Actualités


Intervention de Jean-Guy Greilsamer (UJFP) à la soirée de solidarité avec Salah Hamouri à Ivry le 16 février 2018

Jean-Guy Greilsamer s’est exprimé au nom de l’UJFP à la nuit de la liberté pour Salah Hamouri. Voici son intervention :

L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), que je représente ici, soutient sans réserve Salah Hamouri et exige sa libération.

Nous sommes heureux que ce soir un large éventail de personnalités et d’associations se manifeste pour cette libération.

La particularité de l’UJFP dans cet éventail, c’est d’être une association juive solidaire des droits fondamentaux du peuple palestinien et d’être vivement mobilisés contre les violations du droit international que l’État d’Israël commet au nom des Juifs du monde entier. Nous dénonçons, ainsi que de nombreux autres Juifs dans le monde, les crimes perpétrés en notre nom. Nous participons à divers collectifs de solidarité avec le peuple palestinien, dont le collectif BDS France.


Enseignant.e.s en Seine-Saint-Denis, nos inquiétudes face à « l’esprit Charlie »

Par Sonia Taleb et Ramzi Kebaili, enseignant.es en Seine Saint-Denis.

Sonia Taleb et Ramzi Kebaili mettent en garde dans cette tribune contre ce qui se constitue en véritable « combat » intérieur contre toute une partie de la population, enfants compris.

Paru dans Politis, le 12 janvier 2018.

D’après un sondage de l’Ifop, de plus en plus de Français.es, toutes classes et catégories confondues déclarent ne pas se sentir « Charlie », et nous serions mêmes majoritaires dans notre tranche d’âge 25-34 ans. Mais la parole ne nous est jamais donnée pour expliquer sereinement notre position.


Ce que je sais de Tariq Ramadan…

Par Marwan Muhammad le 14 février 2018.

Cela fait des mois que mon téléphone sonne pour à peu près la même demande :

Que pensez-vous de l’affaire Ramadan ?

N’étant ni juge, ni policier, ni témoin, ni avocat, je n’ai pas grand chose à en penser qui dépasse l’opinion d’un citoyen lambda. Étant en retrait de la vie publique depuis quelques mois pour m’occuper de mes proches et travailler sur mes projets futurs, je m’étonne d’être pressé de questions et d’injonctions, exigeant de moi, entre la préparation du goûter et le suivi des devoirs, tantôt que je « condamne », tantôt que je me « positionne ». Merci, ça va bien, et vous ? Les 364 autres jours de l’année, les mêmes qui se fichent complètement du patient et laborieux travail de terrain des associations et des acteurs de la société civile, sont subitement dans une indépassable urgence dès qu’il s’agit de participer, qui au lynchage médiatique, qui a la défense passionnelle et inconditionnelle de Tariq Ramadan, sans même avoir accès au dossier.


Encore la Pologne...

Par Régine Waksman, présidente d’honneur de Valiske, Richard Aboaf, président de Valiske, André Kosmicki, directeur de Valiske.

Il y a seulement 73 ans, le front ukrainien de l’Armée Rouge libérait le camp d’Auschwitz Birkenau en Pologne occupée.

Au moment où de nombreuses institutions non-juives et juives à travers le monde et des organisations internationales se préparaient à commémorer la Journée internationale de la mémoire des victimes de l’Holocauste du 27 janvier dernier, la chambre basse du parlement polonais (SEJM) votait la loi qui condamne jusqu’à 3 ans de prison ferme toute personne qui « attribue à la nation ou l’état polonais la responsabilité ou la coresponsabilité des crimes commis par le IIIe Reich allemand - ou tout autre crime contre l’humanité (...) ou crime de guerre. »


Bienvenue à Rebecca Vilkomerson

Intervention de Pierre Stambul, en ouverture de la soirée du 13 février 2018 avec Rebecca Vilkomerson, directrice exécutive de Jewish Voice for Peace (JVP).

Certains voudraient nous faire croire que la guerre au Proche-Orient est religieuse, communautaire ou raciale.

Nos amis de JVP nous démontrent tous les jours le contraire. C’est au nom de leur identité juive qu’ils se battent tous les jours pour une paix fondée sur l’égalité des droits et la justice.


L’apartheid dans la Loi fondamentale de l’État d’Israël : ça avance !

Le vernis démocratique du régime sioniste n’en finit plus de craquer. Les droits des Palestinien-ne-s d’Israël sont, une fois de plus, sacrifiés au nom de la défense de la majorité juive et de ses privilèges. En manipulant savamment la psychose qui hystérise tous les États racistes et colonialistes – la perte du contrôle qu’engendrerait une égalité pleine et entière –, les élites politiques sionistes ont enfanté un monstre : le projet de loi « État-nation », porté par la ministre de la justice Ayelet Shaked.


Ramadan, justice patriarcale, justice raciste

Post facebook de Houria Bouteldja

Oui à une sévérité exemplaire contre le viol
Non au traitement raciste de Tariq Ramadan

En tant que femme, j’exige que le viol soit sévèrement puni quel que soit l’auteur du crime, Blanc ou Noir.
En tant que femme indigène, j’exige la même répression contre tous les auteurs de viol, Blancs ou Noirs.


Zemmour, Mennel et l’anti-France

Claude Askolovitch — 10.02.2018

Pour soupeser nos diables, le hasard nous a offert une jeune chanteuse et un vieux polémiste, qui ont attiré des scandales inégaux. Mennel Ibtissem, enchanteresse samedi 2 février du télé-crochet « The Voice » pour son interprétation de Leonard Cohen, a fini par quitter l’émission le 8, après quatre jours de bruit et de fureur, vouée aux gémonies pour quelques messages atterrants postés dans l’été 2016, autour des attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray. Éric Zemmour, creusant son sillon, a fait le 1er février dans le Figaro Magazine l’éloge du décommémoré Charles Maurras (nationaliste, pétainiste, antisémite, monarchiste, controversé), expliquant notamment que l’antisémitisme du prêcheur du roi était péché véniel, puisqu’il ne visait que « un pouvoir excessif » des juifs de son temps.


Ce que révèle l’« agression antisémite » de Sarcelles

6 FÉVR. 2018 | PAR GUILLAUME WEILL RAYNAL | BLOG : LE BLOG DE GUILLAUME WEILL RAYNAL

L’emballement disproportionné des premières heures – aujourd’hui retombé - a suscité son lot habituel de commentaires tendancieux sur les « banlieues musulmanes ». Mais pas seulement. Un nouveau palier vient d’être franchi dans la construction du discours sur le « nouvel antisémitisme ». Une véritable inversion dans la charge de la preuve


Libération de tous les enfants palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne

Appel initié par la Coordination des associations palestinienne de Paris.

Du 17 avril au 27 mai 2017, plus de 1 600 prisonniers politiques palestiniens ont fait la grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention inhumaines ainsi que la détention administrative. Ce mouvement de grève a reçu un important soutien en France et au niveau international.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


L’UJFP est présente à la 13ème édition du salon anticolonial 2018

jeudi 15 février 2018

Sam. 10 & dim. 11 mars – Paris (75), 13ème édition du Salon anticolonial et antiraciste, organisé par le réseau Sortir du Colonialisme avec de nombreux forums, débats, films, restauration et stands associatifs, dont celui de l’UJFP.

Le salon se déroule les deux jours de 10 heures à 18 heures.

À 13h30, le samedi 10 mars, dans la Salle Club, débat organisé par l’UJFP : "L’antisionisme, nouvelle forme d’antisémitisme ?" Comment l’accusation d’antisémitisme sert à criminaliser l’antisionisme.

Intervenants : Maxime Benatouil et Pierre Stambul.

Après la projection du clip éponyme, Maxime Benatouil interviendra sur les offensives réactionnaires en Europe visant à normaliser juridiquement la criminalisation de l’antisionisme au nom de l’antisémitisme et Pierre Stambul interviendra sur le thème : Expliquer que la complémentarité sionisme /antisémitisme a toujours existé depuis Herzl. Sionistes et antisémites ont le même axiome : séparer les Juifs du reste de l’humanité.



"Ton nom de Palestine" : lecture poétique et musicale

dimanche 11 février 2018

Olivia Elias, poète de la diaspora palestinienne née à Haïfa, mêle dans Ton nom de Palestine, son histoire personnelle à l’histoire collective d’un peuple dépossédé, cheminant sur le chemin de l’exil serré sous le manteau d’oliviers et de collines de son pays-coeur-toujours-battant. Cette oeuvre a été présentée au Centre européen de poésie d’Avignon et à la Maison de la poésie Rhône-Alpes.



« Tout incident dans lequel un.e Juif.ve est impliqué.e est a priori de caractère antisémite, sauf preuve du contraire »

samedi 10 février 2018 par le Bureau national de l’UJFP

« Et plus encore si c’est un enfant » pourrait-on ajouter.

Telle semble être, en effet, la règle de droit désormais.

Sarcelles, lundi 5 février, 18h30. Un jeune garçon de 8 ans sort de chez lui pour se rendre à un cours de soutien scolaire. Porteur de symboles juifs clairement identifiables - kippa et tsitsits - il parcourt quelques mètres dans l’avenue avant de tomber sur deux jeunes garçons (noirs selon certains) d’une quinzaine d’années qui le font tomber puis le rouent de coups « pas très forts ».



Projection suivie d’un débat du fim "Wajib l’Invitation au mariage" d’Anne-Marie Jacir

vendredi 9 février 2018

Séance suivie d’un débat autour de la question du Boycott Culturel avec André Rosevègue de BDS France et de l’UJFP à l’initiative de la Campagne BDS France Montpellier dans le cadre de la Manifestation Nationale Le Temps de la Palestine.

Jeudi 15 Février / 20h



"Les cahiers de Janina" de Janina Hescheles Altman.

vendredi 9 février 2018

A l’automne 1943, un réseau de résistants permet à Janina Hescheles, âgée de douze ans, de s’évader du camp de Janowski, centre de travail forcé et de mise à mort des Juifs de Lvov. Cachée à Cracovie, Janina écrit ses souvenirs à chaud.



Rencontre avec Pierre STAMBUL et Sarah KATZ

jeudi 8 février 2018

Vendredi 2 mars 2018 à 19h30

Complexe Martin Luther King à ANNEMASSE



Alors que le blocus se renforce, les hôpitaux de Gaza cessent de fonctionner

jeudi 8 février 2018 par Ali Abunimah

Ali AbunimahLes générateurs d’urgence sont à court de carburant dans au moins 19 établissements de santé dans la bande de Gaza, alors que le siège meurtrier d’Israël sur le territoire se durcit.

Le ministère de la Santé à Gaza a annoncé mardi que les générateurs avaient cessé de fonctionner dans 16 cliniques de soins primaires et trois grands hôpitaux, mais que le personnel médical avait reçu l’ordre de rester à son poste et de faire ce qu’ils pouvaient pour aider les patients.



Pourquoi un chasseur de nazis israélien accueille-t-il à bras ouverts les néonazis allemands ?

jeudi 8 février 2018 par Ali Abunimah

Par Ali Abunimah, le 4 février 2018

Alors que le gouvernement israélien continue à feindre l’indignation devant la loi polonaise protégeant tacitement une révision et un déni de l’Holocauste, les politiciens nazis actuels et leurs homologues israéliens continuent à resserrer leurs liens.



De jeunes juifs ont manifesté en soutien de la militante palestinienne Ahed Tamimi

mardi 6 février 2018

Par Brittney McNamara, 1er février 2018

Le 31 janvier, Ahed Tamimi, une jeune militante palestinienne, a eu 17 ans. Elle les a eus dans la cellule d’une prison israélienne, où elle encourt de multiples accusations, y compris celle d’avoir attaqué des soldats, après qu’une vidéo, devenue virale en décembre 2017, la montre giflant un soldat israélien. Son emprisonnement fait partie d’un conflit en cours entre Israël et la Palestine qui remonte à près d’un siècle, dans lequel les Palestiniens reprochent aux Israéliens d’occuper les terres sur lesquelles ils pensent avoir un droit historique, tandis que les Israéliens affirment avoir un droit juridique et religieux sur les terres occupées. Ahed serait l’une des plus de 300 jeunes palestiniens détenus par les forces israéliennes.



Causeur et nous. Sur l’Université et l’anti-racisme

Par Norman Ajari, Hourya Bentouhami, Jean-Christophe Goddard (chercheur.se.s en philosophie à l’Université de Toulouse Jean Jaurès).

Publié le 5 févr. 2018 sur le blog Médiapart de Jean-Christophe Goddard..

Le texte qui suit est la réponse de Norman Ajari, Hourya Bentouhami et Jean-Christophe Goddard (philosophes à l’Université de Toulouse 2) aux accusations de racialisme et d’antisémitisme portées contre eux et l’Université de Toulouse par le magazine Causeur.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2890619