Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Le camp des Milles, c’est notre mémoire, pas celle de l’apartheid israélien !

lundi 8 octobre 2018 par UJFP-PACA

L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) est une association juive qui perpétue la tradition de ces nombreux/ses Juives et Juifs qui considèrent que leur émancipation en tant que minorité opprimée passe par l’émancipation de toute l’humanité.

Dans notre association, nombreux/ses parmi les plus âgé-e-s sont des enfants cachés pendant l’occupation ou des enfants de rescapé-e-s (résistant-e-s, déporté-e-s …). Nous sommes beaucoup à avoir des disparu-e-s parmi nos proches.

Au nom de cette histoire, nous combattons farouchement le racisme et les discriminations sous toutes leurs formes contre les Noirs, les Roms, les Arabes, les musulmans et bien sûr les Juifs.

Le 10 octobre au Camp des Milles, un événement sur l’antisémitisme est organisé. L’invitée d’honneur à cet événement est Madame Aliza Bin-noun, ambassadrice d’Israël en France.

Pour nous, cette invitation est une injure à notre mémoire. Le gouvernement israélien est clairement un gouvernement raciste. Faut-il rappeler les déclarations incessantes de tous les dirigeants israéliens depuis des années qui sont parfois des appels au meurtre ?

Ehud Barak, ancien Premier ministre : « Les Palestiniens sont comme des crocodiles. Plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent ».
Ayelet Shaked, ministre de la justice dit des mères palestiniennes « qu’elles doivent mourir et leurs maisons doivent être détruites de telle sorte qu’elles ne puissent plus abriter de terroristes ».

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou vient en France inciter les Juifs français à partir : « L’État d’Israël, c’est votre foyer ». Faire partir les Juifs d’Europe a toujours été un projet antisémite. Il fait des déclarations négationnistes expliquant qu’Hitler ne voulait pas tuer les Juifs et que c’est le grand Mufti de Jérusalem qui lui a donné cette idée. Il est devenu l’ami de tous les antisémites, des Chrétiens sionistes américains au Premier ministre hongrois Viktor Orban qui réhabilite le régime nazi de l’Amiral Horthy. Il ordonne aujourd’hui à son armée de tirer sur des civil-e-s en les traitant de terroristes comme autrefois l’occupant allemand accusait ceux qui résistaient d’être des terroristes.

La mémoire du camp des Milles appartient à toutes celles et ceux, Juifs, Tsiganes, communistes, homosexuels, résistants, discriminés et proscrits de toutes sortes qui ont subi la barbarie nazie.
Madame Bin-noun n’a rien à faire là. L’idéologie du gouvernement qu’elle représente est à l’antithèse de celles des victimes enfermées aux Milles.

UJFP-PACA


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 556 / 3723344