Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Témoignage de Gaza (3)

jeudi 8 mai 2014 par Brigitte Challande

Les pourcentages qui nous instruisent sur Gaza, des informations que l’on entend mais dont on ne prend pas la mesure et les conséquences concrètes pour la vie quotidienne

On dit que la bande de Gaza est un espace de terre où la densité de population est la plus importante du monde bien dans cette population il y a plus de 70% de réfugiés accueillis pour la plupart dans des camps et en visitant le camp de Khan Younis au nord de la bande le responsable du comité populaire de ce camp de réfugiés nous disait qu’il venait d’accueillir 45 familles réfugiées d’un camp en Syrie et d’autres personnes réfugiées d’un camp en Libye ainsi que le retour obligé à Gaza des prisonniers …cela en dit long sur les conditions de vie possibles pour toutes ces personnes …

43% de la population a moins de 20 ans concrètement cela veut dire des écoles, collèges lycées surchargés où actuellement l’année est divisée en deux semestres le premier de 7H à 11H 30 et le second de 11H à 15H30 les élèves et les profs alternent leur fréquentation à l’école ce qui veut dire qu’ils n’ont qu’une demie journée de classe….quand ils ne quittent pas l’école à cause des bombardements ou quand ils ont 11 ans de la nécessité de faire des petits boulots pour nourrir un peu mieux la famille…La nécessité de prise ne charge notamment dans les camps de toute cette enfance vivante et remuante !

Les comités populaires insistent sur la nécessité de ne pas faire de compromis sur les réfugiés, « le droit au retour de tous les réfugiés », on peut estimer à un peu plus de 50% les palestiniens dispersés dans le monde (camps ou diaspora) qui ne vivent pas en Palestine ( Cisjordanie, Israël et Gaza) cela pose la question de la légitimité de futures élections qui ne représenteront qu’à peu près la moitié des votes palestiniens….Les mêmes droits pour tous et une unité au-dessus des partis, la devise des comités populaires qui prépare dans chaque endroit l’anniversaire de la Nakba (66 ans) souvent autour de l’héritage et des traditions.

Seulement 4% de la population est âgée même si ce pourcentage risque d’augmenter dans les années à venir aucune prise en charge n’existe de cette population délaissée et souvent en grande difficulté sanitaire. J’ai visité une maison où alternativement des vieilles femmes et de vieux hommes sont accueillis (200 par semaine) mais cela ne concerne que Gaza ville car tout déplacement est problématique très cher à cause du manque de carburant ou de son prix. Je dois aller passer une matinée dans cette maison …

Tous ces pourcentages et -je n’ai pas intégré le % des prisonniers libérés dans la bande de Gaza ou qui ont fait de la prison car ici ou en Cisjordanie presque 80% de la population a fait de la prison !-introduit tellement de statuts différents pour l’accès à la citoyenneté que avoir des papiers avoir les bons papiers avoir des droits ou le droit relève d’un labyrinthe administratif kafkaïen !

Par exemple quand une personne d’une famille est emprisonnée en Israël si c’est quelqu’un du Hamas la famille ne peut pas lui rendre visite car qualifiée de terroriste…Chaque cas individuel est un imbroglio administratif comme une pelote de laine dont on ne trouverait plus le début ou la fluidité…

Sur les transports dans la bande de Gaza encore ce matin Abou Amir – un des correspondants d’Unadikum à Gaza qui s’occupe de façon extraordinaire de toute l’organisation de notre présence- est arrivé en disant qu’il avait dû prendre 4 taxis pour arriver, chaque fois d’un saut de puce à un autre il doit habiter à 10 km de là où nous logeons…
Je parle de différents lieux villages de la bande mais en fait aucune carte n’existe ou n’est possible à trouver pour mieux comprendre nos déplacements. Une fois en taxi en allant dans le nord de Gaza la jeune femme avec qui nous étions nous a expliqué que les grands immeubles devant lesquels nous passions étaient souvent bombardés car Israël les tenait pour une zone militaire d’entrainement du Hamas….Nous avons eu nous-mêmes quelques difficultés avec le Hamas et sa sécurité qui pendant plus d’une semaine a jugé bon de nous accompagner dans tous nos déplacements ce qui posait beaucoup de problèmes notamment dans l’intégrité de notre démarche par ex quand nous rendions visite à quelqu’un du FPLP ou d’autres situations….Il a fallu quelques négociations et colères pour au bout d’un moment ne plus avoir la sécurité à nos cotés comme en costume aux champs au petit matin par ex car ils sont toujours en costume brillant !
Dans les champs quand les paysans avaient fini de faire des petites bottes à la main de les ramasser et de les amasser ailleurs, car parfois les militaires israéliens rentraient la nuit dans les champs en bordure pour brûler la récolte…il ne restait pas une brindille sur la terre tout est trié et arasé !

Sinon la manifestation du 1er mai avec le FPLP était un grand moment dont la vitalité et la force pourrait enseigner nos ballades manifestantes en France ! Ce pain est-il aussi pour nous ou seulement pour les riches nous voulons travailler à gaza les lois ne sont faites que pour les riches…

Il y a des mariages tous les jours à Gaza qui descendent l’avenue Omar Al Moktar de la vieille ville à la mer les jeunes hommes dans la benne d’un camion avec des percussions et les femmes dans les voitures bruyantes….je parlerai des femmes dans un autre texte mais je le ferai …la nécessité est là !

Pour finir cette fois, ici nous avons élaboré ici dans notre temps de vie collective un langage international que nous appelons le « langage d’ Unadikum » qui dans une phrase va chercher le mot en arabe ou en anglais ou en espagnol et parfois il ne nous reste que le français ! Cela nous oblige à dire le minimum le nécessaire ou à réfléchir avant de parler et parfois de nous emballer avec fièvre comme quand nous avons discuté de l’homosexualité par ex de la normalité et de l’accès aux mêmes droits pour tous ! sans parler de la religion….Mais la discussion est libre.

Pour finir finir nous avons eu dans les champs le matin tous les médias du moyen orient ! télés d’Irak Turquie Iran (en espagnol et arabe) Palestine et Manu le responsable d’Unadikum est passé en direct sur une grande chaîne palestinienne hier à midi.

Brigitte Challande le 7 Mai 2014


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 755 / 2116484