Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Islamophobie > Islamophobie

Islamophobie

Articles de cette rubrique


Dévoilements - Du hijab au burkini : les dessous d’une obsession française (Islamophobie)

mardi 22 septembre 2020 par Pierre Tevanian

par Pierre Tevanian
20 septembre 2020

Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires. Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée en première lecture par un sénat socialiste. Juillet 2016 : campagne nationale contre les femmes en « burkini » – et plus largement les femmes musulmanes « trop » couvertes sur les plages françaises. Mai 2018 : violente campagne de presse contre Maryam Pougetoux, vice-présidente de l’UNEF, en raison du foulard qu’elle porte. Février 2019 : campagne contre un « hijab de running », poussant les magasins Decathlon à retirer l’article de la vente. Juillet 2019 : nouvelle chasse aux femmes en « burkini », dans les piscines cette fois-ci. Octobre 2019 : relance de la guerre des sorties scolaires, à l’initiative du Rassemblement national, des Républicains et d’une quasi-centaine de débats sur les chaînes d’info, consacrés au « problème du voile ». Septembre 2020 : nouvelle campagne contre Maryam Pougetoux, à laquelle se joint non seulement Ségolène Royal, dans une violente diatribe, mais aussi Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, qui se désolidarise de sa camarade syndicaliste en laissant entendre qu’elle a porté atteinte à la laïcité en se rendant à une audition parlementaire avec son foulard. Il faut se rendre à l’évidence : les cheveux des femmes musulmanes sont devenus, depuis près de vingt ans, ce qu’il est convenu d’appeler un enjeu politique majeur, et leur dévoilement fait désormais partie des priorités les plus impérieuses. C’est de ces « chasses aux voilées », et de leur abjecte violence, qu’il est question dans le livre de Pierre Tevanian, Dévoilements – dont voici l’introduction.



Lettre à ma mère qui porte le foulard (Islamophobie)

mardi 22 septembre 2020 par Nassira El Moaddem

par Nassira El Moaddem
créé le 16 septembre 2020

" On n’oublie jamais quand des yeux noirs de haine s’attaquent à votre maman. "

Encore une semaine où les femmes voilées ont été stigmatisées, harcelées, réduites à leur foulard.
Le week end dernier, Imane Boun, une jeune femme portant le foulard qui propose sur son compte Instagram des recettes à bas coût pour les étudiants, s’est retrouvée au centre d’une polémique insensée, une journaliste l’associant aux attentats du 11 septembre 2001 à la suite d’une vidéo sur BFMTV. Ce jeudi, la députée LaREM Anne-Christine Lang quittait la salle du Palais Bourbon pour protester contre le voile d’une jeune femme en commission d’enquête. Il s’agissait de Maryam Pougetoux, la vice-présidente de l’UNEF qui était vêtue d’un hijab. Elle-même victime il y a quelques mois d’un déferlement de haine.

La journaliste Nassira El Moaddem a gracieusement accepté que nous publiions ce texte initialement posté sur Twitter.



Rassemblement pacifique après l’incendie de la mosquée Omar de Bron (Islamophobie)

mardi 11 août 2020

8 août 2020

Vidéo ▪️ Rassemblement pacifique après l’incendie de la mosquée Omar de Bron
par Amjad Allouchi

De nombreux représentants de la communauté musulmane ont pris la parole devant les personnes rassemblées.

Dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 Août, la mosquée Omar de Bron a été victime d’un incendie. Alors que l’enquête policière suit son cours, privilégiant à ce jour la piste criminelle.



Tribune : ce que Zemmour révèle de notre pays (Islamophobie)

dimanche 28 juin 2020 par Plateforme de lutte antiraciste politique

Communiqué du 26 juin 2020 de la Plateforme antiraciste politique dont fait partie l’UJFP.

Lors de la Convention de la Droite, qui a eu lieu le 28 septembre 2019, Éric Zemmour a énoncé un discours raciste et islamophobe, incitant à la haine et à la violence. Ce discours a été diffusé en direct, et dans son intégralité, par la chaîne LCI. La substance de ce discours, l’enthousiasme et les applaudissements qu’il a générés, et le relais médiatique qui en a été fait, disent quelque chose de très grave quant à la banalisation des discours de haine dans notre pays.



Une nouvelle fois, le ministre stigmatise les classes populaires et les musulman-e-s (Islamophobie)

lundi 11 mai 2020 par Sud Éducation

Communiqué de SUD éducation. Publié le dimanche 10 mai 2020.

Alors que les enseignant-e-s reçoivent en permanence des injonctions contradictoires, des informations qui évoluent au gré des discours officiels et ne savent même pas s’ils et elles pourront reprendre les cours dans des conditions assurant leur sécurité et leur santé, l’Éducation nationale a trouvé le temps d’élaborer et de diffuser une fiche intitulée Coronavirus et risque de replis communautaristes.



Rapport 2020 du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) (Islamophobie)

samedi 29 février 2020 par CCIF

Comme chaque année, le CCIF publie son rapport annuel qui fait état du bilan des actes islamophobes en France.

En 2019, ce sont encore des chiffres alarmants, où nous constatons une hausse de 17 % des actes islamophobes en comparaison à l’année 2018.



QG Décolonial : "Islam et politique, la grande discorde" (Islamophobie)

mardi 17 décembre 2019

QG Décolonial de Paroles d’Honneur, en direct de La Colonie le 14 décembre 2019.



Succès du rassemblement contre l’islamophobie à Bordeaux le 24 novembre. (Islamophobie)

lundi 25 novembre 2019 par André Rosevègue

500 personnes rassemblées, très majoritairement musulmanes mais présence de quelques dizaines de personnes qui ne l’étaient probablement pas, à l’appel d’une association, les Alliés de la paix, et d’une quinzaine d’associations dont une dizaine de mosquées.



La République française a connu bien des saisons, celle du racisme est un hiver gris et sinistre (Islamophobie)

dimanche 10 novembre 2019 par Michèle Sibony

Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie.

Catherine Grupper la militante antiraciste qui ne se trompa jamais de combat, et entre autre membre de l’UJFP, vient de mourir. L’un de ses camarades de lutte a rapporté ses paroles à des enseignants qui voulaient renvoyer de l’école de jeunes élèves portant le foulard : elle leur a dit : « moi depuis que je milite je sais que ce qui compte c’est d’être du côté des opprimés ; alors je ne comprends rien à ce qui se passe sous votre crâne, vous ne pouvez pas demander l’exclusion de ces gamines. »



Le 8 décembre nous marcherons contre la ségrégation et le racisme (Islamophobie)

dimanche 10 novembre 2019 par Yessa Belkhodja

Par Yessa Belkhodja. Publié sur le site de Contretemps.

Un vent mauvais souffle en France. Pas une journée sans que l’on apprenne une nouvelle déclaration médiatique, politique, rappelant aux musulmans de France qu’ils sont suspects par principe, qu’ils ne sont pas chez eux, qu’il faut les surveiller.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5603833