Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Lutte contre les racismes et les discriminations

Lutte contre les racismes et les discriminations

Articles de cette rubrique


Police « républicaine » et quartiers populaires : l’état d’exception permanent (Violences policières)

vendredi 17 février 2017 par Olivier Le Cour Grandmaison

"Les origines coloniales des pratiques actuelles des forces de l’ordre ne font aucun doute et ceux qui trouvent que « bamboula » est une expression acceptable en font la démonstration exemplaire." par Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire

A la mémoire de Rémi Fraisse, d’Adama Traoré et de toutes les victimes des violences policières.



Commémoration du massacre des Juifs de Strasbourg en 1349 (Antisémitisme)

jeudi 16 février 2017

Une vingtaine de participants, hier, près du Ginko Biloba, place de la République, ex-Kaiserplatz, à Strasbourg, pour une nouvelle commémoration, par Georges Yoram Federmann, du massacre des Juifs en 1349, accusés de la peste de l’époque par l’empoisonnement prétendu des puits. Nicole Dreyer, adjointe au maire le représentait.



Didier Frassin dénonce l’instrumentalisation de l’antisémitisme par le président du CRIF (Antisémitisme)

lundi 13 février 2017 par Didier Frassin

Le 1er février 2017, Francis Kalifat, président du CRIF ( Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), était interviewé par le site web "AKADEM" dédié au judaïsme et à la culture juive.

Au cours de cette interview Francis Kalifat a accusé Jean-Luc Mélanchon, le PCF, la CGT et le mouvement BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions) de faire partie d’une mouvance antisémite de par leur actions de soutien et de solidarité avec le peuple palestinien.



JUSTICE POUR THÉO : UNE COMMISSION D’ENQUÊTE DOIT FAIRE TOUTE LA LUMIÈRE (Appels et manifestations)

lundi 13 février 2017

Pour signer cette pétition

A l’ensemble des parlementaires de France, à l’ensemble des citoyens-ne-s :
JUSTICE POUR THÉO : UNE COMMISSION D’ENQUÊTE DOIT FAIRE TOUTE LA LUMIÈRE

APPEL

Elu.e.s de Seine‐Saint‐Denis,
citoyens‐ne‐s, militants des droits humains, personnalités, nous voyons de trop près le mépris dans lequel les jeunes se sentent tenus du fait de certains comportements policiers trop fréquents.



Intervention de Pierre Stambul à Nice (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

vendredi 10 février 2017 par Pierre Stambul

Le 10 février 2017 lors du rassemblement des Délinquants Solidaires

J’interviens au nom de l’Union Juive Française pour la Paix. Notre association se bat pour le « vivre ensemble dans l’égalité des droits » en France comme au Proche-Orient.

Elle dénonce avec force le racisme et les discriminations sous toutes leurs formes ainsi que les humiliations et la stigmatisation que subissent des êtres humains à cause de leurs origines, leurs croyances, la couleur de leur peau ou leurs identités supposées.



Rassemblement à Paris pour dénoncer le délit de solidarité avec les migrants (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 9 février 2017

Texte par Leslie CARRETERO

09/02/2017

Une centaine de personnes, associations, militants, ou simples citoyens ont manifesté à Paris pour dénoncer la politique migratoire du gouvernement et notamment le délit de solidarité envers les migrants. Portraits.



TOUJOURS SUR LA MODERNITÉ DU MOT SOLIDARITÉ (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 9 février 2017 par Georges Gumpel

Intervention de Georges Gumpel pour l’UJFP lors du rassemblement place de la République des Délinquants Solidaires le 9 février 2017

J’interviens au nom de l’Union Juive Français pour la Paix - UJFP, au nom de mes camarades qui, comme moi, ont été des enfants juifs cachés - ici, en France - sous le régime de Vichy. Toutes et tous, nous avons bénéficié de la solidarité désintéressée d’hommes et de femmes qui avaient osé dire NON à la politique criminelle française d’alors, bravant les danger auxquels ils s’exposaient.
C’est pourquoi, aujourd’hui, l’UJFP condamne fermement le silence intolérable des institutions juives françaises, promptes à invoquer en toutes circonstances « un devoir de Mémoire » sans principe, transformant le passé une relique à partir de laquelle, nous ne pouvons pas inscrire le présent.



Délinquants solidaires, rassemblements des 8, 9 et 10 février 2017 (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

dimanche 5 février 2017

Si la solidarité avec les étrangers est un délit, alors nous sommes tous délinquants.

On assiste depuis plusieurs mois à la recrudescence de cas où la solidarité est considérée comme un délit. Procès de personnes venues en aide à des personnes étrangères, menaces de lourdes sanctions, mesures d’intimidation, poursuites, condamnations à Calais, à Paris, à Norrent-Fontes, à Boulogne, à Loos, à Nice, à Perpignan, à St-Etienne, à Meaux



Assister des migrants en danger de mort est-il condamnable ? (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

samedi 28 janvier 2017

3 JANV. 2017 PAR ENFERMEMENT DES ÉTRANGERS À MARSEILLE BLOG : LE BLOG DE ENFERMEMENT DES ÉTRANGERS À MARSEILLE

Le 23 novembre 2016, Pierre-Alain Mannoni était convoqué au tribunal de Nice, tout comme Cédric Herrou. L’Etat français leur reprochait d’avoir secouru des migrant.e.s en situation irrégulière. Compte-rendu dessiné de l’audience, devant le tribunal... Par Ben et Mo de l’Observatoire de l’enfermement des étrangers de la Cimade-Marseille.



Une urgence : dire #NonAuPermisDeTuer ! (Appels et manifestations)

mercredi 25 janvier 2017 par Amal Bentounsi

Pour signer cette pétition

Le 15 janvier 2016 la justice a acquitté un policier qui avait tué mon frère d’une balle dans le dos.

Malgré tous les témoignages mettant à mal la version du policier, la cour a tranché en faveur du tueur. Car "un policier ne tire qu’en situation de légitime défense", expliquait le porte-parole du syndicat policier à la barre. "Vous affirmez quelque chose qui reste à prouver", lui avait rétorqué l’avocat de la famille. Mais cette garantie risque de disparaître : le Gouvernement souhaite désormais inscrire la présomption de légitime défense pour les policiers dans la loi. Si cette loi passe, tout policier qui aurait tué une personne serait considéré a priori en situation de légitime défense, sans être inquiété par la justice.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1837230