Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Projection/Débat du film "Des étrangers dans la ville" de Marcel Trillat

mercredi 19 novembre 2014

Rendez-vous au foyer Adoma Bachir Soumi le vendredi 21 novembre.

Une invitation des résidents du foyer et du comité "Pour le retour de Moussa Magassa".

Moussa Magassa est un migrant sans papiers comme tant d’autres ... Arrivé en France en 2004. Son but : aider sa famille au Mali à vivre mieux.

Sa vie : 10 ans de boulots précaires, de surexploitation par des patrons profitant de sa condition de « Travailleur sans Papiers ».

En 2011, Moussa fait une première demande de régularisation comme salarié, suite aux acquis de la grève des travailleurs sans papiers de 2009-2010 dont il fut un acteur impliqué. Refus de la préfecture de Seine-Saint-Denis. Le tribunal administratif annule cette décision et ordonne un réexamen du dossier.

Vexée, la préfecture délivre à Moussa, pendant 15 mois des autorisations de séjour sans autorisation de travail, lui enlevant toute possibilité de régularisation comme salarié. Et ce en contradiction totale avec engagements publics pris envers les anciens grévistes par le ministre de l’intérieur Manuel Valls lors de la commission nationale de lutte pour la lutte contre le travail illégal du 27 novembre 2012.

Moussa Magassa se préparait à déposer une nouvelle demande de carte de séjour à la préfecture de la Seine Saint Denis, au titre de 10 ans de présence en France. Il a été arrêté le 9 avril 2014 puis expulsé vers le Mali. Son arrestation et son expulsion ont eu lieu dans des conditions d’une légalité douteuse.

Moussa a été arrêté en plein sommeil, à 6 heures du matin, dans sa chambre de foyer, à Sartrouville. Quid de la protection juridique domiciliaire s’appliquant aux chambres et appartements, rappelée dans circulaire du ministère de l’intérieur du 11 mars 2014 ?

Moussa a été expulsé en mai 2014, sans aucun document légal et valide d’identité, avec une simple photocopie d’un passeport périmé. Ce qui nécessitait normalement un laissez- passer consulaire que le consulat du Mali n’a pas délivré. Quid du respect des textes internationaux régissant les documents de reconnaissance de nationalité ?

Le « comité pour le retour de MAGASSA Moussa » refuse tant d’iniquités !

Il exige le retour et la régularisation de Moussa.

JPEG - 578 ko
13989108 0

Adresse :

Foyer Adoma Bachir Soumi
2 place Jean Poulmarch
93200 Saint Denis
_


Rendez-vous

  • Projection/Débat du film "Des étrangers dans la ville" de Marcel (...) 
    Le vendredi 21 novembre 2014 de 19h30 à 22h30
    Foyer Adoma Bachir Soumi

    2 place jean Poulmarch, 93200 Saint Denis



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 726 / 2036922