Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras : réunion publique le 17 juin 2016 à 19h à Strasbourg & manifestation le 25 juin à Colmar

vendredi 10 juin 2016

Le 26 août 2014, Hocine Bouras, qui avait alors 23 ans, a été tué d’une balle dans la joue sur l’autoroute A35 par un gendarme, alors qu’il était menotté et en situation de transfert vers le tribunal de Colmar. La famille de Hocine n’a appris la mort de ce dernier que plus tard par le journal local. Elle n’a eu de cesse depuis de demander que Vérité et Justice soient faites sur ce meurtre en se portant partie civil au procès. Un premier non-lieu sera requis par le parquet à la fin novembre, en pleine promulgation de l’état d’urgence, et sera confirmé en janvier.

Cette annonce de non-lieu est insupportable, car elle vient confirmer l’existence d’un permis de tuer dans l’institution policière, soutenu par l’institution judiciaire. Les crimes policiers visent, principalement, les jeunes non-blancs issus des quartiers populaires. Ils témoignent d’un racisme d’Etat dont la police est le bras armé. En clair, il y a en France des morts - et donc aussi des vies - qui ne comptent pas ! En effet, le non-lieu est le lot de la plupart des affaires, aussi différentes soient-elles, concernant les tué.e.s par la police (qui se dénombrent officiellement à plus d’une dizaine par an) : Lamine Dieng, Amadou Koumé, Amine Bentounsi, Wissam El Yamni, Mourad Touat, Ali Ziri, Abdoulaye Camara, Lahoucine AIT Omghar, Nabil Matboul, Youcef Mahdi, Bertrand Nzabonayo,......

La famille de Hocine, soutenue par des militant.e.s locaux et d’autres collectifs luttant contre les crimes policiers, décide de ne pas baisser les bras en faisant immédiatement appel de cette décision de justice. Le rendu du jugement d’appel sera le 07 juillet. Elle a aujourd’hui conscience que seule la construction d’un rapport de force collectif lui permettra de renforcer cette lutte, et décide ainsi de créer le 28 mai 2016 le « Collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras ».

En vue de pouvoir échanger sur les enjeux de ce collectif, ses besoins financiers et pratiques, ses actions, ses axes de travail et d’investigation, et permettre à chacun et chacune qui le souhaitent, de soutenir ou de s’y impliquer au mieux, nous organisons :

- une réunion publique le vendredi 17 juin 2016 à 19h à la Maison des Association, 1a place des Orphelins, Strasbourg
- une manifesation le samedi 25 juin à Colmar

En ces temps où les quartiers populaires et le mouvement social ne comptent plus son lot d’arreté.e.s, d’enfermé.e.s, de tabassée.e.s, de blessé.e.s graves, de mutilé.e.s, voir de tué.e.s par l’action et l’armement des forces de l’ordre, il est :

- Urgent de s’organiser face à l’impunité policière,
- Urgent de faire cesser ce cortège de vies brisées,
- Urgent d’affirmer une solidarité matérielle et politique pour lutter contre l’indifférence et la normalisation des crimes policiers,
- Urgent de lutter contre les politiques sécuritaires et la justice à deux vitesses !

Tant qu’il n’y aura pas de justice, Il n’y aura pas de paix !

Rendez-vous

  • À Strasbourg : réunion publique du Collectif Vérité et Justice pour Hocine (...) 
    Le vendredi 17 juin 2016 à 19h00
    Maison des Association,

    1a place des Orphelins
    Strasbourg



  • À Colmar : manifestation appelée par le Collectif Vérité et Justice pour Hocine (...) 
    Le samedi 25 juin 2016
    Colmar


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 191 / 1989715