Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Le vice-chancelier autrichien annule sa visite en Israël

jeudi 10 décembre 2015

4 décembre 2015

Le vice-chancelier autrichien, Reinhold Mitterlehner, a annulé une visite prévue dimanche en Israël en raison de l’insistance israélienne pour que la rencontre ait lieu à Jérusalem-Est, annexé et occupé, a-t-on appris de sources proches des deux gouvernements.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de Reinhold Mitterlehner, également ministre de la Science, a confirmé vendredi que la rencontre prévue avec le ministre israélien de la Science, de la Technologie et de l’Espace, Ofir Akunis, avait été annulée, sans donner d’autres détails.

Selon des informations publiées vendredi dans la presse israélienne, Reinhold Mitterlehner devait arriver dimanche en Israël pour discuter, entre autres, de collaborations scientifiques avec Ofir Akunis, un faucon du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le bureau du ministre autrichien aurait averti qu’il ne participerait pas à une rencontre dans un lieu situé au-delà des lignes de 1967 et proposé de rencontrer M. Akunis dans un hôtel de Jérusalem ou à la Knesset, le Parlement israélien. Mais, selon les médias, M. Akunis a insisté pour que la rencontre ait lieu dans son bureau ou pas du tout.

"Ils voulaient (les Autrichiens) rencontrer le ministre (...) qui a dit que ce serait avec grand plaisir. Il a pensé que ce serait approprié que la rencontre ait lieu dans son bureau (de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est)", a déclaré vendredi à l’AFP le porte-parole de Ofir Akunis.
Israël considère le quartier de Sheikh Jarrah, comme les autres quartiers de Jérusalem-Est, comme faisant partie de sa capitale unifiée.

L’Union européenne, comme la plus grande partie de la communauté internationale, ne reconnaît pas l’occupation et l’annexion de Jérusalem-Est par Israël à la suite de la guerre israélo-arabe de 1967.
À ce titre, les ministres et diplomates ne sont habilités à rencontrer leurs homologues israéliens que dans la partie occidentale de la ville.

C’est la deuxième fois en quelques jours que la visite d’un haut responsable européen en Israël est annulée.
Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a annoncé mardi le report d’une visite qu’il devait effectuer en Israël et dans les Territoires occupés du 5 au 8 décembre, à la suite de la décision du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de suspendre les contacts avec l’Union européenne.

M. Netanyahu a ordonné dimanche la suspension des contacts diplomatiques avec l’UE sur le conflit israélo-palestinien, en réponse à l’étiquetage, au sein de l’Union, des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires occupés. Ces colonies sont considérées comme illégales au regard du droit international.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 433 / 1921544