Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Gidéon Levy : « Assez de jérémiades. Longue vie au nouveau et honnête gouvernement israélien »

mercredi 20 mai 2015 par Gideon Levy

Le nouveau gouvernement israéliens ne va pas se répandre en slogans creux à propos de paix, des droits humains et de justice. La vérité va sauter au visage des israéliens – et du monde entier.

Par Gideon Levy, le 10 mai 2015

Le 34ème gouvernement méritera Israël ; Israël méritera le 34ème gouvernement. Il s’agît d’un gouvernement authentique et représentatif, l’expression correcte de l’esprit du temps et des sentiments profonds de la plupart des Israéliens. Ce sera un vrai gouvernement, sans faux-semblant, sans maquillage, et sans auto-justification. Ce que verrez sera ce que vous obtiendrez. Bienvenue au quatrième gouvernement Benyamin Netanyahou.

Ils ne vont pas parler de façon arrogante ni nous abreuver de slogans creux. Pas un mot à propos de paix et à propos de droits humains ; rien à propos de deux états et rien à propos de négociations ; ni à propos de lois internationales, de justice ou d’égalité. La vérité sautera au visge des israéliens et du monde entier. Et la vérité est celle-ci : La solution des deux états est morte (elle n’a jamais été vivante), il n’y aura pas d’état pour les Palestiniens, la loi internationale ne s’applique pas à Israël, l’occupation continuera à ramper rapidement vers l’annexation, l’annexation continuera à ramper rapidement vers un état d’apartheid, « Juif » annule « démocratique », le nationalisme et le racisme recevront le tampon d’approbation du gouvernement, mais tout cela est déjà là, et l’a été depuis longtemps.

Ni Netanyahou, ni Naftali Bennett, président de Habayit Hayehudi (le Foyer Juif) , ni la fraction de ce parti autour de Ayelet Shaked et Eli Ben-Dahan n’ont démarré tout cela. Ils accélèrent seulement le mouvement. Et il ne devrait y avoir ni stupeur, ni outrage, ni lamentation sur la dureté du destin. Ce gouvernement est un gouvernement de continuation, pas un gouvernement de changement.

C’est vrai que certains de ses membres sont plus extrèmes que leurs prédécesseurs, mais il s’agit essentiellement de différences rhétoriques. Même la nomination la plus incendiaire, de Shaked comme ministre de la justice, qui a eu un écho international ce weekend est moins révolutionnaire qu’il n’apparaît. Shaked est brutale et violente, alors que Tzipi Livni de Zionist Union, qui l’a précédé, était délicate et convenable. Mais la ministre de la justice Shaked n’aura pas à travailler dur pour ouvrir des brèches dans notre démocratie, elles sont ouvertes depuis longtemps.

Le meilleur test de la nature du régime en Israël est celui de l’occupation et des crimes de guerre : les fondations de l’apartheid sont déjà profondes et les crimes de guerre restent hors investigations. Depuis son bureau au coeur de Jérusalem occupée, Livni n’a pas rendu Israël plus juste sur ces aspects. Il est vrai que les idées de Shaked sont plus nationalistes et sa compréhension de ce qu’est l’essence de la démocratie est sévérement limitée. Il est vrai que beaucoup dans le monde ont été stupéfaits qu’une personne qui s’identifie avec l’un des plus violents articles jamais écrits contre le peuple palestinien (par Uri Elitzur) soit nommée ministre de la justice israélienne. Mais il n’y a pas de place pour un telle moralité de petit saint. Elitzur a exprimé ce que beaucoup de gens pensent.

La nomination d’un autre raciste, Eli Ben-Dahan, comme ministre adjoint à la Défense, responsable de l’administration civile, ne devrait pas non plus être une nouvelle renversante. Il est vrai que Dahan a déclaré que « les Palestiniens sont des animaux, ils ne sont pas humains, ils ne sont pas autorisés à vivre » – mais ces déclarations ne reflètent-t’elles pas l’attitude profonde de beaucoup d’Israéliens ? Ben-Dahan parlera pour eux. C’est de cette façon qu’Israël a traité les Palestiniens depuis presque 50 ans, Ben-Dahan dit simplement les choses ouvertement. Maintenant il sera responsable de l’Administration Civile et l’ensemble du système des « mesures humanitaires » sera réduit en miettes. Ben-Dahan est la bonne personne au bon endroit au bon moment. Une excellente nomination.

Une personne qui déclare fiérement : « J’ai tué des tas d’Arabes » et appelle ceux-ci « éclats d’obus dans les fesses » sera ministre de l’éducation – et qui en Israël ne pense pas ça ? Le général de l’opération ‘plomb durci’, avec ses crimes, l’homme qui a enfreint les restrictions sur la construction d’immeubles, Yoav Galant, sera ministre de la construction, n’est-ce pas une nomination bien étudiée ? Uri Maklev de United Torah Judaism comme président de la Commission des Sciences de la Knesset ? Est-ce que ça ne réflète pas correctement l’attitude de certains Israéliens envers la science ?

Assez de jérémiades. Peut-être ce sombre gouvernement d’Israël pourrait être plus lumineux, mais pas sa réelle gouvernance. C’est ce que les Israéliens ont choisi, il correspond à leurs véritables attentes. Et donc, longue vie au nouveau gouvernement.

Traduction : Roger M. pour l’Agence Média Palestine

Source : Haaretz


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 333 / 2284911