Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


À travers ses yeux : photographie d’art et de résistance

samedi 10 août 2019 par Irène Steinert

Aidez les femmes bédouines palestiniennes d’Umm al-Īrān à présenter leur histoire à travers les photos qu’elles ont réalisées.

Pour faire un don

L’Histoire d’ Umm al-Īrān, une histoire tragique

Pendant une visite à Umm al-Īrān avec des amis du Comité Palestine Israël de Chateaubriant en octobre 2015, Salem le maire de ce village nous a raconté l’histoire tragique de ce village “reconnu”.

Après 13 ans de procédures juridiques, la Cour Suprême a décidé le 5 mai 2015 que le village Umm al-Īrān sera détruit pour construire sur ses ruines une ville juive « Hiran ». Les habitants appartiennent à la tribu Abu al Qia, d’origine de Wadi el Zubala, où ils vivaient de l’agriculture. Après la guerre de 1948-1949, l’administration militaire les déplaça plusieurs fois. En 1956, avec l’autorisation de l’ILA (Israel Land Authority - administration territoriale) d’Israel), ils ont construit l’Umm al-Hīrān.
C’est Ariel Sharon qui voulut y construire des colonies juives près de la ligne verte pour des raisons de sécurité. En conséquence, l’Umm al-Hiran doit être démoli.

Le 17 janvier 2016, la Cour Suprême d ’Israël a rejeté la demande de poursuite des discussions sur l’avenir des deux villages bédouins non-reconnus Atīr et Umm al-Hīrān. La Cour a maintenu l’ancienne décision selon laquelle l’État pourra démolir les deux villages et expulser leurs résidents.

Le matin du 18 janvier 2017 des engins de démolition accompagnés de l’unité Yo’av (police) ont pénétré le village Umm al-Hiran dans le Naqab afin d’expulser les habitants et de démolir leurs maisons dans le but de construire le village juif " Hiran" sur leurs terres.

Le NCF ( Negev Coexistence Forum) déclare le 17 janvier :

Nous , les Bédouins et les résidents juifs du Néguev , continuerons à lutter ensemble contre cette décision raciste, inhumaine et injuste de détruire ces deux villages pour planter une forêt et y construire une ville juive.

Le projet “Photographie d’art et résistance”

Une forme de cette lutte c’est le projet “ Photographie d’art et résistance” . Le NCF organise des cours de photographie pour les Bédouines afin qu’elles fixent par l’image l’histoire de leurs villages….

Présenter l’histoire d’Umm al-Īrān à New York est une occasion formidable pour ces 4 femmes de faire connaître l’histoire catastrophique de leur village !

Irène Steinert


Appel à don du NCF :

Pour faire un don

Les Bédouins palestiniens vivant dans le désert du Néguev / Naqab, bien qu’ils soient citoyens israéliens, courent tous les jours le risque de voir leurs maisons démolies et se voient constamment refuser l’accès à l’eau, à l’électricité et à d’autres services de base.

Quatre femmes bédouines courageuses ont relaté leurs vies alors que l’État les forçait, ainsi que leurs familles, à faire leurs adieux à tout ce qu’elles appelaient leur foyer. Désormais, leurs photographies se rendront à New York pour partager un message d’humanité et de résilience.

S’il vous plaît, soutenez les femmes d’Umm al-Ḥīrān lors de leur présentation de leur expo photo sur l’assaut de l’État sur les 500 résidents bédouins palestiniens du village non reconnu. Leur témoignage photographique sans précédent sera exposé dans une exposition intitulée "Forced from Home" au Festival Photoville à New York du 12 au 22 septembre, qui devrait accueillir plus de 92 000 visiteurs.

Pourquoi ?
Alors que nous assistons à la violence et au déplacement de populations autochtones partout dans le monde, les femmes prennent des risques inimaginables pour s’engager et faire face aux institutions privées et étatiques pour mettre un terme aux projets étatiques qui détruiront efficacement leurs communautés.

L’histoire du peuple autochtone bédouin de la région du Néguev / Naqab est présentée à travers le regard des femmes qui documentent leur vie quotidienne à Umm al-īrān. L’État démolira le village dans le but d’établir une ville exclusivement juive sur ses décombres .

Votre don constituera une preuve symbolique et matérielle indispensable de soutien à la lutte civile et à la résistance des femmes bédouines palestiniennes, dont les photographies expriment leur force et leur résilience face à diverses formes d’oppression. À travers leurs photographies, les femmes racontent une histoire personnelle et communautaire du peuple autochtone bédouin palestinien qui vit dans la région du Néguev / Naqab.

Nous avons un besoin urgent de votre aide pour présenter l’exposition à New York ! Merci de faire un don avant le 8 septembre 2019.

Aidez leurs voix à se faire entendre et à raconter leur histoire !

À propos du Forum de coexistence pour l’égalité entre les peuples du Néguev : https://www.dukium.org/

A propos du projet : Yuṣawiruna - Photographing for Human Rights

Les peuples autochtones bédouins arabes : informations utiles

Dans la presse :
- Les femmes bédouines saisissent les derniers moments de leur village avant sa démolition par Israël / Vered Lee, Haaretz /
- Israël va évacuer le village bédouin longtemps contesté Umm al-Hiran en avril / Almog Ben Zikri, Haaretz

Pour faire un don



Voir en ligne : l’appel à don

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 161 / 4267126