Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


JÉRUSALEM BRÛLE

lundi 27 octobre 2014

Fut un temps où l’état d’Israël avait de vrais dirigeants politiques. Leur capacité à mentir et à cacher leurs véritables (et laids) objectifs sous couvert de modération et d’esprit de compromis les a rendus populaires partout dans le monde (occidental) ; le problème était, disaient-ils, qu’il n’y avait pas, de l’autre côté, de partenaire qui soit prêt –comme étaient censés l’être les dirigeants israéliens– à faire des “compromis douloureux”.

David Ben-Gourion était cette sorte de grand leader-menteur et “grâce” à ses capacités à masquer ses actes derrière un écran de fumée de mensonges, a su gagner le soutien de la communauté internationale pour l’établissement de l’état d’Israël. Teddy Kolek, maire de Jérusalem en 1967, a su annexer Jérusalem-Est tout en préservant son image de politicien modéré mu par la volonté d’œuvrer à une totale égalité entre Juifs et Arabes dans la “ville unifiée”.

Voir en ligne : l’article entier

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 105 / 1918367