Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


« La loi sur la citoyenneté n’est pas raciste »

jeudi 25 mai 2006

Non, ce n’est pas le titre du dernier communiqué de la Ligue des droits de l’Homme au sujet de la loi Sarkozy sur l’immigration. C’est la conclusion du Mishael Heshin, juge à la Cour suprême d’Israël, au sujet de la dernière loi israélienne qui décrète qu’une Palestinienne (des territoires occupés) mariée à un Israélien n’a pas droit à la citoyenneté israélienne si son conjoint, pourtant titulaire d’un passeport israélien, est Arabe. Ainsi en a décidé la Cour suprême, par six juges contre cinq. Nicolas Sarkozy-Ehoud Olmert, même combat pour l’exclusion. Les cinq juges minoritaires, menés par Aaron Barak, estiment que la loi porte atteinte aux droits fondamentaux des époux. Me Orna Cohen, qui a plaidé pour des familles palestiniennes, a qualifié la décision du tribunal de « très grave ». Selon elle, « la Cour suprême a refusé d’aider juridiquement ces familles face à l’une des lois les plus racistes jamais entérinées, qui refuse des droits fondamentaux à certaines personnes, uniquement en fonction de leur appartenance ethnique ». Et comme Me Cohen, de nombreux Israéliens continuent à combattre le racisme institutionnel qui vise à séparer les citoyens du pays selon qu’ils seraient d’origine juive ou arabe.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 30 / 1985028