Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Israël : seuls les fous continuent à danser en haut de l’immeuble

samedi 19 mai 2018

15 MAI 2018 | PAR SAINTUPERY | BLOG : LE BLOG DE SAINTUPERY

« Quiconque vit avec les contradictions du sionisme est condamné tôt ou tard à sombrer dans la folie. Il est impossible de vivre comme cela. Il est impossible de coexister avec une injustice aussi terrible. » Ces propos datent d’il y a quinze ans, comme les deux autres citations ci-dessous. Ils n’ont hélas pas pris une ride. Merci Donald, merci Bibi, pour ce beau voyage sur la route de l’enfer...

“Aujourd’hui, la nation israélienne s’appuie sur un échafaudage de corruption, lui-même posé sur des fondations d’oppression et d’injustice. En tant que telle, la fin de l’entreprise sioniste est déjà à notre porte. Il existe une vraie probabilité que notre génération soit la dernière génération du sionisme. Il se peut qu’il y ait un État juif, mais il sera d’un autre genre, étrange et affreux. […] Il apparaît que ces deux mille ans de lutte du peuple juif pour sa survie se réduisent à un État de colonies, dirigé par une clique sans morale de hors-la-loi corrompus, sourds à la fois à leurs concitoyens et à leurs ennemis. […] Une structure construite sur de l’insensibilité à l’homme s’effondrera d’elle-même, inévitablement. Prenez bien note de cet instant : la superstructure du sionisme s’effondre déjà […] Seuls les fous continuent à danser en haut de l’immeuble, alors que les piliers s’effondrent.”

Avraham Burg (membre du parti travailliste israélien, ex président de la Knesset), The Guardian, 15 septembre 2003 (initialement paru dans Yediot Aharonot).

*

“Je ne suis pas psychologue, mais je crois que quiconque vit avec les contradictions du sionisme est condamné tôt ou tard à sombrer dans la folie. Il est impossible de vivre comme cela. Il est impossible de coexister avec une injustice aussi terrible. Il est impossible de vivre avec des critères moraux aussi contradictoires. Quand je contemple non seulement les colonies, l’occupation et la répression, mais aussi le mur démentiel derrière lequel les Israéliens tentent de se cacher, j’en viens à la conclusion qu’il y a quelque chose de très profond dans notre attitude à l’égard du peuple autochtone de cette terre qui nous fait complètement délirer.”

Haïm Hanegbi (citoyen israélien, membre du mouvement pacifiste Gush Shalom), “Cry, the beloved two-state solution”, Ha’aretz, 10 août 2003.

*

“La vérité déprimante, c’est que le comportement actuel d’Israël n’est pas seulement néfaste pour les États-Unis, bien qu’il le soit indéniablement. Il n’est même pas seulement néfaste pour Israël lui-même, comme de nombreux Israéliens le reconnaissent tacitement. La vérité déprimante, c’est qu’Israël est néfaste pour les Juifs.”

Tony Judt (historien juif anglo-américain, 1948-2010), « Israel : The Alternative », New York Review of Books, 23 octobre 2003.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 388 / 3492553