Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Solidarité avec les anticolonialistes américains

lundi 17 avril 2006

Nous sommes actuellement dans la semaine de Pessah, la pâque juive qui commémore la libération des Hébreux de l’esclavage dans l’Égypte des pharaons il y a plus de trois millénaires. Le 15 avril, l’UJFP a célébré cette fête à Paris avec une cérémonie laïque dédiée au peuple palestinien et à sa lutte pour l’autodétermination, qui a réunit une trentaine de militants.

Le 11 avril, une vingtaine de jeunes Juifs se sont réunis pour un seder (la cérémonie traditionnelle de Pessah) à Boston, dans l’État de Massachusetts, sous les fenêtres d’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) et du JCRC (Jewish Community Relations Council). Cette première organisation est un lobby pro-israélien aux États-Unis et la deuxième est affiliée au « CRIF » local. Ces jeunes ont conduit leur séder en exprimant leur soutien aux droits du peuple palestinien, en opposition à la politique prônée par l’AIPAC et le JCRC. Leur cérémonie s’est tenue sous une banderole qui clamait « Pessah veut dire libération pour tout le monde. Justice pour la Palestine », précisant que ni l’AIPAC, ni le JCRC ne parlent au nom de tous les Juifs. L’ardeur universaliste des Juifs américains et de leurs amis ne s’arrête pas là. Le 7 mai, le Comité pour une paix juste en Israël et Palestine dans la ville de Oak Park (État d’Illinois) organise, pour la cinquième année consécutive, sa « Marche pour une paix juste en Israël et Palestine ». L’UJFP a envoyé un message fraternel à ses homologues américains pour les encourager dans leur démarche. Dans notre message, nous disons : « L’Union européenne, tout comme le gouvernement des États-Unis, vient de couper son aide financière à l’Autorité palestinienne parce qu’elle n’est pas satisfaite des résultats des élections palestiniennes, même si celles-ci se sont déroulées démocratiquement. Nous avons protesté, tout comme vous sans doute de votre côté de l’Atlantique, contre cette mesure qui prive le peuple palestinien d’une source importante du financement des programmes sociaux dont il a tant besoin. Et pendant ce temps Israël viole le droit international en ne démantelant pas le Mur construit sur des terres palestiniennes, malgré la décision de la Cour internationale de justice. Une coupure dans l’aide financière octroyée à Israël serait peut-être la bonne mesure à prendre afin de contraindre Tel-Aviv à respecter ses obligations internationales. Nous saluons votre initiative à Oak Park et appelons les citoyens de toutes origines à soutenir la cause d’une paix juste entre les peuples israélien et palestinien. »


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 33 / 1977237