Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


l’Irène arraisonnée - témoignage de l’arraisonnage

mercredi 29 septembre 2010

Chère Luisa,

J’ai traduit en français le petit texte de Nurit Peled.

En sortant de l’interrogatoire policier, Yonatan avait l’air de sortir d’un camp de prisonnier : long visage pâle et déformé. C’était les mêmes soldats monstrueux qui avaient attaqué le Marmara. Ils étaient tous après lui. Ils l’ont battu, lui ont donné des coups de pied et ont utilisé le taser sur lui. Les autres passagers ont dit qu’il palpitait et hurlait comme un animal blessé, mais le monstre n’a pas cessé. Quand Rami lui a demandé son nom, il a répondu "Gepeto". Maintenant Rami est accusé d’avoir menacé un soldat, parce qu’il a dit qu’il trouverait son nom et le dénoncerait à la justice. Yonatan et ITamar, qui ont été menottés, traînés et jetés violemment dans un autre bateau, sont accusés d’avoir agressé les soldats et résisté à l’arrestation. Ils étaient des douzaines de commandos lourdement armés à les avoir attaqués sur le bateau, sur quatre bateaux de guerre.

Un très vieux général, Amidror, chef d’une unité de recherche de l’IDF a déclaré à la radio, deux jours avant, que Yonatan Shapira, un ex-pilote de l’armée de l’Air, était un psychopathe et qu’il devrait être enfermé. J’ai réagi à ces propos, si bien qu’ils m’ont interviewée le lendemain. Je leur ai dit que c’était ce que les Russes avaient fait à Sakharov et que Yonatan était le meilleur fils d’Israël, un exemple pour les jeunes et qu’il devrait l’être pour eux aussi, etc. Pourtant il semble que les médias soient très intéressés à nous interviewer tout en faisant totalement confiance à ce que dit l’IDF. Nous avons été interviewés toute la journée, par tout le monde, tout le temps, en attendant qu’ils sortent des interrogatoires, mais il semble qu’ils nous voient comme une curiosité plutôt qu’une source fiable d’information.
Le monde entier devrait soutenir Yonatan et ITamar Shapira car les forces de sécurité sont après eux et il n’y a pas de limite à ce que ces soldats pourraient faire s’ils en recevaient l’ordre...

Avec toutes mes amitiés,
Josiane Olff-Nathan, Strasbourg"
Nurit Peled est l’épouse de Rami Elhanan présent sur le bateau
Luisa Morgantini, membre du parlement europeen


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 116 / 2599644