Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Le pire n’est jamais certain.

samedi 18 juillet 2015 par le Bureau national de l’UJFP

A Perpignan, Denis L a été relaxé, le procureur ayant invité les juges à abandonner des poursuites abracadabrantesques (au motif d’avoir hébergé des sans – papiers), et ceux-ci ont acquiescé, sans même entendre les témoins.

Mais on a le droit de penser que la solidarité manifestée au mis en examen (voir le communiqué de l’UJFP) a aidé la Justice à ne pas se ridiculiser.

Reste que les expulsions continuent, que Valls et Cazeneuve en sont fiers, et que la solidarité est plus que jamais de mise.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 564 / 1929951