Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


10 novembre : l’universel du côté des manifestants - 11 novembre : la hargne communautariste

lundi 11 novembre 2019 par Coordination nationale de l’UJFP

L’Union Juive Française pour la Paix était présente à la manifestation du 10 novembre 2019 pour dénoncer l’islamophobie qui sévit en France. Notre présence bien visible grâce à notre banderole très explicite et bien intégrée au cortège a été très appréciée et beaucoup de manifestant-e-s nous trouvant à leurs côtés ont dit que cela leur faisait chaud au cœur d’entendre une parole juive solidaire.

Et nous sommes fier.e.s d’avoir scandé le slogan : les juifs hier, les musulmans aujourd’hui !

Discriminer les femmes voilées, refuser de les embaucher parce qu’elles portent le voile, les agresser dans l’espace public et créer ainsi la peur, ça nous rappelle une autre période sombre de la France.

Et nous ne pouvons l’accepter.

À l’UJFP, nous portons haut et fort notre solidarité et nous participons à la construction d’un espace antiraciste politique respirable pour lutter contre les discriminations et le racisme d’État tel qu’il s’affiche aujourd’hui et tel que relayé de manière décomplexée par les médias. Et c’est le message qu’a fait passer Michèle Sibony, qui est intervenue place de la Nation, au nom de l’UJFP.

Honte aux associations juives qui se taisent, honte au CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) qui défend les politiques racistes de notre pays !

Dans ce contexte, ceux qui, dans cette manifestation portaient sur leurs manteaux une étoile jaune, qui rappelle celle que devaient porter les Juifs pendant la seconde guerre mondiale (bien qu’elle n’ait que cinq branches et non six comme l’étoile de David) et au centre de l’étoile, le mot « muslim » et, à côté, un croissant jaune a bien une valeur symbolique : l’État français stigmatise les porteuses de voile et ne protège plus tous ses citoyens !

Ce qu’indiquait symboliquement le rappel de l’étoile jaune était le risque d’une dérive telle que celle subie par les Juifs et qui a conduit à leur déportation. Le parallèle symbolique est légitime devant les aboiements de ces dernières semaines de toute la classe politico-médiatique qui va du pouvoir à l’extrême droite en passant par le PS. Et la Licra qui depuis le début n’a cherché qu’à condamner et criminaliser les prises de paroles des victimes de toutes les façons possibles s’inscrit minablement et durablement dans l’histoire du racisme islamophobe de ce pays.

La hargne venimeuse qu’a éveillé la manifestation d’hier est à la mesure de la peur de tous ceux qui craignent par-dessus tout un rapprochement de la gauche (la vraie) d’avec les musulmans, mais aussi les gilets jaunes...le peuple en somme. Ce rapprochement et ces convergences nécessaires étant les seules susceptibles d’apporter le changement si nécessaire à la France.

L’UJFP est totalement solidaire d’Esther Benbassa violemment attaquée pour avoir apporté un soutien sans faille à la lutte contre l’islamophobie.

L’UJFP considère que l’expérience juive du racisme, de la désignation comme bouc émissaire jusqu’au génocide a une portée universelle, et s’y référer est une affirmation de l’universalité de la lutte antiraciste.

L’UJFP continuera à combattre le racisme sous toutes ses formes.

La Commission communication externe, pour la Coordination nationale de l’UJFP, le 11 novembre 2019


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1949 / 4732724