Accueil > BDS > Analyses > Analyses

Analyses

Articles de cette rubrique


Le boycott d’Israël est plus urgent que dans le cas de l’Afrique du Sud, affirme un vétéran de l’anti-apartheid . (Analyses)

dimanche 12 avril 2015

Mercredi, 08 Avril 2015

Adri Nieuwhof – The Electronic Intifada – 6 avril 2015

Farid Esack, professeur d’études islamiques à l’université de Johannesburg, s’est trouvé confronté à de fortes objections de la part du lobby sioniste de France contre une série de conférences sur le parallèle entre l’apartheid israélien et l’apartheid sud-africain. À cause de cette pression, il lui a été interdit de prendre la parole à des initiatives prévues à Paris et à Toulouse.

Vétéran de campagnes contre le racisme, Esack s’est fait également le champion de la défense des droits des femmes et des personnes atteintes du SIDA. Il a été nommé commissaire à l’égalité des sexes par le regretté Nelson Mandela. Il est actuellement président de BDS Afrique du Sud, un groupe qui soutient l’appel palestinien pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions contre Israël.



Vidéo sur la tournée en France de Farid Esack, figure majeure de la lutte anti-Apartheid sud-africaine pour la libération (Analyses)

samedi 11 avril 2015

Dans le cadre de la Semaine contre l’Apartheid Israélien (IAW) 2015.



La tentative de pénalisation des appels au boycott des produits israéliens par les circulaires Alliot-Marie et Mercier (Analyses)

vendredi 27 février 2015

La campagne « Boycott Désinvestissement Sanctions » (BDS), initiée en Palestine en 2005 et relayée depuis lors dans de nombreux pays afin de faire pression sur Israël pour qu’il se conforme au droit international, a fait l’objet d’une tentative de pénalisation de la part des autorités publiques françaises. Les auteurs s’interrogent sur les justifications de cette politique au regard des principes du droit pénal et des exigences constitutionnelles et européennes et analysent la jurisprudence des juridictions pénales relative à la campagne BDS.

Par Ghislain Poissonnier, magistrat et Jean-Christophe Duhamel, docteur en droit



Omar Barghouti devant une salle comble à Columbia : Israël n’a pas de réponse au BDS (Analyses)

mercredi 17 décembre 2014

Philippe Weiss, 6 décembre 2014

L’apparition d’Omar Barghouti à l’université Columbia mardi soir a été ressentie comme un jalon dans le mouvement palestinien de solidarité aux USA. Une grande salle de la fac de droit était bondée et l’ambiance était festive. Des sommités de la communauté participaient, parmi elles Lila Abu-Lughod, Rula Jebreal, Rashid Khalidi, Rebecca Vilkomerson, Nadia Abu El-Haj, Dorothy Zellner et Lia Tarachansky. Le discours de Barghouti a été extrêmement optimiste. Il a dit que le mouvement boycott désinvestissement sanctions remportait des victoires bien plus vite que les organisateurs n’avaient imaginés quand ils ont commencé il y a neuf ans, plus vite que le mouvement sud-africain n’avait progressé. Et le mouvement BDS reçoit le soutien « secret » de l’administration Nétanyahou, qui fait tout son possible pour faire la preuve qu’une démocratie juive est un sophisme.



Présentation de BDS France aux journées d’été de Sortir du Colonialisme (Analyses)

mardi 8 juillet 2014 par Jean-Guy Greilsamer

Intervention le 5 juillet 2014 à Paris aux journées d’été de Sortir du Colonialisme pour présenter la Campagne BDS.



Israël s’inquiète du boycott international (Analyses)

dimanche 27 avril 2014 par Pierre Puchot

Article paru dans Médiapart du 26 avril 2014, par PIERRE PUCHOT

Peu soucieux de l’éventuelle réunification palestinienne, Israël s’inquiète en revanche de l’essor que prend le mouvement international de boycott et de désinvestissement qui frappe son économie. Pour bien des Palestiniens ce boycott constitue l’ultime carte quand toutes les autres options ont échoué.



Le boycott, une arme qui fait peur à Israël (Analyses)

mardi 11 février 2014 par Ziad Medoukh

Avant l’appel de centaines d’universitaires américains à rompre leurs relations académiques avec les universités israéliennes, les récentes décisions de quelques banques européennes de ne pas continuer à s’investir dans les banques israéliennes qui financent les colonies illégales de Cisjordanie, montrent que le boycott économique, institutionnel et académique de cet état d’apartheid pourrait être très efficace, afin de le pousser à accepter d’appliquer avant tout les résolutions internationales.



Reportage de RFI dans l’usine Sodastream (Analyses)

dimanche 9 février 2014

Ce petit reportage donne la parole au PDG de Sodastream et à des Palestiniens qui travaillent dans l’usine, puis à Rona Moran de Who Profits.



Un tournant dans le monde universitaire ? (Analyses)

mardi 7 janvier 2014 par Omar Barghouti

3 janvier 2014 par Omar Barghouti

« Ce qui semblait impossible il y a seulement un an semble désormais possible », m’écrivait un universitaire impliqué dans la ratification d’un boycott universitaire d’Israël par l’American Studies Association (ASA), juste après le vote en faveur du boycott par les membres de l’ASA. En réponse à un référendum organisé par le Conseil national de l’ASA auprès de ses membres, 66 % des votants ont validé la résolution.



Les Juifs britanniques dans la tourmente après le rejet par le tribunal de la plainte pour harcèlement d’un militant pro-israélien (Analyses)

samedi 13 avril 2013

Un jugement dans le procès intenté par un maître de conférence en mathématiques, et qui se voulait le point culminant de onze années de militantisme pro-israélien, statue que l’attachement à Israël ne fait pas intrinsèquement partie de la judéité et provoque une onde de choc dans la communauté juive.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5486556