Accueil > Pour comprendre > En Israël-Palestine > Gaza > Gaza

Gaza

Articles de cette rubrique


Faire l’Histoire (Gaza)

dimanche 28 octobre 2018

Un groupe de 50 israéliens anti-sionistes a rejoint la grande marche du retour du côté est de la clôture qui assiège la bande de Gaza. Le groupe, appelé Retour, a levé des drapeaux palestiniens qui pouvaient être vus par les manifestants palestiniens et appelé au droit de retour.
Une conversation téléphonique entre les manifestants et le Dr Haidar Eid, un militant de BDS protestant du côté ouest de la clôture, a eu lieu. "Un jour nous passerons de l’autre côté de la clôture et vous pourrez vous joindre à nous, et nous pourrons vous rejoindre", a promis le Dr Haidar Eid. Au cours de la manifestation, les manifestants ont été témoins de l’utilisation de moyens meurtriers et excessifs par les forces d’occupation.



Interview de Sabreen El Najjar, la mère de Razan, la jeune secouriste assassinée (Gaza)

mardi 2 octobre 2018

Sabreen El Najjar, la mère de Razan, la jeune secouriste assassinée par un tueur d’élite de Tsahal le 1er juin dernier, a été interviewée le 1er octobre 2018 sur France 24.



La femme du jour. Ahed Tamimi (Gaza)

vendredi 14 septembre 2018 par Gaël De Santis

Par Gaël De Santis. Publié sur le site de l’humanité le 14 Septembre, 2018.

Victoire, elle sera à la fête !

Les efforts de notre journal pour faire venir Ahed Tamimi en France ont produit leurs effets. La jeune Palestinienne sera bien à la Fête de l’Humanité pour témoigner du sort des milliers de prisonniers de son peuple enfermés dans les geôles d’Israël. Elle en a reçu l’autorisation hier.



Gaza : quand la maladie devient un arrêt de mort (Gaza)

mercredi 5 septembre 2018 par Ramzy Baroud

Par Ramzy Baroud. Publié le 5 septembre sur le site de Chronique de Palestine.

Ramzy BaroudHanan al-Khoudari a eu recours à Facebook pour demander de l’aide lorsque les autorités israéliennes ont rejeté sa demande d’accompagner son fils âgé de trois ans, Louay, à son traitement en chimiothérapie à Jérusalem-Est.

Le garçon souffre d’un « agressif sarcome des tissus mous ». Les autorités israéliennes d’occupation ont alors justifié leur décision par une vague affirmation selon laquelle l’un des proches de Hannan est un « membre du Hamas ».



COMMUNIQUÉ d’ATL JÉNINE et des AMIS D’AL ROWWAD (Gaza)

samedi 18 août 2018 par ATL Jenine

Par les amis du théâtre de la liberté de Jénine.

Nous sommes les associations des Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine et des Amis d’Al Rowwad, le centre culturel du camp de réfugies d’Aïda.

Nous savons à quel point la création culturelle en Palestine est une arme de résistance à l’oppression exercée par Israël qui colonise la Palestine depuis 70 ans.



Occupation et santé mentale : quelques réflexions sur un immense chantier (Gaza)

samedi 14 juillet 2018 par Samah Jabr

par Samah Jabr. Publié le 11 juillet 2018 sur le site de LMSI.

Pour beaucoup, le travail théorique, clinique et politique de Samah Jabr a été découvert en 2017 grâce au remarquable film d’Alexandra Dols, Derrière les fronts – un film qu’il faut absolument voir si ce n’est pas encore fait.

Aujourd’hui parait sous le même titre, aux Éditions Premiers Matins de Novembre, un livre tout aussi remarquable qui propose une sélection d’écrits de Samah Jabr traduits en français. Sous-titré Chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation, il aborde ce qu’on nomme la question palestinienne par de multiples entrées : l’irréductible légitimité de la cause palestinienne, les effets psychiques et psycho-pathologiques de la vie sous occupation, la tension incessante entre résilience et écrasement de la subjectivité, intériorisation de l’oppression et soif de liberté, « l’adolescence arrêtée » des mineurs palestiniens incarcérés, mais aussi « la folie comme stratégie de défense » du côté de l’État oppresseur. En guise de présentation, et d’invitation à découvrir l’ensemble de ces écrits passionnants, pénétrants, poignants, en voici un extrait.



Israël a profité de la Grande Marche pour tester ses dernières armes de répression à distance (Gaza)

jeudi 14 juin 2018 par Rebecca Stead

Par Rebecca Stead. Paru dans Middle East Monitor, le 23 mai 2018. Traduction : Dominique Muselet pour Chronique de Palestine.

Cent quinze Palestiniens viennent d’être tués et 13 000 autres blessés pendant la Grande Marche du retour qui a commencé le 30 mars. Beaucoup d’entre eux ont été abattus à balles réelles à partir des positions israéliennes situées de l’autre côté de la clôture qui sépare Gaza d’Israël. Des drones sans pilote planaient dans le ciel et larguaient du gaz lacrymogène sur les manifestants. Les « balles papillon » ont fait exploser les membres de dizaines de Palestiniens.



’’Quatre jours à Gaza’’, un reportage de FR3 Corse via Stella (Gaza)

samedi 2 juin 2018

Les carnets mediterraneo.
’’Quatre jours a Gaza’’, un reportage de FR3 Corse via Stella.
Avec Jackie Poggioli, Thierry Guespin, Iyad Alasttal



Poème de Ziad Medoukh :" Que dois-je dire à Gaza" lu par une étudiante de Gaza (Gaza)

jeudi 10 mai 2018 par Ziad Medoukh

Que dois-je dire à Gaza

Ziad Medoukh

Que dois-je te dire Gaza,

Lorsque on réprime ta marche non-violente dans le sang,

Lorsque on enferme ton peuple dans une cage,

Lorsque les snipers d’élite tirent sur ta poitrine nue,

Lorsque ton droit à manifester pacifiquement est bafoué,

Lorsque l’obus du char israélien écrase ta branche d’olivier,

Lorsque les lambeaux de ton drapeau palestinien claquent au sang.

Lorsque on sème la haine face à ta paix,

Que dois-je te dire ?



Gaza : trois questions à Sylvain Cypel (Gaza)

mercredi 18 avril 2018

Par Chris Den Hond. Vidéo publiée le 9 avril 2018 sur le site d’Orient XXI.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3697153