Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Sans-papiers ici et là-bas > Sans-papiers ici et là-bas

Sans-papiers ici et là-bas

Articles de cette rubrique


Eric, étudiant togolais de mère française doit rester en france. (Sans-papiers ici et là-bas)

mardi 31 mai 2016

Nous ne pouvons pas relayer tous les communiqués et toutes les pétitions qui presque chaque jour montrent des exemples de la façon dont les autorités foulent aux pieds tous les principes d’accueil des étrangers.
Nous vous renvoyons notamment au site du RESF que nous soutenons autant que faire se peut.
A titre d’exemple cependant, nous vous invitons à prendre connaissance du cas d’Eric, et à signer cette pétition :

Signer la pétition



Pétition : "Libération sans poursuites des interpellé-e-s du 23 janvier à Calais" (Sans-papiers ici et là-bas)

dimanche 31 janvier 2016

Gouvernement français : Libération sans poursuites des interpellé-e-s du 23 janvier à Calais

À la manifestation en soutien aux réfugiés et aux sans-papiers du 23/01 à Calais, plusieurs militants des droits des étrangers ont été interpellés, placés en garde à vue puis soit relâchés et placés sous contrôle judiciaire, soit détenus ou placés en Centre de Rétention Administrative.



Intervention de l’UJFP à la manif du 4 octobre 2015 à Paris "LIBERTÉ DE CIRCULATION" (Sans-papiers ici et là-bas)

dimanche 4 octobre 2015

Le rapport aux réfugiés et aux immigrés a toujours été une question essentielle dans les sociétés civiles et dans le monde politique.

En tant qu’association juive l’Union Juive Française pour la Paix est héritière de la mémoire des nombreux immigrés juifs qui ont cherché refuge pour fuir les persécutions nazies, voire plus anciennes.

Le monde entier reconnait les conséquences tragiques quand ces immigrés et beaucoup d’autres n’avaient pas été accueillis dignement dans divers pays européens.



Crise des migrants à Calais : Emmaüs rompt tout dialogue avec le gouvernement (Sans-papiers ici et là-bas)

dimanche 4 octobre 2015

Déclaration de Thierry Kuhn, président d’Emmaüs France. Révolté par l’inertie malsaine du gouvernement et par l’incapacité de son ministre de l’intérieur à apporter enfin des réponses adaptées à l’ampleur de la catastrophe humaine à Calais, j’ai décidé, à l’issue de la réunion présidée par Bernard Cazeneuve de rompre tout dialogue avec le Gouvernement, au nom de l’ensemble du mouvement Emmaüs.



Ali expulsé (Sans-papiers ici et là-bas)

mardi 15 septembre 2015 par RESF

Lyon le 13 septembre 2015

Ali a été expulsé ce jour malgré toutes les pressions que nous avons exercées au niveau des préfets et du gouvernement.

Ce matin encore, il nous faisait part de sa volonté de résister alors qu’il était en cellule à l’aéroport. Ce soir, il nous a fait savoir qu’il était à Abidjan. Nous en saurons plus sur les conditions de cette expulsion plus tard.



Réfugiés, sans papiers, Tous dans le même « bateau » mêmes causes, mêmes droits (Sans-papiers ici et là-bas)

dimanche 13 septembre 2015 par la coordination 93 de lutte pour les sans papiers

Alors que depuis des décennies, et aujourd’hui encore, l’Europe et l’Occident pillent nos richesses et nos terres en toute impunité avec l’accord de nos dirigeants.

Alors que les guerres qui déchirent nos continents sont, en grande partie, la conséquence du colonialisme et du système capitaliste mondialisé.



APPEL DES FEMMES en LUTH (Sans-papiers ici et là-bas)

mardi 8 septembre 2015 par Femmes en Luth

Le corps d’un enfant syrien de 3 ans s’échoue sur une plage déserte ... et le monde entier pleure !
Comment ne pas pleurer la mort d’un enfant dans de si terribles circonstances ?
Cette mort n’est pourtant que l’une des 3000 morts annoncées pour l’année 2015 - 30 000 recensées depuis l’année 2000 - parmi lesquelles d’innombrables enfants qui pour le monde entier n’auront jamais de nom ni de visage ...



Guy Sorman : « Les réfugiés d’aujourd’hui me rappellent mon père fuyant le nazisme » (Sans-papiers ici et là-bas)

vendredi 4 septembre 2015 par Guy Sorman

LE MONDE | 03.09.2015 | Par Guy Sorman (Essayiste)

Il est parfois nécessaire de comparer ce qui n’est pas comparable. Ne serait-ce que pour éveiller les consciences anesthésiées. Entre 1933 et 1940, plusieurs millions de réfugiés échappés d’Allemagne, de Pologne, des pays baltes, fuyant le nazisme, se heurtèrent à des frontières fermées. Ils s’appelaient Nathan, Samuel ou Rachel. Nathan, par exemple, prescient, fuit l’Allemagne dès l’été 1933, cinq mois après la prise de pouvoir d’Adolf Hitler. Il veut partir pour les Etats Unis : refus de visa. Il tente l’Espagne, également refusée. Un peu par hasard, il échoue en France qui ne l’accueille pas mais ne le refoule pas non plus. Ce n’est qu’à partir de 1938 que le gouvernement Daladier, issu de la chambre du Front populaire, livra aux Allemands les juifs qui tentaient de passer en France.



L’histoire d’un bidonville aux frontières de l’Europe. Calais ou le grand déni d’humanité. (Sans-papiers ici et là-bas)

mardi 25 août 2015

Xavier Briké et Chloé Allen (UCLouvain - Laboratoire d’Anthropologie Prospective),
Co-signé par Smaïn Laacher (Université de Strasbourg), Céline Cantat (University of East London / Université de Poitiers - Laboratoire Migrinter), Amanda da Silva (Université de Liège).

La présence des personnes migrantes dans le Nord-Pas-de-Calais n’est pas nouvelle. Elle s’inscrit dans une histoire : de 1999 à 2002, un centre d’accueil voit le jour à Sangatte, afin d’accueillir les réfugiés qui attendent de se rendre en Angleterre. Depuis lors, les campements et les squats se sont faits et défaits aux grés des expulsions policières.

Les politiques prônant l’inconfort des personnes migrantes et leur déshumanisation sont pourtant restées courantes. Depuis lors, les exilés ont continué à affluer vers la ville portuaire.

En juin 2014, deux milles personnes migrantes sont expulsées sur ordre des autorités locales. Il faudra plusieurs semaines pour récolter les bâches et couvertures nécessaires à protéger toutes les personnes du froid et de la pluie.

Le 10 avril 2015, le centre d’accueil Jules Ferry ouvre ses portes mais ne propose que le logement au plus fragiles, comme par exemple les femmes et leurs enfants.



Mort des migrants, nouveau crime contre l’humanité : l’Europe principal responsable (Sans-papiers ici et là-bas)

Communiqué

Mort des migrants en méditerranée, nouveau crime contre l’humanité : l’Europe principal responsable

Plus de 200 personnes disparues en méditerranée ce Mercredi 5 Août. Ce drame humain vient allonger la liste des personnes mortes. Aujourd’hui, on estime à plus de 2000 le nombre de victimes migrantes noyées, depuis le début de cette année, en essayant d’atteindre l’Europe.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1778267