Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Le développement de la résistance populaire dans la bande de Gaza

samedi 5 avril 2014 par Ziad Medoukh

Depuis le début de l’année 2014, des jeunes palestiniens de Gaza, ont pris l’initiative de manifester pacifiquement, notamment dans la zone tampon de sécurité imposée depuis 2005 de façon illégale par l’armée israélienne au nord de la bande de Gaza.

L’initiative de ces jeunes qui ne reçoit aucun soutien des partis politiques ou des factions, a un seul mot d’ordre : être présents dans ces zones qui se trouvent dans des territoires appartenant aux Palestiniens en brandissant des drapeaux et sans aucune provocation.

Tous les vendredis, ces jeunes de bonne volonté défient les forces de l’occupation israélienne par des actions pacifiques.

Cette mobilisation populaire montre que les Palestiniens ne peuvent rester silencieux devant la multiplication des agressions israéliennes dont ils sont l’objet.

Exprimé par ces manifestations, le message de ces jeunes déterminés est clair : la bande de Gaza est toujours occupée, la présence des soldats israéliens dans ces zones tampons est illégale, et l’armée d’occupation israélienne contrôle toujours le ciel, la terre et la mer de cette région sous blocus.

Ces manifestations sont en développement permanent, au début, ils étaient 30 jeunes, actuellement, leur nombre peut dépasser les 400 personnes.

Ce sont souvent les soldats israéliens, qui ne supportent pas ces actions pacifiques de masse, qui ouvrent le feu, et utilisent des balles réelles, tuant et blessant les manifestants. Il y a eu cinq morts et plus de 50 blessés palestiniens depuis janvier 2014.

Ces jeunes gazaouis voyant des paysans et des ouvriers tués par les soldats israéliens, veulent exprimer leur révolte, et ils utilisent donc des actions pacifiques comme forme de résistance contre ces soldats qui occupent leur territoire et agressent les civils.

L’armée a peur de l’extension de ces manifestations de masse, elle les réprime, elle ne les supporte pas car elles les obligent à avoir une force supplémentaire sur le terrain, mais ce qu’elle ne supporte surtout pas, c’est le développement des actions non-violentes, elle veut que l’image de Gaza reste celle d’une région armée et non pacifique, qui menace la sécurité d’Israël par des missiles et non par des pierres et des manifestations populaires, sans oublier que l’armée ne veut pas d’un autre Bellin dans la bande de Gaza.

Les jeunes manifestants, malgré la brutalité des forces de l’occupation israélienne et les menaces de mort, sont plus que jamais déterminés à poursuivre ce type d’actions.

Ces actions pacifiques montrent que la non-violence pourra être efficace dans la bande de Gaza pour lutter et résister contre les mesures de l’occupation israélienne sur les civils, et aussi, contre le blocus israélien illégal qui entre dans sa huitième année, sans une aucune réaction de la part de la communauté internationale officielle.

Ces jeunes sont très déterminés, ils sont convaincus de l’importance de la résistance par la non-violence, ils voient dans l’exemple de Bellin en Cisjordanie, une réussite des actions pacifiques menées par les Palestiniens pour obtenir leurs droits et pour obliger les soldats israéliens à se retirer des territoires occupés.

Ces manifestants désarmés ont montré que la résistance populaire peut être efficace à condition d’avoir un soutien, une large mobilisation populaire et une capacité à assurer sa continuité.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 951 / 2469022