côté, Airbnb, Inc. (Airbnb), Booking.com B.V. (Booking.com), Expedia Group,Inc. (Expedia) et TripAdvisor, Inc. (TripAdvisor) leur proposent un choix sans précédent de lieux où séjourner et d’attractions touristiques pratiquement partout dans le monde. D’où l’énorme succès de ces entreprises qui dominent une industrie mondiale du tourisme en ligne pesant plusieurs milliards de dollars. Par exemple, TripAdvisor indique que son site Internet est visité plus de 450 millions de fois par mois. La valeur de la société mère de Booking.com a été estimée à plus de 100 milliards de dollars des États-Unis.

Ces entreprises proposent également de nombreux hôtels, chambres d’hôte, activités et circuits d’excursion dans les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires palestiniens occupés (TPO). Et ce, alors qu’elles savent que l’occupation israélienne en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, est régie par le droit international humanitaire, au titre duquel ces colonies israéliennes sont considérées comme illégales. De plus, certaines des mesures qui sont prises pour établir des colonies, comme par exemple le transfert de population israélienne dans les territoires occupés et l’appropriation de biens sans aucune justification d’un point de vue militaire, constituent des crimes de guerre aux termes des dispositions du Statut de Rome de la Cour pénale internationale.



Israël. « Tombé en défendant l’injustice » (Territoires occupés)

jeudi 4 avril 2019 par Gideon Levy

Publié par Alencontre le 23 mars 2019
Par Gideon Levy

Israël prétend que le sergent d’état-major Gal Keidan, qui est tombé dans la colonie d’Ariel, défendait son pays. C’est un mensonge : il est mort en protégeant l’injustice.



Appel à action : la Haute-commissaire des Nations unies doit rendre publique la banque de données des compagnies impliquées dans les colonies israéliennes ! (Territoires occupés)

lundi 18 mars 2019

13 mars 2019

Une justice retardée est une justice déniée

Rejoignez nos actions sur les réseaux sociaux pour inciter la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits humains, le Conseil des droits humains et les Etats membres à se conformer à leurs propres engagements et à rendre publique la banque de données des compagnies impliquées dans les colonies israéliennes.



COMMUNIQUÉ DE PRESSE : ARRESTATION DE ZAKARIA ZUBEIDI (Territoires occupés)

mercredi 27 février 2019 par Freedom Theatre

Aux premières heures de la journée du mercredi 27 février, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté Zakaria Zubeidi, l’un des fondateurs du Freedom Theatre et l’un des élèves du Théâtre des Pierres qui fut détruit lors de la deuxième intifada.

Zakaria a cofondé le Freedom Theatre avec Juliano Mer-Khamis, qui fut assassiné devant le théâtre le 4 avril 2011. Zakaria n’a cessé de soutenir le théâtre pendant plus d’une décennie après sa création en 2006, tout en étant un dirigeant et pionnier de la résistance culturelle.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5482303