Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Trump-Nétanyahou : Fauteurs de guerre et apprentis sorciers

jeudi 7 décembre 2017 par le Bureau national de l’UJFP

Ils disposent de la force, ils croient être les maîtres du monde.

Ils procèdent par la violence, par le fait accompli permanent, par le franchissement des lignes.

Ils disent haut et fort : « le droit international, on s’en fout ».

Pour bien marquer le nouvel ordre mondial qu’ils veulent imposer, ils ont déjà quitté l’UNESCO.

En affirmant que Jérusalem, dont l’occupation depuis 1967 a été déclarée illégale par tous les textes internationaux, est la capitale d’Israël, Trump relance la guerre et flatte sa base électorale chrétienne sioniste à laquelle il doit beaucoup. Son message aux peuples de la région est clair : « vous n’avez pas le choix, il y aura le « grand Israël » et quelques territoires disparates enfermés et non-viables qu’on appellera « État palestinien ». Trump donne l’ordre aux dirigeants pro-occidentaux du monde arabe de le suivre.

Nétanyahou l’a largement précédé. Il généralise la détention administrative comme actuellement contre Salah Hamouri, Khalida Jarrar et bien d’autres. Il légalise 55 colonies dites « sauvages ». Il prévoit d’étendre les limites de Jérusalem pour y inclure les principales colonies. Il démolit consciencieusement les infrastructures palestiniennes, y compris celles financées par l’Union Européenne. Il prépare une loi fondamentale faisant d’Israël l’État-Nation du peuple juif, faisant des 6 millions de Palestiniens qui vivent entre mer et Jourdain des parias étrangers et mettant en danger les Juifs du monde entier qui refuse ce délire tribal.

Nétanyahou vient à Paris et à Bruxelles les 10 et 11 décembre.

En 1948, quand Begin était venu aux États-Unis, Hannah Arendt, Albert Einstein et de nombreuses personnalités juives américaines avaient écrit au président Truman : « Begin arrive, c’est un terroriste, arrêtez-le ou expulsez-le ».

Nous disons la même chose au président Macron et à la ministre européenne Federica Mogherini : « Nétanyahou viole en permanence le droit international. Refusez de le recevoir. Cessez d’être complice. Pour arrêter ce rouleau compresseur qui mène à la guerre, il faut sanctionner l’État d’Israël au lieu de lui dérouler le tapis rouge ».

Plus que jamais le BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) est la réponse indispensable aux délires des politiques.

Nous appelons à manifester contre la décision de Trump et contre la venue de Nétanyahou.

A Paris, rassemblement place de la République à 14 h, le samedi 9 décembre, à coté de la banderole BDS France....

Le Bureau national de l’UJFP, le 7 décembre 2017


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3409 / 2607614