Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Des universitaires effacent l’éclat des prix ternis d’Israël

samedi 28 mai 2016 par BRICUP

23 mai | BRICUP |Traduction J.Ch. pour l’AURDIP

English

Le professeur Catherine Hall refuse le Prix Dan David.

Le professeur David Shulman fait don du montant de son Prix Israël à l’association résistante Ta’ayush.

La célébration du statut intellectuel d’Israël tourne à l’aigre.


On a annoncé que Catherine Hall, l’une des gagnants du généreux prix Dan David de cette année, a refusé l’offre. Son nom a été retiré du site web Dan David et elle n’ira pas à la cérémonie du 22 mai à l’université de Tel Aviv. Le professeur Hall est une historienne féministe britannique renommée, qui travaille hors des sentiers battus sur les structures coloniales et les héritages de la détention d’esclaves en Caraïbe britannique.

Le professeur David Shulman de l’Université Hébraïque de Jérusalem a reçu jeudi 12 mai le Prix Israël d’Etudes religieuses pour sur ses « études révolutionnaires sur la religion, la littérature et la culture en Inde du Sud ». Il a annoncé qu’il ferait don de son prix de 75.000 shekels (14.000 £) à Ta’ayush, association israélienne qui porte assistance aux résidents palestiniens des Collines du Sud d’Hébron. Il a émis une vidéo qui montre les agressions des Palestiniens par les colons et les forces de défense israéliennes.

Le professeur Richard Seaford, professeur émérite de Lettres Classiques à l’université d’Exeter, a expliqué : « La colonisation illégale et les mesures répressives du gouvernement israélien ont maintenant irrémédiablement terni les ’prix étincelants’ d’Israël. Pour les universitaires hors d’Israël, boycotter toutes les activités en lien avec l’État et les universités de l’État d’Israël est devenu la position par défaut. »

BRICUP soutient le boycott des universités d’Israël et des événements universitaires associés à l’État d’Israël. En 2013, Stephen Hawking a annulé sa présence à la ’Conférence du Président’ en Israël. L’engagement académique pour la Palestine a maintenant été signé par 700 universitaires britanniques.

NOTES POUR LES RÉDACTEURS

Pour plus ample information, contacter :
Jonathan Rosenhead

1. Les Prix Dan David

Tous les ans, il y a 3 Prix Dan David d’une valeur totale de 1 million $. Ils sont attribués à des universitaires non-israéliens dont les recherches sont orientées vers le passé, le présent et le futur. Chaque Prix est généralement partagé entre deux ou trois gagnants. Les Prix sont remis à l’université de Tel Aviv, fréquemment par le président d’Israël. Voir le site web officiel.

2. Catherine Hall

Catherine Hall est professeur d’histoire sociale et culturelle britannique moderne à l’University College de Londres. Son prix Dan David était sur la liste de la catégorie « Passé ». La citation disait que l’attribution était fondée sur « l’impact sur l’histoire sociale de son travail, en tant que pionnière de l’histoire du genre, de la race et de l’esclavage ». Elle travaille actuellement sur des projets importants financés par AHRC/ESRC sur les structures et l’héritage de la détention d’esclaves en Caraïbe britannique, projets politiquement et académiquement hors du commun.

3. Déclaration

Caherine Hall a communiqué ce qui suit à BRICUP :

“Ce que j’ai à dire, c’est que je me suis retirée du prix – ce fut un choix politique indépendant, décidé après de nombreuses discussions avec ceux qui sont impliqués dans la politique israélo-palestinienne, mais avec des regards différents sur comment agir au mieux.”

Pour plus de détails, voir la Newsletter 99 de BRICUP.

4. Le Prix Israël

On considère généralement le Prix Israël comme le plus grand honneur de l’État d’Israël. Il est remis tous les ans à l’occasion de la Journée de l’Indépendance d’Israël (le lendemain de la Journée de la Nakba, commémorée par les Palestiniens) au cours d’une cérémonie d’État à Jérusalem, en présence du président, du premier ministre, du président de la Knesset et du président de la Cour Suprême.

Ce prix a souvent provoqué des controverses.

5. David Shulman

Le professeur David Shulman est professeur de Sciences Humaines et détenteur de la Chaire Renee Lang à l’université hébraïque de Jérusalem. L’attribution du Prix Israël fait état de ses recherches exceptionnelles sur la religion, la littérature et la culture de l’Inde du Sud. La remise a eu lieu le 14 mai.

Le professeur Shulman est un membre de longue date de Ta’ayush, organisation israélienne qui travaille en partenariat avec les Palestiniens pour aider les résidents des Collines du Sud d’Hébron à résister aux attaques répétées à la fois des colons et de l’État d’Israël pour les déloger. Quand on lui a annoncé son prix en février, le professeur Shulman a dit : « J’ai hésité à accepter le prix étant donné la détérioration de la situation, qui maintenant concerne aussi la persécution des militants de Ta’ayush et d’autres militants pour la paix et les droits de l’Homme par l’establishment et l’extrême droite qui cherchent à perpétuer l’Occupation. »

Le don du montant de son prix par Shulman aidera Ta’ayush à couvrir ses principales dépenses : les frais de justice des militants qui sont constamment arrêtés, les dossiers qu’ils montent contre l’État et l’essence nécessaire pour conduire les militants jusqu’aux Collines du Sud d’Hébron toutes les semaines.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 974 / 2290542