Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Toutes les heures un enfant meurt à Gaza

vendredi 25 juillet 2014

23 juillet 2014

Depuis hier soir, une opération militaire d’envergure est en cours dans les villages à l’est de la ville de Khan-Yunis (ville située au sud de la bande de Gaza). Pour l’instant, presque 24h après le début de l’incursion, nous ne connaissons pas le nombre de blessés et de martyrs car l’armée israélienne empêche les ambulances d’atteindre la zone. L’hôpital local a été bombardé…les premières personnes qui ont réussi à fuir les zones de combat se réfugient dans les bâtiments de l’hôpital de Khan-Yunis. Refuge précaire puisque à ce jour, pratiquement tous les hôpitaux de la bande de Gaza ont été bombardés…

Les écoles de l’UNRWA n’arrivent pas à faire face à l’afflux des déplacés ; les palestiniens gardent en mémoire que les écoles qui servaient de refuges lors des 2 dernières guerres avaient été bombardées. Il n’y a aucun endroit sur dans la bande de Gaza. Pour preuve, même les cimetières sont bombardés ; hier j’ai appris le décès du frère d’une de mes collègues de travail. Il assistait à des funérailles, l’armée israélienne a bombardé ce cimetière…il est martyr, Inch Allah au paradis !
Cet après-midi, j’ai rencontré une de mes anciennes collègues de travail, Om Oday. Elle habitait à Shichaya (villages à l’est de la ville de Gaza qui est devenue une zone complètement dévastée depuis l’opération terrestre qui est en cours depuis déjà plusieurs jours). Dimanche 13 juillet, à 1h30 du matin, ses voisins ont reçu un appel les informant que leur maison allait être bombardée. 10 mn après, une 1ère roquette a touché la maison suivie par un missile F16. La maison a été détruite et une personne âgée est morte. La maison de ma collègue a été endommagée. Om Oday et sa famille ont quitté leur maison emportant avec eux quelques affaires ; ils se sont rendus chez une tante qui habite dans le même quartier. La famille est restée chez la tante pendant 3 h jours. Om Oday et sa famille ont ensuite loué un appartement toujours dans le village de Shi Chaya. Le jour suivant leur emménagement dans cet appartement, la maison voisine a été bombardée. L’appartement de Om Oday a été touché ! Ils sont restés dans cet appartement malgré les dégâts. Le samedi 19 juillet, peu avant la rupture du jeûne, l’armée israélienne a commencé a pilonner Shi Chaya, attaques par F16, drones et tirs d’obus de chars. Un obus a touché une maison voisine de l’appartement de Om Oday et un débris de roquette a touché une bonbonne de gaz qui a pris feu, l’armée a continué de tirer enflammant des dizaines d’autres bonbonnes créant un gigantesque incendie. Les pompiers sont arrivés une demi-heure après. Dans l’heure qui a suivi, de nouveaux tirs, l’appartement de Om Oday prend feu…Elle et sa famille se rendent dans la maison voisine où se trouvent déjà une trentaine de familles. Vers 5h30 du matin, environ 600 personnes sont sorties des maisons alentour et se sont dirigées vers l’école de l’UNRWA en scandant Allah Akbar (Dieu est le plus Grand). Elle est restée 3 jours dans cette école dans des conditions sanitaires déplorables, vivant et dormant dans la cour de l’école, pas d’intimité. (dans les écoles, 50 personnes par classe, hommes et femmes mélangés…..). Aujourd’hui, Om Oday a quitté l’école pour se rendre chez un membre de la famille de son mari vivant près de Shi Chaya…qu’Allah les protège. Ils ont tout laissé derrière eux .
Aux dernières nouvelles, j’apprend que l’hôpital El Wafa va être détruit (seul hôpital de rééducation de la bande de Gaza).

24 juillet

L’hôpital El Wafa a été bombardé par 10 missiles, il ne reste rien…des millions d’euros partis en fumée, des équipements médicaux sophistiqués détruits…L’armée israélienne a pris des photos de cet hôpital après sa destruction pour montrer que cet hôpital servait aux résistants ! Les palestiniens ont pu prouver que les photos publiées ne sont que des truquages, il ne s’agit pas de l’hôpital El Wafa !!!
Dire qu’il y a encore des gens qui croient aux mensonges des sionistes, des journalistes qui ne font pas leur boulot objectivement, des gouvernements qui véhiculent les mensonges des dirigeants israéliens, cautionnent l’attaques d’hôpitaux, crimes de guerre au regard des lois internationales.
Hier après-midi, une école de l’UNRWA située à Beit Hanoun, nord de la Bande de Gaza, a été bombardée…Cette école comme pratiquement toutes les écoles à ce jour, sont supposées servir de refuge aux populations qui ont réussi a fuir les zones de combat. Cette attaque a coûté la vie à 15 personnes et 150 autres personnes ont été blessées. De guerre en guerre, l’armée israélienne répète les mêmes scénarios, violent les lois internationales en toute impunité… aucune action n’a jamais été prise… il faut que cela cesse.

Hier en fin d’après-midi en me rendant à l’hôpital Shifa, j’ai croisé un petit cortège d’hommes portant le corps d’un martyr… j’ai pleuré…premières larmes depuis plus de 15 jours et pourtant…

Les bombardements sont incessants, nous ne dormons presque pas… le manque d’électricité nous prive de contact avec le monde extérieur….les journées et les nuits sont longues rythmées par les bombardements… Malgré toutes les souffrances, le stress, les pertes humaines et matérielles, les Gazaouis restent forts et déterminés à retrouver leur dignité volée.

Sara


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 879 / 2352920