Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Lettre au Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker

vendredi 27 septembre 2019 par EJJP

Le Ministre des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, Gilad Erdan (Likoud), connu pour ses positions racistes assumées et son travail de criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine, a rencontré la Coordinatrice de la Commission européenne sur la lutte contre l’antisémitisme Katarina von Schnurbein, le 25 septembre dernier lors d’un séminaire tenu au Parlement européen. Pour protester contre cette collusion toxique et dangereuse, qui participe un peu plus à l’assimilation de la critique du sionisme à l’antisémitisme et met en danger les voix juives progressistes, l’UJFP et ses organisations sœurs du réseau « Juifs européens pour une paix juste » (EJJP) ont envoyé cette lettre au Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Le 24 septembre 2019

Cher Monsieur le Président de la Commission Jean-Claude Juncker, chère Madame la Commissaire Vera Jourova,

Il a été porté à notre attention que le Ministre israélien de la Sécurité publique et le Ministre des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, Gilad Erdan du parti Likoud, assisteront à un événement au Parlement européen, avec la participation de la Coordinatrice de la Commission européenne sur la lutte contre l’antisémitisme Katarina von Schnurbein, le 25 septembre 2019.

Cela indique malheureusement un manque de diligence de la part des organisateurs de l’événement et de Mme Von Schnurbein. Inviter M. Erdan, un extrémiste israélien, à un forum public réunissant une Coordinatrice de la Commission européenne met en danger des personnalités politiques, des fonctionnaires et des acteurs de la société civile et viole l’obligation des fonctionnaires de l’UE de préserver la sécurité de leurs collègues et de défendre leurs intérêts à l’étranger.

Le mandat de Mme Von Schnurbein est de protéger les communautés juives européennes. En participant à cet événement, elle répond aux intérêts de la droite israélienne qui sont directement en conflit avec la sécurité et la prospérité des communautés juives en Europe, y compris la nôtre.

En tant que Ministre responsable de la police israélienne, M. Erdan assume la responsabilité ministérielle de plusieurs homicides policiers extra-judiciaires et de politiques discriminatoires, à la fois à Jérusalem-Est occupée et en Israël. En tant que Ministre des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, M. Erdan a participé à la publication d’un rapport intitulé "La piste de l’argent : le financement par l’Union européenne des organisations promouvant des boycotts contre l’État d’Israël" en janvier 2019 (2e édition). Le rapport n’est signé que par le ministère et doit donc être considéré comme représentant la position politique de M. Erdan. Ce rapport contient 34 pages de haine à l’encontre d’une série d’organisations de la société civile, de travailleurs individuels (y compris des Européens juifs) et de la direction de ces organisations, ainsi que contre les organismes de l’UE qui fournissent des financements à ces organisations.

Sans aucun doute, les organisations mentionnées dans le rapport sont des organisations de défense des droits de l’homme et des organisations qui promeuvent l’application du droit international et la protection des groupes minoritaires. Malgré cela, le rapport tente d’établir des liens entre ces organisations, les organes de l’UE qui les financent et des organisations terroristes. Il convient de rappeler que, selon M. Erdan, une association accusée de complaisance avec le terrorisme justifierait le recours à la force meurtrière. Cette haine, qui comprend un appel clair à l’usage de la violence, basée sur la haine raciale et religieuse, est interdite par le droit européen. Tant que M. Erdan n’aura pas retiré son rapport et présenté des excuses publiques et officielles, l’inviter à prendre la parole devant un forum européen pourrait être considéré comme une complicité d’un crime motivé par la haine raciste.

Nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que la Coordinatrice de la Commission européenne contre l’antisémitisme Katarina von Schnurbein envisage de participer à l’événement. Mme Von Schnurbein a la responsabilité de protéger les Juifs européens des crimes motivés par la haine raciste, ce qui inclut leur droit à la liberté d’expression, et de soutenir les organisations de la société civile en Israël et dans les territoires palestiniens occupés que M. Erdan associe au terrorisme.

Si Mme Von Schnurbein choisit d’assister à cet événement, les organisations juives européennes progressistes seront exposées à des risques supplémentaires et à des dommages éventuels dans l’exercice de leur liberté d’expression et de conviction. Si sa participation à cet événement se poursuit, les organisations signataires saisiront, dans une lettre séparée, les Commissaires européens à la justice actuel et à venir, leur demandant de démettre Mme Von Schnurbein de ses fonctions.

Respectueusement,

Les organisations juives signataires :

Een Andere Joodse Stem (Belgium)

Union Juive Française pour la Paix (France)

Jews for Justice for Palestinians (UK)

Jüdische Stimme für gerechter Frieden in Nahost (Germany)

Judar för Israelisk Palestinsk Fred (Sweden)

Free Speech on Israel (UK)

(traduction MB, pour l’UJFP)


Document(s) joint(s)

La lettre en anglais, telle qu’envoyée

27 septembre 2019
info document : PDF
75.4 ko

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 373 / 4606664