Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


PASSANT, OUVRE AUSSI LES YEUX SUR LE MONDE ACTUEL !

jeudi 13 février 2020 par Jean-Guy Greilsamer

Par Jean-Guy Greilsamer, membre de la Coordination nationale de l’UJFP. Paris, le 12 février 2020.

Une intention ne peut-elle pas en cacher une autre ?

Question apparemment naïve, mais lisez la suite …

Je suis Juif, mes parents et ma famille comme beaucoup de familles juives en France ont subi les persécutions nazies au cours de la dernière guerre mondiale.

Contrairement à mes parents qui ont tiré de cette sombre période la conviction que lorsqu’on est Juif il vaut mieux se tenir à carreau et ne pas se mêler de politique, je suis au contraire mobilisé pour que de telles atrocités ne se reproduisent pas. Ne se reproduisent pas mais pas seulement pour les Juifs, mais pour toute l’Humanité.
J’habite à Paris dans le quartier de la Goutte d’Or, quartier pluricommunautaire et pluriculturel.

M’y promenant, je découvre cette affiche récemment collée par l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF).

Je suis évidemment sensible à cette commémoration.

Mais je ne peux pas m’empêcher de me poser la question : pourquoi cette affiche, et d’ailleurs d’autres aussi relevant de la mémoire de la même période et des mêmes atrocités subies par les populations juives, sont-elles collées juste à présent, au moins 75 ans après les faits ?

Est-ce parce que la population parisienne n’avait pas été informée ? Est-ce parce que la population juive est menacée d’un nouveau génocide ? S’agit-il du combat contre des gens qui veulent nier ou déformer la mémoire du génocide nazi contre les Juifs ? Ou d’autres considérations sont-elles encore plus importantes ?

Allons, nous ne sommes pas naïfs : ces initiatives cachent la volonté de ménager ou soutenir un État colonial autoproclamé « État juif » et largement accusé d’être un État d’apartheid basé sur l’épuration ethnique du peuple autochtone palestinien.

Je vous épargnerai la répétition d’innombrables analyses explicatives : vous en trouverez de très nombreuses sur le site de l’UJFP.

Mais s’agissant d’un fait concernant un quartier de Paris, je tiens aussi à soulever une question, que nous ne pouvons pas ignorer en cette période électorale.

L’actuelle municipalité « socialiste » de Paris affiche un soutien honteux au régime israélien. Elle a voté en 2016 un vœu condamnant le BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’État d’Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international) suivi d’une interdiction des salles municipales à BDS, empêché une flottille pour Gaza d’accoster sur les quais de la Seine et inauguré une Place de Jérusalem en invitant le maire raciste de cette ville.
Si vous habitez Paris et que vous avez l’intention de voter aux municipales, je vous invite à interpeller sur ce point les candidats à qui vous acceptez de vous adresser : sont-ils prêts à se prononcer pour l’annulation du vœu anti-BDS ?

Quelle que soit leur réponse, nous sommes nombreux à être déterminés à continuer à nous mobiliser pour le BDS tant qu’Israël ne respectera pas le droit international.

Le soutien aux droits du peuple palestinien et à la minorité juive israélienne anti-apartheid est pour nous un devoir moral et politique.
Et en tant que Juifs cela confirme notre fidélité à la mémoire des atrocités qu’ont subi nos familles pendant la seconde guerre mondiale.

« Plus jamais ça ! » : oui, mais plus jamais ça POUR TOUS ET AUJOURD’HUI !

Paris, le 12 février 2020,
Jean-Guy Greilsamer, membre de la Coordination nationale de l’UJFP


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 646 / 5159559