Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


FRANCE O CE SOIR GAZASTROPHE

mercredi 10 février 2010

la direction de France Ô confirme le maintien de la diffusion du film documentaire Gaza-strophe sur France Ô le 10 février 2010 à 20h35.

Mais les pressions qui s’exercent en ce moment encore pour empêcher cette diffusion continuent et sont du plus haut niveau, politique et diplomatique. Rien n’est donc sûr jusqu’à la dernière minute.

3000 mails de soutien sont parvenus à France Ô, de toute la France, en moins de 48h pour les remercier de cette programmation et les encourager à résister aux pressions.
Il faut croire que de très nombreux citoyens ont envie et besoin de juger par eux même, de voir ce qui s’est passé à Gaza et d’entendre parler les Gazaouis. Il faut croire aussi que ces tentatives de censure leur répugnent.
Continuez d’envoyer des mails de soutien à France Ô. Il faut que les gens courageux et qui résistent aux pressions soient encouragés et sachent qu’ils ne sont pas seuls. Nous sommes tous les garants de la voix de Gaza .

Ecrivez à :
walles.kotra@francetv.fr
luc.laventure@francetv.fr
sophie.levillain@francetv.fr
avec copie à contact@cinemeteque.com et diffusez largement autour de vous ce message.
GAZA-STROPHE, le jour d’après, un film de 55 mn réalisé par Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk
ci-dessous, un article sur le site jforum.fr :
http://jforum.fr/spip.php?article1665
et un lien vers le dossier de presse du film :
http://gaza-strophe.cinemeteque.com/presse/

courrier de l’ujfp à France Ô
Bonjour,
Nous sommes heureux et fiers que France ô soit la chaîne de
télévision qui ait choisi de programmer le film Gazastrophe.
Nous considérons en effet pour avoir vu ce film, qu’il constitue un
témoignage remarquable réalisé dans l’immédiat après coup de l’opération
"plomb durci" sur Gaza. Il est donc très important que les citoyens
français ne soient pas maintenus dans l’ignorance, par l’absence d’image
dûe à l’interdiction israélienne d’entrer dans la bande de Gaza, de ce
que ses habitants ont à dire sur ce qu’ils ont subi et subissent
aujourd’hui encore . Cette interdiction faite à la presse mondiale
pendant l’opération israélienne contrevenait à toutes les régles de
l’information en démocratie. Cette interdiction renforcée de nos jours
contribue à resserrer l’étau qui enferme un million et demi de
personnes depuis plus de trois ans.
En luttant contre la loi du silence que l’on cherche à imposer dans
cette région du monde, France ô remplit honorablement son devoir
d’information. Qu’il en soit remercié. Nous lisons avec effroi sur
certains sites communautaires des appels à la censure doublés d’insultes
contre votre travail, et nous tenons à vous manifester fermement notre
soutien pour une information libre et démocratique qui s’inscrit de
plus dans le respect des votes largement majoritaires du rapport
Goldstone sur cette opération, à la fois par la Conférence des droits
humains des Nations Unies à Genève et par l’assemblée générale des
Nations Unies . Ce rapport établit, sur la base de témoignages nombreux
et divers, y compris d’organisations israéliennes des droits de l’homme,
ce qu’a représenté cette opération en termes de violation des droits
humains et crimes de guerre. France ô en montrant ce film se situe
donc du côté du droit international et du respect des droits humains.
Faire que l’on voie et entende le témoignage unique que représente
Gazastrophe, est un acte citoyen et moral. C’est le silence que ces
sites cherchent à imposer sur Gaza qui serait meurtrier et hors la loi.
Michèle Sibony - André Rozevègue - coprésidents de l’Union Juive
Française pour la Paix

Quelques lettres de soutien à France Ô qui nous ont été envoyées par leurs auteurs et anonymées ici
Je vous écris en soutenant totalement votre programmation du film Gaza Strophe, une chaîne de france télévision se doit d’aller jusqu’au bout de son engagement vis à vis d’un peuple meurtri au plus profond de sa chair et enfermé dans une prison à ciel ouvert depuis plus de trois ans. J’ai essayé moi même de me rendre à Gaza en février et décembre dernier sans succès. Les témoignages que j’ai pu recueillir m’ont horrifiés et j’espère que ceux recueilli pas les réalisateurs arriveront enfin aux oreilles des téléspectateurs français grâce à vous.
Avec mon soutien plein et entier.
J-YC
Professeur d’Université


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 66 / 2400620