Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


"Réservé aux Juifs"

mardi 3 septembre 2019

Introduction française de Michel Ouaknine, à l’article en anglais de Gideon Levy : ’This Place Is Only for Jews’ : The West Bank’s Apartheid Springs.

Nous avons tous dans la tête ces photos en noir et blanc qui montrent un panneau "Interdit aux Juifs" (parfois même "Interdit aux Juifs et aux chiens") à l’entrée d’un parc.

Plus subtile que les collabos d’il y a trois quarts de siècle, la municipalité d’Afoula (une grande ville du nord d’Israël) s’est contentée d’afficher que le parc de la ville était “interdit aux non-résidents”.

Le message ne trompait personne : dans une ville où seulement 6% de la population est "non-juive" (statistique officielle) l’interdiction s’adressait directement aux Palestiniens israéliens qui voudraient profiter de ce parc (Nazareth se trouve à 4km au nord). Une plainte a été immédiatement déposée par Adalah (Association de défense des droits des Palestiniens israéliens) ; les juges se sont rapidement prononcés contre cette discrimination et les panneaux ont été enlevés.

Panneau à l’entrée du parc d’Afoula " Le parc est ouvert – Il est réservé aux seuls résidents d’Afoula"

En Cisjordanie on ne voit aucun panneau, ce sont les soldats de « l’armée la plus morale du monde » qui font respecter les interdictions de circulation aux Palestiniens sur les routes réservées aux Israéliens juifs par exemple.

De même plus de 60 sources volées aux Palestiniens par les colons en Cisjordanie depuis 10 ans sont gardées par Tsahal qui fait respecter l’ordre "Réservé aux Juifs".

C’est un autre aspect de l’apartheid, inconnu et insoupçonné, que Gideon Levy nous fait découvrir au cours d’une "promenade" en Cisjordanie centrale, guidée par Dror Etkes, fondateur d’une ONG, Kerem Navot, qui étudie et documente la politique israélienne en Cisjordanie.

Le nom de cette ONG, Kerem Naboth (qui se lit de la même façon en hébreu - כרמ נבות - et en arabe - نبوت الكروم - ) veut dire "La vigne de Naboth". Il fait référence au chapitre 21 du Premier Livre des Rois qui raconte l’histoire de Naboth. Celui-ci possède une vigne qui touche le palais d’Achab, roi d’Israël. Naboth refuse de vendre sa vigne à Achab car elle est un vieil héritage familial. Achab renonce mais c’était sans compter sur son épouse, la reine Jézabel qui organise un stratagème (des témoins prétendent qu’il a blasphémé) pour le déposséder. Achab le fait donc mettre à mort et récupère la vigne. L’histoire se terminera mal, très mal, pour l’épouse.

L’article de Gideon Levy qui raconte sa "promenade", guidé par Dror Etkes et Alex Levac (aussi membre de Kerem Navot et qui a fait les photos illustrant ces vols) s’intitule " "Cet endroit est réservé aux Juifs" : en Cisjordanie, les sources de l’apartheid ". Il est également disponible sur le site de Haaretz, en anglais.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 441 / 4353054