Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


"DE PARIS À FERGUSON : COUPABLES D’ÊTRE NOIRS" - UN DOCUMENTAIRE INÉDIT ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR ROKHAYA DIALLO

lundi 21 mars 2016

Le magazine INVESTIGATIÔNS présenté par Samira Ibrahim aborde la question épineuse du racisme avec un documentaire exceptionnel réalisé par la journaliste militante Rokhaya Diallo, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale (le 21 mars).

Il sera diffusé le mercredi 23 mars 2016 à 20h50 sur France Ô.

RÉSUMÉ DU DOCUMENTAIRE :

Après une série de crimes commis par la police contre des Noirs dans plusieurs villes aux États-Unis, le monde a vu émerger une génération d’activistes noirs américains qui, avec des moyens inédits, a su mobiliser l’opinion internationale. En France, les médias ont couvert cette actualité, en n’hésitant pas à dénoncer le racisme institutionnel aux États-Unis. Pourtant, notre pays est confronté à la même problématique. Rokhaya Diallo, militante antiraciste française et noire, a donc décidé d’aller à la rencontre de ces nouveaux activistes pour comprendre les différences entre son pays et le leur. Issus des milieux populaires, responsables religieux ou étudiants, ils s’inscrivent dans la lignée de leurs aînés Martin Luther King et Rosa Parks. Ils revendiquent pourtant leur autonomie par rapport aux mouvements historiques des droits civiques. Qui sont ces jeunes qui ont vu un Noir accéder à la Maison-Blanche alors qu’ils étaient à peine en droit de voter ? Ils constatent avec colère que leur pays n’en a pas fini avec le racisme…

DÉCOUVREZ UN PREMIER EXTRAIT DU DOCUMENTAIRE



"Je me suis engagée contre le racisme après la mort, à Clichy-sous-Bois, de Zyed Benna et Bouna Traoré, deux jeunes issus des quartiers pauvres poursuivis par la police. Je suis l’actualité américaine avec beaucoup d’attention. Pour nous, les États-Unis symbolisent le fantasme d’un pays où tout est possible pour les Noirs : devenir stars planétaires ou même Président. L’élection de Barack Obama semblait annoncer l’ère d’une Amérique “postraciale”. Mais la relaxe, en 2013, de l’auteur de la mort d’un adolescent noir innocent, Trayvon Martin, puis, en 2014, la décision de plusieurs jurys populaires de ne pas poursuivre des policiers blancs responsables des décès de Michael Brown, à Ferguson, ou d’Eric Garner, à New York, provoquent des flambées d’indignation aux États-Unis. Lorsque les émeutes éclatent à Ferguson durant l’été 2014, les protestations s’organisent sur le terrain mais aussi sur la Toile par ces militants nouvelle génération."
(Rokhaya Diallo)

Sur le terrain, les phrases “Hands up, don’t shoot” (“Mains en l’air, ne tirez pas”) et “I can’t breathe” (“Je ne peux plus respirer”) — les derniers mots prononcés par deux victimes de violences policières impunies — sont mises en scène et reprises par des personnalités artistiques, sportives et des membres du Congrès.

Qui sont ces nouveaux activistes qui parviennent à mobiliser les plus hautes sphères de leur pays ? Qu’est-ce qui motive ces jeunes à l’ère du tout-Internet ?

VOIR UN DEUXIÈME EXTRAIT DU DOCUMENTAIRE


RENDEZ VOUS LE MERCREDI 23 MARS A 20h50 SUR FRANCE Ô


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 574 / 2407159