Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


La police Yo’av attaque continuellement Al-Araqib et Umm al Hiran dans le Negev / Naqab

jeudi 19 janvier 2017 par Irène Steinert

Al-Araqib
Le jeudi, le 12 janvier 2017, des agents du gouvernement ont escorté la police Yo’av, qui a confisqué 3 voitures, un réservoir d’eau et une charrette et a demoli encore une fois (108ème) le village.

Voir la vidéo et des photos, qui montrent la démolition et le discours de Sheik Sayyah Al Turi. Il parle de la situation des Bédouins dans le Negev et de la politique israélienne d’apartheid et de destruction à l’égard de ses propres citoyens.

Les photos :




La vidéo :

https://www.facebook.com/NegevCoexistenceForum/videos/vb.283871305016133/1213966318673289/?type=2&theater

Umm al- Hiran
Le matin du 18.1.17 des forces de démolition massive accompagnées de de l’unité Yo’av (police) ont pénétré le village Umm al-Hiran dans le Naqab afin d’expulser les habitants et de démolir leurs maisons dans le but de construire le village juif " Hiran" sur leur terres. La brutalité policière en utilisant des munitions réelles, des balles de caoutchouc, du gaz lacrymogène a blessé beaucoup de résidents et militants. Yaakob Musa Abu al-Qian, 50 ans résident, a été abattu par la police et tué lors qu’il a été arrêté. La brutalité policière a blessé des femmes, hommes et enfants dans le village. Pendant plusieurs heures, la police n’a pas permis aux habitants de quitter le village et aux militants d’y entrer. Les médias juifs n’ont pas rapporté correctement cette horrible violence. Beaucoup de reportages ont refusé de reconnaître la résistance et ont qualifié les résidents des terroristes. Pour plus d’informations sur le village :
https://goo.gl/67CWwC

Source : Facebook Negev Coexistence Forum| פורום דו-קיום בנגב | منتدى التعايش السلمي في النقب
(traduction IS)

JPEG - 471 ko
photo Yaela Raanan





Rassemblement Université Ben Gurion, le matin du 18 janvier :


Rassemblement le soir du 18 janvier à Tel Aviv :

Toutes les photos ont été copiées de :Negev Coexistence Forum| פורום דו-קיום בנגב | منتدى التعايش السلمي في النقب , Azez Alaraqib Alaraqib , سليم العراقيب

Irène Steinert
Paris, le 19 janvier 2016


Visite au village Umm-Al-Hīrān , le 7 octobre 2015
(copié de mon journal :Séjour en Israël - Palestine du 4 au 11 octobre 2015)

Salem, le maire, est originaire de ce village. Il nous expliquait l’histoire tragique de Umm-Al-Hīrān, un village reconnu ! Après 13 ans de procédures juridiques, la Cour Suprême a décédé le 5 mai 2015 que le village Umm al-Hīrān sera détruit pour construire sur ses ruines une ville juive « Hiran ». Les habitants appartiennent à la tribu Abu al Qia, d’origine de Wadi el Zubala, où ils vivaient de l’agriculture. Après la guerre de 1948-1949, l’administration militaire les déplaça plusieurs fois. En 1956, avec l’autorisation de l’ILA (Israel Land Authority - Administration territoriale) d’Israel), ils ont construit l’Umm al-Hīrān.
C’est Ariël Sharon qui voulut y construire des colonies juives près de la ligne verte pour des raisons de sécurité. En conséquence, l’Umm al-Hiran doit être démoli.
Les villages dans le Naqab essayent de se regrouper pour protester, mais le manque de financement et de structures rend cette action très difficile.
Les Bédouins se sentent considérés comme des ennemis de l’Etat et non comme des citoyens Israéliens. Ils ont le droit de voter à la Knesset, mais pas le droit de s’exprimer sur le développement local ! Dans ces conditions, il est très difficile, en particulier pour les jeunes, de garder espoir et de les encourager à suivre une formation professionnelle.
Les titres de propriété sur leurs terres ont été inscrits sur les registres ottomans ou du mandat anglais, mais le cadastre israélien de 1948 ne les reconnaît pas.
Salem exprime le sentiment de désespoir et de découragement total des Bédouins, en soulignant que son fils a pourtant servi comme autres bédouins dans l’armée israélienne !


Copié de Le FNJ-KKL continue à mettre en pratique sa politique sioniste dans le Néguev/Naqab. Flash-back en photos sur les événements entre le 24 juillet et le 20 septembre 2016 étant la suite du bulletin du 21 juillet « Le FNJ-KKL reprend le boisement des champs d’Al Araqib »
(Irène Steinert)

Le 17 janvier 2016, la Cour Suprême d ’Israël a rejeté la demande de poursuite des discussions sur l’avenir des deux villages bédouins non-reconnus Atīr et Umm al-Hīrān. La Cour a maintenu l’ancienne décision selon laquelle l’État pourra démolir les deux villages et expulser leurs résidents. Le NCF déclare dans la mise à jour l’Update du 17 janvier : Nous , les Bédouins et les résidents juifs du Néguev , continuerons à lutter ensemble contre cette décision raciste, inhumaine et injuste de détruire ces deux villages pour planter une forêt et y construire une ville juive.


Document(s) joint(s)

Umm Al-Hiram 18-01-2017

19 janvier 2017
info document : PDF
476.2 ko

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 471 / 1928396