Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Gaza Stories Saison 2 - Épisode 21 : "Khuza’a"

samedi 25 juillet 2020 par Iyad Alasttal

25 juillet 2020

Voici 4 ans, l’UJFP a lancé une grande souscription pour élever un château d’eau afin d’aider les agriculteurs du village de Khuza’a. Une fois construit, un autre besoin s’est fait sentir, raccorder des fermes au château d’eau ; une nouvelle souscription organisée par l’UJFP a rapidement permis, dès décembre 2018, d’installer plus de 5 km de canalisations afin de raccorder une centaine d’exploitations.

Trois réalisations soutenues par l’UJFP : le château d’eau, les canalisations d’irrigation et la Maison des paysans

Les fermiers de Khuza’a, jalousement indépendants et méfiants à l’égard des différentes dérives des partis politiques ont formé une association paysanne locale. Ils se sont tournés une nouvelle fois vers l’UJFP pour financer la construction de leur "Maison des paysans", indispensable lieu abrité pour gérer en commun les questions liées à l’irrigation et à leur travail en général.

C’est un peu plus tard, cette même année 2019, qu’il devenait évident que le fonctionnement de l’irrigation devait s’affranchir des coupures de courant dues au blocus qui rationne les volumes de fuel utilisé pour alimenter les centrales électriques de Gaza. Les paysans ont alors contacté diverses associations, rempli des dossiers, se sont battus après du ministère de l’Agriculture et ont finalement obtenu l’installation de panneaux solaires leur fournissant la moitié de l’énergie nécessaire à la pompe du château d’eau.

Parallèlement, afin de rester maîtres de leurs savoirs et de leur travail, les paysans de Khuza’a et Abasan ont désiré échapper au lobby des semenciers et produire eux-mêmes les graines de leurs jardins maraîchers. C’est ce dernier projet co-financé par l’UJFP et Humani-Terre : une pépinière solidaire.

Abdel Nasser Abou Taemah, le mokhtar de Khuza’a (l’autorité traditionnelle) et surtout de Shehda Abou Rook, le maire de Khuza’a (l’autorité "moderne", la municipalité) ont dépensé une énergie considérable pour faire aboutir rapidement ce nouveau projet.
Le maire, Shehda Abou Rook, a tenu à remercier l’UJFP pour son soutien :

La pépinière solidaire fonctionne déjà et fournit aux agriculteurs des plants et des semences de qualité et à un prix très abordable. Le seul or que produit cette pépinière, c’est celui de la terre rendue fertile malgré les conditions de vie que le blocus israélien impose à tous.

Pour la présentation complète du projet

L’UJFP appelle le mouvement de solidarité français avec la Palestine à renforcer la collecte de fonds pour la pépinière de Khuza’a et Abasan en faisant un don par HelloAsso en cliquant sur le bouton ci-dessous :

© Gaza Stories, 2020

Commentaire de Michel Ouaknine


"Gaza Stories".

Suivez Gaza Stories


Abonnez-vous à Gaza Stories sur la chaine YouTube et partagez ses pages Facebook


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 209 / 5500582