Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Communiqué de presse du C-O10MAI

jeudi 7 mars 2019

Paris, lundi 04 mars 2019.

Communiqué de presse du C-O10MAI

“Victor Schoelcher n’est pas le dernier personnage français à avoir aboli l’esclavage en 1848, ce titre revient au député français Félix Houphouët Boigny, abolissant le travail forcé le 11 avril 1946, (forme d’esclavage néo-colonial du XXème siècle) .”

À l’attention de tous les citoyens ;

Appel à signataires pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France et à l’organisation d’une mobilisation interactive nationale et internationale le 11 avril 2019, date de commémoration de l’abolition du Travail Forcé.

Le 04 mars 2017, un collectif d’associations, d’organismes syndicaux et de personnalités publiques anticoloniales sous l’égide, de l’historien universitaire Olivier Le Cour Grandmaison, lance un appel sous forme de pétition, pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France. Depuis deux ans notre pétition n’a recueilli que quelques milliers de signatures alors qu’elle vise le million.

A la suite de cet appel, l’ancienne députée Cécile Duflot dépose deux propositions de loi enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 10 mai 2017, sur le passé colonial de la France, pour compléter la loi 2001-434 dite Taubira, en reconnaissant le travail forcé comme crime contre l’humanité, en prévoyant des réparations pour le travail forcé comme pour l’esclavage et la traite des africains transatlantique et de l’océan indien.

Afin de poursuivre cette initiative et ainsi commémorer le 11 avril 1946, date de l’abolition du travail forcé, l’association mémorielle “Comité d’Organisation du 10 Mai”, en collaboration avec les organisations et personnes publiques signataires, relance l’appel, pour la reconnaissance de ces crimes coloniaux perpétrés par la République française du XIXème au XXème siècle dans son empire colonial ; d’Afrique, de l’Océan indien, d’Orient, d’Asie et d’Océanie.

Dans le cadre de cette pétition et du grand débat National et international qu’elle devrait susciter, le C-010MAI, en collaboration avec la Compagnie Monsieur Madame, lance l’appel d’une action populaire interactive, le 11 avril 2019, pour que chaque organisation se mobilise dans sa commune, sa région, son pays. Ainsi cette journée nationale de commémoration de l’abolition du travail forcé dite loi N° 46-645 Houphouët Boigny sera reconnue et la proposition de loi Cécile Duflot sera adoptée et appliquée.


Liens utiles :

- Signez la pétition “Mes Opinions” : Reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France

- Article de presse “Le courrier de l’Atlas

- Article de presse Médiapart : À l’attention de tous les citoyens

- Proposition de loi Cécile Duflot : N° 2017-4640

- Article de presse “Libération” : Projet de loi Cécile Duflot sur le passé colonial de la France


Programme du C-O10MAI pour mars, avril et mai :






Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 142 / 3921749