Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Déclaration de la Coalition Internationale des Sans-Papiers et Migrants (CISPM) pour les 60 ans du Traité de Rome

lundi 27 mars 2017 par CISPM

L’Europe des peuples, c’est
l’Europe de la justice sociale,
de la liberté de
circulation et d’installation pour toutes et tous !
(dans le respect de l’article 13 de la Déclaration universelle des
droits de l’homme de 1948)

Le 25 mars 1957 était signé le traité de Rome, scellant la construction de la C.E.E., ex nom pour l’Union Européenne. Créée au sortir de la guerre de 39-45, cette union économique et politique se disait vouloir oeuvrer pour la paix et la liberté, la démocratie,l’égalité, la justice et la protection sociales, contre l’exclusion sociale et les discriminations.

Elle se disait également, envers le reste du monde, attachée aux principes de solidarité et de respect mutuel entre les peuples, de commerce libre et équitable, de protection des droits de l’homme et ceux de l’enfant, et d’élimination de la pauvreté. Elle déclarait dans le Préambule au Traité de Rome, sa volonté de confirmer la solidarité qui lie l’Europe et les pays d’outre-mer et les nouveaux pays indépendants, et d’assurer le développement de leur prospérité conformément aux principes de la Charte des Nations-Unies.

60 ans plus tard, l’Union Européenne a trahi ces valeurs pour des murs et des
guerres !

- Les pays membres
européens sont impliqués dans bon nombre de guerres et conflits de par le monde et dans la vente d’armes, entrainant des millions de personnes sur les routes de l’exil,

- Les entreprises
européennes s’accaparent les terres et les ressources minières des pays pauvres, poussant ainsi les populations de ces régions à migrer elles aussi pour pouvoir subsister et nourrir leur famille,

- la politique
migratoire européenne refuse d’accueillir dignement les populations voulant trouver asile en Europe, refuse de donner des visas qui permettraient aux personnes de venir en Europe par des voies légales et sûres, sans risques de perdre la vie en Méditerranée, en mer Egée, dans l’océan indien, dans les déserts ou encore entre les mains des passeurs, préférant construire des hotspots, des centres d’enfermement, des murs, fermer les frontières pour enfreindre la liberté de circulation des personnes, discriminer et criminaliser les personnes migrantes, les accusant de tous les maux.

L’Europe n’est que l’Europe de la finance, et la liberté la mieux défendue est la liberté de circulation des marchandises et des capitaux, avec corruption des élites et élus à la clé !

Point d’humains ni d’humanité dans cette Europe qui se replie sur elle-même !
Preuve en est la montée en puissance des partis d’extrême droite européens !
L’Europe a oublié qu’elle a prospéré et continue à le faire grâce aux apports extérieurs, qu’ils soient humains par la main d’oeuvre venue l’aider à se reconstruire et s’enrichir ou qu’ils soient économiques par les matières premières qu’elle pille et qui sont indispensables à son essor.

La Coalition Internationale des Sans-Papiers et Migrants refuse cette chasse aux sorcières de l’Europe menée contre les personnes migrantes tout comme elle s’oppose à ce que l’immigration serve de bouc émissaire à son incapacité à apporter à sa propre population, égalité et justice sociale.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 658 / 2593873