Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Le sacré de l’autre

jeudi 29 janvier 2015 par Henri Goldman

25.01.2015

Le sacré, nous dit le dictionnaire Larousse, est « ce qui appartient au domaine séparé, intangible et inviolable du religieux et qui doit inspirer crainte et respect ». Mais ne peut-il y avoir de sacré « intangible et inviolable » en dehors du religieux stricto sensu ? C’est bien ce que suggérait l’historien Georges Bensoussan quand il s’exprimait à propos des pèlerinages à Auschwitz : « Dans un monde devenu de plus en plus sécularisé, l’histoire, surtout dans sa version doloriste, est devenue une religion civile. A fortiori, en Europe, l’histoire de la Shoah. » Dans la même interview, il déplorait la volonté d’Israël de « faire naître l’État juif de la Shoah comme une rédemption après le crime ». Pour lui, l’omniprésence des drapeaux israéliens sur les lieux de l’extermination « enferme la Shoah dans le communautarisme et contribue à faire de cette catastrophe une histoire exclusivement juive ».


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 131 / 2464958