Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Pierre Stambul « Contre l’antisémitisme, l’égalité »

mercredi 14 janvier 2015 par Pierre Stambul

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR ALEXANDRE FACHE
MERCREDI, 14 JANVIER, 2015
L’HUMANITÉ

Pierre Stambul, de l’Union juive française pour la paix, fustige 
les appels au départ des juifs 
de France.

Après la tuerie de Charlie Hebdo, quatre personnes sont mortes à la porte de Vincennes, parce qu’elles étaient juives. Comment jugez-vous la réponse à ce nouveau crime antisémite, commis deux ans et demi après ceux de Mohammed Merah ?

Pierre Stambul On a été horrifié par ces actes. Mais aussi choqué, dimanche, par le fait de voir défiler, à Paris, Benyamin Netanyahou, Avigdor Liberman (fondateur du parti d’extrême droite Israël notre maison – NDLR) et Naftali Bennett (dirigeant du parti nationaliste Foyer juif – NDLR), trois criminels de guerre, qui auraient dû être jugés depuis longtemps par la Cour pénale internationale pour les crimes commis à Gaza. Dans la foulée, le même Netanyahou dit aux juifs de France : « La seule solution pour vous, c’est de partir. » C’est insupportable. La question de l’antisémitisme en France n’a certes jamais été réglée. Mais appeler au départ des juifs de France vers Israël, c’est tenter de la régler sur le dos des Palestiniens, en allant coloniser encore un peu plus la Palestine. Heureusement, dimanche, d’autres ont défilé pour le vivre-ensemble et l’égalité des droits.

L’antisémitisme progresse-t-il en France ?

Pierre Stambul Il y a une montée d’une forme d’antijudaïsme. En partie liée à la question du Proche-Orient, mais pas seulement. Elle est aussi la reprise d’une «  tradition  » antisémite française. Toutefois, les premières victimes du racisme en France restent à l’évidence les Noirs, les Roms, les Arabes, les musulmans. Prétendre que les juifs français vivent à la veille d’une «  Nuit de cristal  » est faux.

Que vous inspire la sécurisation des écoles et lieux de culte juifs ?

Pierre Stambul C’est sans doute une nécessité. Mais la réponse ne peut pas être seulement sécuritaire. Il faut aussi expliquer, argumenter. Quand nous allons dans les «  quartiers  », avec l’UJFP, les gens nous disent : «  On ne savait pas qu’il y avait des juifs comme vous.  » On a trop mis dans la tête de ces gens le raccourci : «  Tu es juif donc tu veux mettre dehors tous les Palestiniens.  » C’est pourquoi il faut multiplier ces rencontres. Porter le message qui est inscrit sur l’une de nos banderoles, «  juifs et Arabes unis pour la justice en Palestine  ». S’il y a un danger d’antisémitisme aujourd’hui en France, il y en a un encore beaucoup plus fort, avec le développement d’une islamophobie galopante.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1070 / 1975600