Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Grand meeting des familles contre les violences policières, le 4 mars à Paris !

jeudi 23 février 2017

21 FÉVR. 2017 PAR MARCHE19MARS BLOG : LE BLOG DE MARCHE19MARS

Le 4 mars 2017, 13h30, bourse du travail de Paris (85 rue Charlot à République). En présence des familles des victimes et notamment de Jessica Koumé, Amal Bentounsi et Ramata Dieng Et en présence d’Omar Slaouti, porte parole du collectif 19 mars, mais aussi de nombreux représentants des organisations et collectifs signataires de l’appel de la Marche.

Le collectif d’organisation de la Marche du 19 mars appelle à un grand meeting qui se tiendra à la bourse du Travail de Paris le 4 mars prochain autour de la famille d’Amadou Koumé, mort le 6 mars 2015 dans le commissariat du 10ème arrondissement. Rappelons qu’Amadou Koumé est mort d’un œdème pulmonaire survenu dans un contexte d’asphyxie avec traumatisme facial et cervical. Il est une victime de plus de pratiques policières d’interpellation scandaleuses comme la clé d’étranglement, des pratiques jugées tellement dangereuses qu’elles sont interdites dans de nombreux pays. Une fois de plus, pourtant, la justice vient de rendre un non-lieu dans cette affaire.

A Bobigny, nous étions nombreuses et nombreux en solidarité avec Théo Luhaka, contre les humiliations, contre les violences policières, contre le racisme. Pour Théo bien sûr qui a été frappé et violé mais aussi pour Amadou Koumé, Amine Bentounsi, Lamine Dieng, Wissam El Yamni, Zyed Benna et Bouna Traoré, Adama Traoré et bien d’autres tués par la police. Une fois de plus la police a tout fait pour provoquer délibérément les manifestant.e.s et criminaliser la mobilisation. Nous affirmons ici notre solidarité avec les 37 interpellés.

Depuis plus de 40 ans, les policiers bénéficient d’une véritable impunité dans les quartiers. Contrôles au faciès, tutoiements, injures et provocations racistes pendant que la justice couvre ces agissements en acquittant ou en donnant du sursis aux policiers incriminés. Aujourd’hui un syndicaliste policier peut tranquillement à la télé défendre l’utilisation du terme raciste bamboula.

La dernière loi votée par ce gouvernement est un véritable arsenal répressif, la loi de sécurité publique s’ajoutant au maintien de l’état d’urgence. Les règles de légitime défense pour les policiers, sont assouplis et les peines pour outrage aux forces de l’ordre sont alourdies. L’impunité policière est désormais légalisée !

Nous ne baisserons pas les yeux ! Contre la hogra, les humiliations répétées, le racisme et les violences policières nous nous réunirons le 4 mars à la bourse du travail de Paris, rue Charlot, à 14h et nous marcherons tous ensemble le 19 mars à Paris.

Les deux rdv sont pris ! Soyons nombreux à exprimer notre résistance au meeting et dans la rue !


Rendez-vous

  • À Paris, grand meeting des familles contre les violences policières, le 4 (...) 
    Le samedi 4 mars 2017 à 13h30
    Bourse du travail de Paris

    85 rue Charlot à République



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 160 / 2403878