Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Un soulèvement légitime contre l’injustice

mardi 2 février 2016 par Ziad Medoukh

par Ziad Medoukh.

La spoliation d’un peuple recommence,

Un refrain de tragédie,

Des massacres interminables,

L’effusion du sang par une machine militaire,

Des exactions commises par une armée ignoble,

Folie meurtrière et abjecte !

Ainsi,

La violence de l’occupation féroce s’accroît,

L’injustice est à son comble.

Une pluie de balles qui sème la terreur,

Des séries de méfaits accomplis,

Des agressions dévastatrices !

Cruauté sanguinaire infligée aux civils,

Par des occupants qui aiment l’odeur du sang,

Par des criminels sans cœur et sans pitié,

Dans des territoires occupés mille fois.

Larmes amères des mères endeuillées

Rêves ternis par l’impuissance

Dans une Palestine martyrisée aux cœurs meurtris,

La mort renouvelée d’une population impuissante,

Les crimes planifiés qui passent et se ressemblent.

Une nouvelle tragédie effroyable,

Une navrante injustice,

Palestine la douloureuse,

Aux couleurs de souffrance

A qui l’escalade est ainsi imposée dans l’horreur.

Tout un peuple dans les tribulations,

Peuple cerné et persécuté,

Face à des violences exercées de toute part,

Des violences qui saccagent la vie des anges aux yeux rieurs.

Vie suspendue dans une prison,

Vie entre parenthèses dans un horizon lointain,

Pour une population humiliée.

Seule la flamme de l’espoir les maintient en vie.

Palestine,

Convaincue que l’injustice ne peut durer éternellement,

Que la vie jaillissante emporte le voile du deuil,

Que la conscience humaine n’a pas été faite pour la guerre,

Qu’elle respira l’air de la liberté après ces interminables années,

Qu’il y aura une fin victorieuse pour les opprimés,

Que la liberté est indivisible,

Qu’on peut assassiné une fleur, mais pas son parfum,

Que derrière chaque nuit sombre une aube souriante

Que l’humanisme supplante l’obscurantisme,

Que les criminels sont aux abois,

Palestine existe.

Palestine,

Avec son élan de vie si puissant,

Résiste !

Palestine, pays à fleur de malheur et de misère

Résiste contre les oppresseurs

Et les briseurs de rêves,

Persiste avec foi et abnégation,

Lutte contre la spoliation de sa terre avec vivacité.

Elle résiste dans sa magnifique opiniâtreté,

Bataille décisive pour la liberté.

De son sang, elle arrose les racines de la vie

Et rallume l’espoir au creux d’une aube rougissante.

Avec son peuple libre par le cœur et par l’esprit,

Un peuple qui ne veut être ni héros ni victime

Un peuple qui veut seulement vivre digne,

Avec force, endurance, bravoure et volonté farouche.

Un peuple qui combat les ennemis du soleil,

Avec ce sourire qui exile la haine,

Un peuple qui avance dans les ténèbres,

Un peuple qui espère

Devant l’incertitude du lendemain

Et continue de cultiver cet espoir irréductible.

Espoir qui embellit le quotidien cruel de ce peuple opprimé,

Espoir qui ne sait pas mourir,

Avec la conviction

De ne jamais abandonner,

Avec la conviction

Que les premières lueurs annonciatrices de liberté approchent,

Avec la conviction

Que le soleil de la paix brillera

Et que la lumière de la justice éclatera !


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 829 / 2352920