Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés > Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés

Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés

Articles de cette rubrique


En 2019, repartir avec un nouveau navire (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 17 janvier 2019

Publié le 15 janvier sur le site de SOS Méditerranée.

Suite à une campagne de harcèlement administratif, politique et judiciaire ciblant l’Aquarius, SOS MEDITERRANEE annonçait début décembre sa décision de se séparer du navire qu’elle affrétait depuis le début de ses opérations.



Rapport "Exilés et droits fondamentaux, trois ans après le rapport de Calais" (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

dimanche 23 décembre 2018

Pour le Défenseur des droits, le respect des droits des étrangers constitue un marqueur essentiel du degré de protection et d’effectivité des droits et libertés dans un pays.

Dans ce cadre, il s’est attaché, depuis plusieurs années, à observer le traitement réservé aux exilés sur le territoire national, notamment dans les campements de fortune et à proximité, et à dénoncer les atteintes aux droits fondamentaux auxquelles il donne lieu.

Ces constats, effectués à travers l’instruction contradictoire des réclamations adressées à l’institution mais aussi par le biais de visites sur place ou de missions d’observation, ont conduit le Défenseur des droits à intervenir à de multiples reprises par des décisions - observations devant les juridictions ou recommandations - et des prises de position, dont il convient de tirer un bilan.



Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 2 octobre 2018

A l’attention des Etats d’Europe

Cette pétition vous est adressée par SOS MEDITERRANEE, Médecins Sans Frontières (MSF)

Texte de la pétition

En tant que citoyens, nous nous associons à l’équipage de l’Aquarius, le dernier navire civil de sauvetage en mer Méditerranée centrale, pour demander à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer. Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international.

Pour signer la pétition



Déclaration de l’Assemblée de la Marche des Solidarités (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 2 octobre 2018

L’Assemblée de la Marche des Solidarités a réuni ces samedi 29 et dimanche 30 septembre, dans les locaux du syndicat Solidaires à Paris, plus de 80 personnes, membres et représentantEs de CSP75, CSP Paris 20, CISPM, UNSP, Intégration 21, Mineurs isolés et Jeunes majeurs de Seine et Marne, Migrants ex-occupants de Paris 8, Collectif Vies Volées, Collectif Lamine Dieng, Assemblée des blesséEs, CollectifAli Ziri, Collectif pour l’avenir des foyers (Copaf), ATMF, FUIQP, Fasti, UJFP, Femmes en lutte 93, 20è Solidaires avec touTEs les migrantEs, LCD, BAD, CFK, Paris d’exil, CNR, AFD International, Act Up-Paris, ZSP 18…



Philippe Martinez : « Ce n’est pas l’immigration qui crée du dumping social, mais l’absence de droits ! » (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 2 octobre 2018 par Philippe Martinez

Tribune parue dans le Monde 26 septembre 2018

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est asséné un certain nombre de contre-vérités sur l’immigration visant à opposer de manière caricaturale « main-d’œuvre étrangère » et « main-d’œuvre nationale ». Ces raccourcis dangereux sont utilisés sous prétexte de « protéger » la « main- d’œuvre locale » avec une évidente méconnaissance des réalités du monde du travail.
La CGT, présente au cœur des entreprises et des services, forte de son expérience en faveur des travailleurs migrants, tient à rétablir un certain nombre de vérités.



Éric Zemmour, le voleur d’histoire (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 2 octobre 2018 par Gerard Noiriel

Par Gérard Noiriel. Publié le 1er octobre 2018. Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Dans un article publié par Le Figaro le 14 novembre 2013, Eric Zemmour écrivait : « L’Histoire – arrachée de gré ou de force aux historiens professionnels – est en train de (re)devenir l’arme politique qu’elle fut à la veille de la Révolution, et plus encore au XIXe siècle, lorsque les grands historiens comme Michelet préparèrent les esprits à l’avènement de la République. »



Leurs boussoles, nos naufrages (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 27 septembre 2018 par Omar Slaouti

Par Omar Slaouti. Publié sur son blog Médiapart le 24 septembre 2018.

Le racisme structurel se traduit par une montée de l’extrême droite en Occident, mais ce serait une erreur de croire qu’il s’y réduit. La gauche y compris radicale de par une histoire mythifiée avec des valeurs absolutisées, véhicule ce que l’on pourrait nommer un racisme sans race. Il s’agit d’un racisme où il est impossible de conjuguer « différences » et « égalité ».



Justice, dignité ou rien ! (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 25 septembre 2018 par Collectif Rosa Parks

- Parce que, l’UJFP est toujours présente dans les luttes antiracistes et décoloniales, et considère depuis longtemps qu’entre le "Nous" et le "Eux", fabriqués par le racisme d’État, la place des juifs, même s’ils sont racisés et instrumentalisés d’une autre façon que les autres racisés, est avec "Eux".

- Parce que la montée des extrêmes droites racistes partout en Europe nous concerne et nous vise aussi, en tant que juifs,

Nous avons participé à l’élaboration de ce beau projet et faisons partie du "Nous" qui disparaîtra le 30 novembre : et qui réapparaîtra avec force et en masse le 1er décembre.

Visitez le site, inscrivez-vous et participez…



Hors-la-loi pour les exilé·e·s (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mardi 18 septembre 2018 par Georges Gumpel

“La Méditerranée peut devenir un lieu d’extermination comme n’importe quel camp nazi.” Ce rescapé de l’Holocauste défie le système pour sauver des exilé·e·s. Voici son histoire.



Pour un droit international de l’hospitalité (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mercredi 29 août 2018 par Étienne Balibar

Le philosophe Étienne Balibar s’insurge contre les violences faites aux migrants, « que l’histoire jugera sans doute criminelles ». Au nom d’un « choix de civilisation », il propose de reconnaître « l’hospitalité comme un droit fondamental » s’imposant aux États et s’appliquant à ceux qu’il appelle les « errants ».

Cette tribune reprend et précise des idées que le philosophe a développées le 13 juillet à Saorge (Alpes-Maritimes), dans le cadre du Festival des passeurs d’humanité de la vallée de la Roya.

Publié une 1ère fois dans LeMonde.fr et repris sur le site de Madinin’art.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3804369