Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Tel Aviv Sur Seine" : le mouvement BDS condamne la complicité, honteuse pour la « ville des lumières », de la Mairie de Paris dans la banalisation du terrorisme israélien

Communiqué du BNC.

Palestine occupée, 11 août 2015 - Le comité national palestinien du mouvement de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions d’Israël (BDS) condamne la décision de la Mairie de Paris d’organiser une journée festive « Tel Aviv sur Seine ».

Il appelle les populations palestiniennes et arabes ainsi que les forces progressistes partout dans le monde à protester pacifiquement devant les ambassades et les représentations françaises afin de faire la pleine lumière sur cette nouvelle complicité officielle française revenant à couvrir les crimes et le terrorisme israéliens.

Ce festival de pure propagande en faveur d’Israël est prévu jeudi prochain dans la capitale française malgré la forte opposition de la part du mouvement de soutien à la cause palestinienne en France et dans le monde. Le but de cette journée qui sera émaillée de performances musicales israéliennes et au cours de laquelle seront servis des mets populaires arabes présentés comme israéliens, est de renforcer la coopération entre les Mairies de Tel Aviv et de Paris et de promouvoir le tourisme en Israël.

Cette célébration de Tel Aviv par la Mairie « socialiste » de Paris au moment même où le gouvernement de Tel Aviv intensifie la colonisation des terres palestiniennes, le nettoyage ethnique du peuple palestinien de Jérusalem, du Naqab et de la vallée du Jourdain, le blocus de Gaza, l’incitation au racisme qui nourrit le terrorisme fondamentaliste juif, et les lois racistes extrémistes, comme la loi sur l’alimentation forcée des prisonniers, ne peut être autrement comprise par le peuple palestinien que comme une complicité française avec les crimes d’Israël et de son régime raciste d’occupation et de colonisation.

Ce festival de propagande en faveur du régime colonial correspond également au premier anniversaire du massacre commis par les forces d’occupation à Gaza l’été dernier.

Notre peuple et les forces progressistes dans le monde se demandent comment Paris peut célébrer ainsi Tel Aviv quelques semaines seulement après l’horrible crime commis par des terroristes juifs israéliens qui ont brulé vif le bébé Ali Dawabsha et sa famille, crime qui comme tous ceux commis par des colons, a été couvert par l’armée et l’appareil sécuritaire d’occupation, et est un prolongement naturel du terrorisme d’état que perpétue Israël envers notre peuple et nos enfants partout et cela depuis des décennies.

Le mouvement international de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions (BDS) continuera sa lutte dans le but d’isoler Israël académiquement, culturellement, économiquement et militairement, jusqu’à ce que notre peuple, dans toutes ses composantes, accède à son droit inaliénable d’auto-détermination, ce qui implique la fin de l’occupation et du régime d’Apartheid israélien et le retour des réfugiés dans leurs maisons dont ils ont été expulsés depuis la Nakba de 1948.

Le comité national palestinien pour le boycott d’Israël (BNC)

http://www.bdsmovement.net/


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 528 / 2301754