Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Éducation laïque ou endoctrinement militariste ?

mercredi 13 mars 2019 par UJFP-PACA

Par UJFP-PACA.

Un des aspects du sionisme c’est de séparer les Juifs du reste de l’humanité.

Cette séparation commence dès l’enfance.

Il y a quelques décennies, l’écrasante majorité des enfants juifs de France étudiaient dans des établissements publics. C’est hélas fini. Les établissements privés juifs se sont multipliés. Qu’apprend-on dans ces établissements sous contrat, financés par l’État ?

La soirée organisée le 25 mars dans un des établissements privés juifs de Marseille, l’école Yavné, jette une lumière inquiétante sur les objectifs pédagogiques de cet établissement. La soirée va glorifier un « exploit » de Tsahal, l’opération Entebbe, bien dans l’esprit de la mise en condition de la population israélienne.

Cette « armée la plus morale du monde », c’est celle qui aujourd’hui tue de sang froid des civils désarmés à Gaza, arrête des enfants de 12 ans et pratique tortures et humiliations. Cette armée est devenue une « référence », partout dans le monde, en ce qui concerne l’enfermement et le contrôle des populations qui expriment leur volonté de démocratie et d’émancipation.

Malgré ces crimes, les propagandistes israéliens expliquent aux enfants qu’Israël appartient au monde « libre et civilisé » face aux « barbares » qui l’entourent. Ces enfants sont ainsi préparés psychologiquement à aller servir dans cette « belle » armée, à l’image du soldat franco-israélien Elor Azaria qui a assassiné un Palestinien blessé et désarmé à Hébron, et est aujourd’hui libre et considéré comme un héros par toute une partie de la société israélienne.

Chaque année, des milliers de jeunes français, notamment en région PACA, effectuent leur service militaire en Israël. Cette soirée d’endoctrinement vise donc à alimenter l’armée israélienne en nouvelles recrues.

L’UJFP proteste contre l’endoctrinement des jeunes Français juifs. Elle proteste contre cette violation flagrante de la laïcité. Elle exige des autorités académiques qu’elles interdisent cette soirée d’endoctrinement militariste.

Dernier « petit » détail : Médiapart a révélé en 2014 que le Parquet avait ouvert une enquête préliminaire pour l’attribution sans raison valable par la mairie de Marseille d’une subvention de 250 000 euros à l’école Yavné destinée à la construction d’un gymnase. Elle soupçonnait un contournement du code de l’éducation. On attend les conclusions de cette enquête et surtout l’interdiction de la soirée du 25 mars qui est plus qu’un contournement du code de l’éducation.


Voici l’affiche en question :

UJFP-PACA


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 559 / 4635860