Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Soutien au fondateur et directeur de publication de "La Feuille de Chou" mis en examen !

mardi 21 juillet 2015

Jean-Claude Meyer est un militant chevronné de l’UJFP, qui est solidaire et partie prenante de toute action de solidarité avec les Roms à Strasbourg et dans toute la France.

Ci-après l’article paru sur le blog des étudiants communistes strasbourgeois, le 20 juillet 2015.

Jean-Claude Meyer, fondateur et directeur de publication du journal alternatif La Feuille de Chou, a été mis en examen récemment pour « avoir tenu des propos portant atteinte à l’honneur et à la considération de Jean-Claude Bournez », chef de la Mission Rom de Strasbourg. Monsieur Bournez se serait senti blessé dans son honneur alors qu’en décembre dernier La Feuille de Chou dénonçait justement ce que tous les autres journaux réduisent au silence : les traitements inhumains que subissent les Roms dans celle qu’on appelle à tort « la capitale des droits de l’Homme ».

Depuis 2012 les journalistes de La Feuille de Chou mènent un travail d’information remarquable sur la réalité des Roms à Strasbourg, avec des dossiers disponibles sur leur site sur l’Espace Hoche et sur les actions de résistance à la politique anti-Rom de la Ville de Strasbourg. Mais pour nous La Feuille de Chou est beaucoup plus : c’est le seul journal qui met en avant les luttes des jeunes et des étudiants de Strasbourg. Il a raconté la vérité sur la répression des étudiants lors des visites de Hollande et Fioraso, sur l’action de blocage de la conférence de Gollnisch, ou encore sur l’occupation du Patio en avril dernier. Il a donné de l’espace aux organisations qui se battent au quotidien contre les expulsions des étudiants étrangers et qui construisent chaque jour la solidarité internationale avec les peuples en lutte, tel que le peuple palestinien.

Aussi, Jean-Claude Meyer a été notre invité lors de la Semaine de la pensée marxiste 2015 au débat sur la liberté de la presse, où il a pu rappeler le travail de son journal sur la question des Roms et dénoncer le fait que les autres journaux ne racontent pas la vérité sur les mobilisations universitaires.

La mise en examen de Jean-Claude Meyer est un acte grave. On voudrait museler l’information indépendante, le journal qui ouvre des pistes de débat donnant un point de vue non homologué, le journal qui ouvre ses pages aux informations qui sont réduites au silence par les journaux « officiels ». On voudrait museler ceux qui démasquent et dénoncent les politiques inhumaines que subissent les Roms à Strasbourg. La mise en examen de Jean-Claude Meyer a l’objectif de déplacer le débat sur le traitement des Roms du terrain politique à l’arène judiciaire.

Le 11 janvier ils ont tous été « Charlie ». Quelques mois après, la canicule semble faire oublier la liberté de la presse et d’expression aux membres de la gauche caviar qui ont prôné l’unité républicaine avec la droite xénophobe, qui légifèrent contre les étrangers, qui expulsent les sans-papiers et qui, à Strasbourg, construisent des camps de rétention pour les Roms.

Au moment où les évacuations de camps Roms, sans le relogement pourtant prévu par une circulaire ministérielle, sont quasi quotidiennes en France, ce n’est pas un hasard si la Feuille de Chou, comme d’autres médias libres, est menacée par un procès juridique autant que politique.

Nous sommes solidaires de Jean-Claude Meyer, de La Feuille de Chou et nous rejoignons l’appel à la mobilisation lancé par ces derniers. Nous exigeons un acquittement immédiat pour Jean-Claude !

Le MJCF 67 et l’UEC Strasbourg


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 476 / 2403878